Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 182
Invisible : 0
Total : 182
13275 membres inscrits

Montréal: 19 oct 22:51:46
Paris: 20 oct 04:51:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Ad Astra Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1561 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 13 mars 2011 à 10:29 Citer     Aller en bas de page

AD ASTRA

Il sera une fois l'un de ces jours finissant mal, trop empli d'angoisses, nauséeux au possible, un de ces jours de trop où il ne restera plus la moindre lueur d'espoir. La lune même ne sera que sphère, vide de toute compassion, vide comme ces lignes qui n'inspireront qu'indifférence.

Je prendrai alors cette fusée et quitterai ce monde. Dans une belle gerbe jaune et rouge je m'élèverai lentement, capitaine borgne au poste de pilotage, paré pour le plus long voyage jamais entrepris.
Eternel nostalgique romantique, un mystérieux sourire mourant à mes lèvres, je m'attarderai peut-être un peu, parcourant les plus magnifiques paysages de cette belle terre, à la recherche de ses airs les plus purs. Là, crevant le ciel, un clocher pointu tout vêtu d'ardoise défiant les montagnes enneigées, ici un vestige de château duquel jailliront les voix fantomatiques de ses anciens habitants, liés pour toujours à ces pierres protectrices.
Je prendrai une autre direction, à bâbord toutes!, le bleu de l'océan juste au-dessous de mes pieds, quelques dauphins farceurs jouant à courser ce bolide inattendu, j'atteindrai la côte et y apercevrai quelques amoureux corps contre corps, pleins de cette félicité divine et incomparable.
Il me faudra alors enfin me décider à m'élever, mettre des croix sur tous ceux que j'ai aimés et laisser l'éloignement transformer cette géante bleue en microscopique point dans un ciel noir.

Un dernier regret... puis l'infini à perte de vue. Vega, Sulafat et Sheliak pour maintenir le cap, et puis tant pis si après le franchissement de ces interminables années lumière de vide il ne restera plus qu'une main décharnée sur le gouvernail lorsqu'enfin mes orbites creuses poseront un regard mort sur ton âme désincarnée.

Je prendrai cette fusée et quitterai ce monde.

LYKAN, le 11 Mars 2011

 
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 13 mars 2011 à 14:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lykan


Il sera une fois l'un de ces jours finissant mal, trop empli d'angoisses, nauséeux au possible, un de ces jours de trop où il ne restera plus la moindre lueur d'espoir. La lune même ne sera que sphère, vide de toute compassion, vide comme ces lignes qui n'inspireront qu'indifférence.



Peut être que ce voyage ne sera qu'un aller simple, si tu trouves l’étoile qui te guidera vers la lumière que tu attends…

Amitiés

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 14 mars 2011 à 12:29 Citer     Aller en bas de page

Per aspera ad astra , mes yeux parcourent l'immensité de ton chant post mortem......

Mystic

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1561 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 15 mars 2011 à 18:08
Modifié:  15 mars 2011 à 18:13 par Lykan
Citer     Aller en bas de page

Citation de clovis67

Peut être que ce voyage ne sera qu'un aller simple, si tu trouves l’étoile qui te guidera vers la lumière que tu attends…

Amitiés

Pierre



Un voyage certainement sans billet de retour.
Mes étoiles, paradoxalement, je les ai déjà trouvées.
La lumière ? Je lui préfère souvent l'obscurité.

Merci pour votre passage apprécié.

LK

Citation de Mystic4Ever
Per aspera ad astra , mes yeux parcourent l'immensité de ton chant post mortem......

Mystic




"C'est un cri, c'est un chant, c'est aussi la douleur et le sang..." (M.S.) ; histoire de prouver qu'il n'y a pas que du métal qui coule dans mes veines.

Abyssus abyssum invocate, Mystic.

Merci pour cette langue elle aussi morte qui passe bien sous ce titre.

LK

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1561 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 25 nov 2011 à 14:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Vortex


Je souhaite que le dernier voyage soit ainsi.
Des bouffées d'instants et un plongeon dans le néant pour y découvrir sa vérité.



On peut l'espérer.
J'ai vu plusieurs personnes qui, juste avant l'instant fatal, à quelques secondes du dernier souffle, arrivaient encore à exprimer à quel point "c'était beau".
L'Espoir est bel et bien permis.

Merci de vous être posé sous ce texte très différent des autres, même si à chaque trace que l'on y laisse on fait mentir la fin du premier paragraphe...

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15512 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 3 avr 2012 à 09:40
Modifié:  3 avr 2012 à 09:40 par Alphonse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

Le grand voyage vers la Lumière...moi, j'y crois envers et contre tout, mais toi tu te sers des moyens de communications d'aujourd'hui...bravo...Un texte toujours superbement écrit

Alex

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1561 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 3 avr 2012 à 11:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de Alphonse BLAISE.
Le grand voyage vers la Lumière...moi, j'y crois envers et contre tout, mais toi tu te sers des moyens de communications d'aujourd'hui...bravo...Un texte toujours superbement écrit

Alex



Chère Alex,

Si tu savais à quel point je t'envie... J'aimerais tant y croire aussi mais pour le moment aucune preuve tangible ne me permet de laisser poindre le moindre espoir en l'Eternelle Persistance.
Je suis cependant très ouvert d'esprit et je ne rejette rien en bloc.
Disons que j'attends des signes à défaut de preuves.
Tu es peut-être l'un d'eux, qui sait ?

Merci pour ton passage toujours apprécié.

LYKAN

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1561 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 15 avr 2012 à 08:33
Modifié:  15 avr 2012 à 08:33 par Lykan
Citer     Aller en bas de page

Citation de Saphariel
Une lecture très appréciée... merci...

Saphariel



C'est un honneur qu'une plume de la qualité de la vôtre laisse une trace sous la mienne.
Merci.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1551
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0264] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.