Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 32
· Flora Lynn
13151 membres inscrits

Montréal: 24 févr 21:33:20
Paris: 25 févr 03:33:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Rubrique exceptionnelle : "13 novembre" :: À Paris ce soir Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Celle qui rêve


"Poésie, Ô danger des mots à la dérive..." Aragon
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1737 commentaires
Membre depuis
25 avril 2012
Dernière connexion
11 novembre 2017
  Publié: 13 nov 2015 à 20:16
Modifié:  14 nov 2015 à 11:18 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Ah, paris, qui vis-tu passer dans tes rues ce soir ?
Elle est rouge, sanglante, comme un démon,
cette haine sans nom qui te hante,
fantôme de rage et d'incompréhension,
sur des ruines fumantes.
Ah, Paris, il se fait tard ce soir,
et moi je pleure de désespoir.

Paris,
tes cicatrices ravivées
saignent de nouveaux
sur le bitume.
Les gens hurlent à Paris.
Les gens crèvent à Paris.

Et la terre se gorge de sang.

Et l'atmosphère se gorge de peur.

Paris, en deuil ce soir,
Paris, j'en perds la mémoire,
du pourquoi,
du comment,
qui a la réponse,
qui le sait vraiment ?

Mes mots s'enfuient
Mes mots s'en foutent,
A quoi servent les poètes
contre les mitraillettes ?
Hagarde ma plume
me pousse à l'espoir
même si la peur me chante
qu'il est déjà trop tard.

Taché de sang,
l'unique drapeau :
l'humanité
sans oripeaux.

  Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. (Michel Audiard)
Emile-André

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
210 poèmes Liste
152 commentaires
Membre depuis
9 mai 2013
Dernière connexion
22 février
  Publié: 14 nov 2015 à 02:55
Modifié:  14 nov 2015 à 05:58 par Emile-André
Citer     Aller en bas de page

Ton poème me va droit au cœur, comme je suppose irait droit au cœur des parisiens et des familles meurtries.
Les poètes sont nécessaires, notre travail est le témoignage de cette absurde fusillade.

Merci.

Mes amitiés,
ÉMILE ANDRÉ

 
Emile-André

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
210 poèmes Liste
152 commentaires
Membre depuis
9 mai 2013
Dernière connexion
22 février
  Publié: 14 nov 2015 à 02:56 Citer     Aller en bas de page

Ton poème me va droit au cœur, comme je suppose irai droit au cœur des parisiens et des familles meurtries.
Les poètes sont nécessaires, notre travail est le témoignage de cette absurde fusillade.

Merci.

Mes amitiés,
ÉMILE ANDRÉ

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
660 poèmes Liste
18604 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
23 février
  Publié: 14 nov 2015 à 11:18 Citer     Aller en bas de page

Je vais "plagier" intentionnellement @lechantdupossible car c'est vrai que pour un poème-réaction aussi écrit sur le vif ainsi, il est joliment écrit et tape "juste".

Merci

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
*bulle de mer*
Impossible d'afficher l'image
Un ami, c'est quelqu'un qui vous connaît bien et qui vous aime quand même
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
350 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2009
Dernière connexion
11 février
  Publié: 15 nov 2015 à 04:40 Citer     Aller en bas de page

Je me lève, en silence , et je t'applaudis, doucement, sans faire de bruit pour ne pas heurter ceux qui souffrent.

C'est... Simplement superbe
Énorme coup de cœur
Merci
Bulle de mer

  Bulle de mer bulle d'océan
Celle qui rêve


"Poésie, Ô danger des mots à la dérive..." Aragon
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1737 commentaires
Membre depuis
25 avril 2012
Dernière connexion
11 novembre 2017
  Publié: 17 nov 2015 à 14:13 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous

  Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. (Michel Audiard)
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
28 décembre 2019
  Publié: 15 août 2016 à 03:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Beaucoup de force dans la plume dans cette réaction immédiate à un drame, à quelque chose d'horrifiant, dont on se souvient tous...Tu dis les choses avec justesse, et j'en suis touché !
Une pensée émue aux victimes et aux proches.
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
antonio35


« Quand je ferme les yeux, c’est pour mieux ouvrir les cieux. » grand corps malade
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
322 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2011
Dernière connexion
20 février
  Publié: 16 août 2018 à 09:16 Citer     Aller en bas de page

Très beau!


Antoine

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 848
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0439] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.