Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 1108
Invisible : 0
Total : 1110
· Tychilios
Équipe de gestion
· Catwoman
13384 membres inscrits

Montréal: 4 juil 13:39:54
Paris: 4 juil 19:39:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Confession de l'hiver Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
20 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2007
Dernière connexion
19 août 2014
  Publié: 18 déc 2009 à 18:40
Modifié:  19 déc 2009 à 07:18 par Jean
Citer     Aller en bas de page

J’ai connu des matins frémissant de délices
Tandis que s’agitaient les enfants dans leurs lits
Et j’ai connu des nuits qui étaient les prémices
Aux plus belles lueurs des aurores pâlies

J’ai connu la fraîcheur des bonnets fleurissant
Dans les cours les jardins les bosquets et les bois
J’ai connu la naissance impérieuse du vent
Qui flottait frissonnant sur la ville en émoi

J’ai connu la misère éloquente d’un homme
Étendu sur le sol et maudissant le sort
Qui le fit impatient à étreindre sa mort

Aussi quand sera l’heure où les enfants s’endorment
Je viendrai contre lui pour lui faire un câlin
Et draper son vieux corps d’un linceul cristallin

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
662 poèmes Liste
18614 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 19 déc 2009 à 04:46
Modifié:  19 déc 2009 à 04:46 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup... Il coule tout seul... A une exception près...

Les deux derniers vers du premier tercet

"Étendu sur le sol et maudissant le sort
Qui le fit impatient à attendre sa mort"

Il y a le "et" qui me semble un peu "casser" le rythme et deux sons qui me gênent, c'est mon oreille qui me joue des siennes^^ :

le "fit-impatient" : la liaison me semble pas jolie
et le "ah ah" dans à "à attendre" me résonne pas très bien.

Cela dit... J'aime beaucoup

Merci

Amicalement

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Nabeille


Hâtons-nous de succomber à la tentation, avant qu'elle ne s'éloigne. [Epicure]
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
185 commentaires
Membre depuis
2 avril 2009
Dernière connexion
24 février 2019
  Publié: 19 déc 2009 à 09:21 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Première fois que je viens vous lire je crois...

Je m'arrête rarement, mais quand je découvre une jolie plume, que je me sens émue pour une raison ou une autre (colère, ou émotions plus positives...), j'aime à laisser trace de mon passage.

Merci pour ces mots donc... J'ai eu plaisir à vous lire, et je repasserai certainement visiter le reste de la liste de vos textes.

Cordialement,

Nath, alias Nabeille.

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20743 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 19 déc 2009 à 09:57 Citer     Aller en bas de page

J'ai senti la morsure délicieuse, mais fatale, de l'hiver il y a quelques heures... On ne sait parfois ce qu'un peu de chaleur peut faire, comme sauver une vie... J'ai aimé...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
2871 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 19 déc 2009 à 11:53 Citer     Aller en bas de page

Il est très fluide, j'aime...

 
Narcissange


emia t ej tnat seniev sem snad sap semusnoc et en ut ùo ruoj nu sap tse n lI
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
2182 commentaires
Membre depuis
23 novembre 2008
Dernière connexion
18 septembre 2016
  Publié: 20 déc 2009 à 11:28 Citer     Aller en bas de page

"Aussi quand sera l’heure où les enfants s’endorment
Je viendrai contre lui pour lui faire un câlin
Et draper son vieux corps d’un linceul cristallin"

c'est mon passage préféré... jolie plume
merci du partage

au plaisir de vous relire...

Ma

  ma971
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 796
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0355] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.