Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 8
Invités : 1142
Invisible : 0
Total : 1150
· BENTLYES · doux18 · Lafleurquirime · samamuse · ori · Cioran · Quetzalc
Équipe de gestion
· Emme
13143 membres inscrits

Montréal: 9 avr 05:32:45
Paris: 9 avr 11:32:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Ô de Gamme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
2595 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
8 avril
  Publié: 30 nov 2011 à 01:29
Modifié:  18 mars 2012 à 11:44 par SienKieWicz
Citer     Aller en bas de page



Perle, eau de la
Saillie profonde,
Jaillis féconde
Vers l’au-delà.

L’écho parsemant la baie des Cajuns
Plaide en faveur mélodique
Pour la survivance en vain, mais aucun
Ne vois l’eau qui vibre en cette acoustique.

Du monde en attente, la voix suture,
Précieuse, une fente à des cordelettes,
Si l’on ne rapièce un espoir défunt,
Combien sont les cordes laissées muettes?

Le bayou se rêve un lit bleu d’étoiles
Quand sous les feuillées d’un écho murmure
Quelque fou devant sa fleur en écales,
La cueillant fraise et colchique.





2011
Droits d'auteur enregistrés
no 00049089

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 30 nov 2011 à 08:36 Citer     Aller en bas de page

Je ne voudrais voir que cet espoir rapiécé, cet espoir de fou plus neuf qu'au premier jour et cueillir avec lui, avec vous, la fraise et le colchique.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
26 janvier 2019
  Publié: 30 nov 2011 à 08:45 Citer     Aller en bas de page

Une lecture qui m'emmène très loin.... Merci pour cette envolée.

Amitiés.

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 30 nov 2011 à 08:48 Citer     Aller en bas de page

"Le bayou se rêve un lit bleu d’étoiles
Quand sous les feuillées d’un écho murmure
Quelque fou devant sa fleur en écales,
La cueillant fraise et colchique."..

J'aime beaucoup ce quatrain, même si le reste est beau aussi...

Alex

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
473 poèmes Liste
22548 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
8 avril
  Publié: 30 nov 2011 à 09:36 Citer     Aller en bas de page

Je me suis sentie transportée dans un autre monde, que je ne connais pas, mais que j'ai apprécié l'espace d'un instant d'une très agréable lecture, comme ALEX, le dernier quatrain m'a ravie
Bien amicalement
ODE 31 - 17

  OM
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 1er déc 2011 à 02:09 Citer     Aller en bas de page

Excellent travail sonore !

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
Sidonie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3781 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 1er déc 2011 à 04:55 Citer     Aller en bas de page

Agréable lecture
Je dois avouer que le deuxième quatrain me laisse perplexe...
Comme un message qui se serait glissé.. là..

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
vinicius

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
173 commentaires
Membre depuis
21 mai 2011
Dernière connexion
21 septembre 2019
  Publié: 1er déc 2011 à 12:36 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
des quatrains orfévris
écrits à la plume d'un oiseau lyre
cordialement
Vinicius

  Jacques dit Vinicius
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
2595 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
8 avril
  Publié: 1er déc 2011 à 22:50 Citer     Aller en bas de page

À chacun de vous,



Forgotten Angel,
Marcel42,
Bernylys,
Alphonse BLAISE,
ode3117,
*Marianne*,
Lilania,
Mr Barnabooth,
Sidonie,
Hindira,
vinicius,


En lieu et place des "merci" habituels, lisez plutôt cette ode à vous, écrite au bleu de l'amitié virtuelle:


***


Que vous aimiez, j'en suis fort aise,
Très heureux que ces mots vous plaisent.
Allez en paix, moi le pas sage
Vous remercie de ces passages.

Qui que vous soyiez, j'aime vos
Vivas autant que vos bravos,
L'imbu que je suis de moi-même,
Personne, ne trouve à lui-même

D'égal, cela vous le savez,
Mais quand même vous revenez
Toujours me donnant sensation
D'être objet de prosternations!

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 2 déc 2011 à 06:21 Citer     Aller en bas de page

que c'est bon de s'envoler, s'évader de sa réalité, rien qu'en parcourant des vers..il fait bon te lire, et quand en plus, on trouve dans un poème de si belles rimes, alors comment ne pas être happé par cet ailleurs si bien décrit ?
j'aime beaucoup et je te remercie.
amitiés très sincères.
pyc.

 
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
2595 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
8 avril
  Publié: 2 déc 2011 à 19:10 Citer     Aller en bas de page

Eh bien les quelques mots juste au-dessus ton commentaire te sont également dédiés!

 
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 5 déc 2011 à 01:22 Citer     Aller en bas de page

Bonjour SienKiewicz

"Le bayou se rêve un lit bleu d’étoiles
Quand sous les feuillées d’un écho murmure
Quelque fou devant sa fleur en écales,
La cueillant fraise et colchique."

Une lecture que j'ai beaucoup apprécié. Jolies métaphores
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
2595 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
8 avril
  Publié: 6 déc 2011 à 21:31 Citer     Aller en bas de page

À toi aussi Arabesques

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1915
Réponses: 12
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Les bises (Amitié)
Auteur : Marcel42
J’ai rêvé [brouillon abandonné] (Autres)
Auteur : Tilou8897
Merci... (Autres)
Auteur : Anna Couleur
Donnez-moi de l'amour (Acrostiches)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
Des mots d'enfant... (Amour)
Auteur : pyc
Doigts à la croisée des chemins (Poèmes par thèmes)
Auteur : Y.D
Vous revoir (Poèmes par thèmes)
Auteur : ladysatin
Minuscules (Autres)
Auteur : Marcel42
Au nom de l'amour... (Amour)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Polaroïd (Tristes)
Auteur : SienKieWicz
En noir carbone...( villanelle ) (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Les fraisiers (Amour)
Auteur : ode3117
Alors, j'ai suivi cette idée... (Tristes)
Auteur : Anna Couleur
Qui Es-tu ? (Autres)
Auteur : vinicius
Grille Horloge grille (Poèmes par thèmes)
Auteur : ladysatin

 

 
Cette page a été générée en [0,0364] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.