Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 63
Invisible : 0
Total : 65
· Andesine · marchepascal
13176 membres inscrits

Montréal: 4 juin 08:03:35
Paris: 4 juin 14:03:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (mai 2016) : "Te revoir" :: Retrouvailles Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4080 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 9 mai 2016 à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Retrouvailles

Je suis parti pour quelques jours de vacances
Faire un grand périple lointain hors de France,
Et c'est un peu désemparé que j'ai pris l'avion.
J'ai assez mal vécu notre première séparation.

Il m'était impossible de t'emmener avec moi,
Tu es restée très digne en cachant ton émoi.
Mais te laisser seule atténuait mon bonheur,
Je m'éloignais, dans les airs, à contre-coeur.

J'ai fait des voyages dans des bus cabossés,
Priant le ciel de ne pas tomber dans un fossé.
J'ai sillonné les villes dans des taxis délabrés
Avec des chauffeurs ivres prompts à palabrer.

Je me sentais perdu parmi tout cette agitation,
Au point de ne plus savoir choisir les directions.
En mémoire, me revenaient les superbes virées
Qu'ensemble nous faisions, j'étais tout chaviré.

A présent, le vol retour me procure des frissons.
Il me paraît long, mais ça y est, nous atterrissons.
Je récupère ma valise et, dans un superbe effort,
Je passe, à toute vitesse, les portes de l'aéroport.

Je déboule, fébrile et trempé, au coin de la rue,
Le souffle coupé d'avoir beaucoup trop couru.
Je n'ai qu'une hâte, c'est celle de te revoir enfin
Et de faire taire le stress qui vrille mes intestins.

Là-bas, j'aperçois, soulagé, tes belles formes
Qui font briller mon regard. Quelle joie énorme !
Je te retrouve là où nous avions dû nous quitter,
Sur le coup, je ressens une certaine tranquillité.

Mais un petit détail gâche ma joie et me défrise ...
Des papillons verts ont fleuri sur ton pare brise !
Ça m'apprendra à t'avoir abandonnée telle quelle,
Garée dans une rue, à la merci des contractuelles.

Pichardin

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
22546 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 9 mai 2016 à 17:32 Citer     Aller en bas de page

C'est ainsi : les retrouvailles nous donnent "des papillons dans le ventre" !
Tu peux te vanter de m'avoir fait éclater de rire ce soir !
Bravo, c'était pas gagné.

Bisous

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12255 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 10 mai 2016 à 02:50 Citer     Aller en bas de page

Bien vu PICHARDIN, tu m'as bien sourire en ce début de journée pluvieuse, un grand merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
315 poèmes Liste
2720 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 10 mai 2016 à 14:50 Citer     Aller en bas de page

Ah là tu m'as eu!
Je me suis dit, mince quelle tristesse et quel périple

Et non!
Belle histoire au final si marrante ...

Inattendue

A très bientôt Pichardin


Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4080 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 11 mai 2016 à 03:44 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
J'aime bien "Te revoir" éclater de rire.

Bonjour Isabelle,
La bonne humeur peut faire oublier la pluie.

Bonjour Marchepascal,
Le plus drôle c'est que je n'était pas parti pour écrire ce genre de final.

Merci à vous
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1048 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 12 mai 2016 à 04:44 Citer     Aller en bas de page

J'avoue que je partais sur une autre carrosserie
Excellent !!!!

  -
❀ninette1952


L'enfant qui ne joue pas n'est pas un enfant, mais l'homme qui ne joue pas a perdu à jamais l'enfant
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
462 commentaires
Membre depuis
9 février 2016
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 12 mai 2016 à 11:42 Citer     Aller en bas de page

J'ai adoré la fin une note d'humour
Enfin un texte gai superbe retrouvaille

  Il faudrait vivre ses rêves avant d'avoir trop de regrets
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4080 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 13 mai 2016 à 04:39 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Vénusia,
les voitures ont aussi besoin de leur lot de tendresse. Il faut voir comment certains propriétaires les bichonnent.

Bonjour Coldasice,
merci de pour sympathique commentaire.

Bonjour Ninette1952
un peu d'humour ne fait jamais de mal, merci à toi.

Amicalement à vous
Pichardin

  Pichardin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 911
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0581] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.