Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 416
Invisible : 0
Total : 418
· samamuse · Aloïs
13385 membres inscrits

Montréal: 5 juil 08:25:52
Paris: 5 juil 14:25:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Minuit Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
20 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2007
Dernière connexion
19 août 2014
  Publié: 7 mai 2010 à 01:38 Citer     Aller en bas de page

Voici l’heure où l’éclat langoureux de la nuit,
Dans les bras de la ville alimente son charme,
Et s’y épanouit comme tombe une larme
Dans le gouffre profond de mon cœur plein d’ennui ;

Il est minuit ; dehors, la rue est un tombeau
Où va en titubant s‘affaisser la Misère
Qu’un brouillard sirupeux avec tendresse enterre
Comme le corps jadis du poète Rimbaud.

Je pense à l’aube grise où percent les rayons
Et je les imagine emportant dans leur aile
Les parfums délicats de nos belles saisons ;

Mais l’Ombre, douze fois, saisit ma vision
Et me laisse peinant dans mon rêve nocturne
Où je perds les couleurs de toute illusion.

 
Dark.Heart


Tendre amour ne soit pas je t'en prie simple legende...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
429 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2002
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 7 mai 2010 à 03:50 Citer     Aller en bas de page

J'ai ADORE la façon dont tu tourne tes images

Ce texte est très beau, j'avais l'impression de regarder par ma fenêtre et de "voir " ton poème.
Il faisait sombre, il faisait noir et une lueur diffuse éclairait sobrement les rues pavées de la citée endormie. Les douze coups ont sonnés, la vision s'en est allée.

Au plaisir de te relire

Amitié
Coralie

  Qui ne connut jamais l'amour , ne sais ce qu'est la peine et si pour pouvoir t'aimer je dois souffrir je suis prete a payer ce prix!
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
18291 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 7 mai 2010 à 04:12 Citer     Aller en bas de page

Encore un très beau texte de ta plume ....

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
mandarine
Impossible d'afficher l'image
"il faut mieu mobiliser son intelligence sur des bétises ,que mobiliser sa bétise sur des choses int
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
51 commentaires
Membre depuis
11 février 2010
Dernière connexion
3 novembre 2010
  Publié: 7 mai 2010 à 14:48 Citer     Aller en bas de page

de belles images , et de la profondeur ...
j'ai aimé c'est une lecture agréable .

 
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
4163 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
3 juillet
  Publié: 8 mai 2010 à 04:30 Citer     Aller en bas de page

un réel plaisir à te lire , j'ai aimé ton poème

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
P'tit Ange Bleu


La vie est courte. Vivez.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
129 poèmes Liste
776 commentaires
Membre depuis
31 juillet 2006
Dernière connexion
12 mars 2018
  Publié: 28 juin 2011 à 09:39 Citer     Aller en bas de page

Très joli texte

Amicalement,
Petit Ange Bleu

  N'oubliez jamais que le bonheur est au bout de votre plume ...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1407
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0251] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.