Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 46
· Allantvers · Pichardin
Équipe de gestion
· Adamantine
13108 membres inscrits

Montréal: 14 nov 00:45:31
Paris: 14 nov 06:45:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (novembre 2015) : "Taire" :: Écouter Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
romain candis


Ferme tes yeux, imagine. Si tu ne peux voir l'espoir invente le
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
152 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
16 septembre 2012
Dernière connexion
31 octobre
  Publié: 11 nov 2015 à 17:40 Citer     Aller en bas de page

Depuis ma plus tendre enfance
J’ai toujours eu soif de connaissances
En apprendre toujours plus, sur tous les sujets
J’aimais écouter quand les autres parlaient

Tu avais une autre vision de la vie
Ça a été dur, mais finalement j’ai compris
J’ai eu beaucoup de mal, à comprendre tes idées
J’ai gardé le silence pour que tu puisses m’expliquer

Pourquoi avait-il agi comme ça ?
Lui qui semblait si juste et si droit
Plutôt que d’exprimer ma haine, je l’ai laissé parler
Ainsi j’ai pu comprendre et lui pardonner

Écouter. Voilà un concept que tout le monde connaît
Mais si peu de personnes pensent à le pratiquer
Je pense que beaucoup seraient stupéfaits
D’entendre ce que les autres peuvent leur apporter

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
355 poèmes Liste
3673 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 12 nov 2015 à 01:22 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Romain candis,
C'est vrai qu'il faut savoir écouter car on apprend toujours. Mais il ne faut pas, non plus, toujours se taire. Merci pour ton poème.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 12 nov 2015 à 06:50 Citer     Aller en bas de page

tout à fait vrai
savoir écouter les autres est un art que peu pratiquent à l'heure actuelle
belle journée

 
Daniel 06


Un bonheur aplanit cent malheurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
113 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2015
Dernière connexion
30 mars 2016
  Publié: 12 nov 2015 à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Comme disait mon feu père on en apprend tous les jours...Ecouter les autres est un enrichissement mais il faut savoir le faire ce que beaucoup de personnes ne pratiquent pas....

***DAN***

  Avec toute mon Amitié
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
451 poèmes Liste
21947 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 13 nov 2015 à 09:53 Citer     Aller en bas de page

C'est vrai, il faut savoir écouter..;^Le vent, le chant de l'oiseau, le murmure d'une rivière, la terre quand elle s'éveille, avant que tout ne se meurt
Bien amicalement ODE 31 - 17
Merci pour tes mots

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 705
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0966] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.