Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 384
Invisible : 0
Total : 385
· Tychilios
13154 membres inscrits

Montréal: 25 févr 20:50:16
Paris: 26 févr 02:50:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: à la mer si! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 21 sept 2005 à 23:50 Citer     Aller en bas de page

A la mer si beaucoup

J'en rêvais,
des pieds dans l'eau
sous les miens bien au sec
des fonds de mille mètres;
que d'eau sous le bateau.
Je le vois,
soudain l'océan se fait vieux
soucieux moi aussi,
mes cheveux blanchis si vite;
les vagues ne jouent plus
prennent de l'âme,.
les vieux lions rugissent.

Ah la mer si beaucoup.

Je la suis, elle me suit?
le vent débraillé traîne ses loubards
sur ce terrain-vagues, un vague à lames
une vague de fond à crête blanche,
il me semble,
l'avoir déjà rencontrée
est ce elle, son sosie?
mais où et quand?
me sourit elle de ses dents blanches?
elle m'a sûrement reconnu, c'est elle
la belle robe blanche et ses froufrous,
elle ressemble comme deux gouttes d'eau
à la vague de mon premier amour:
A s'y méprendre, je me souviens,
mais si mon amour souviens toi
nous étions sur la jetée qui
tenait par la taille le vieux port endormi,
nous jouions à nous jeter des baisers
cette vague est venue se briser sur un rocher
déposer son sel sur nos lèvres nos baisers,
souviens toi ma douce tu m'avais même dit:
qui se soucie qu'une vague meurt?
Sur l'ocean une vague sait nager
mais sur terre elle se noie.

A la mer si beaucoup.

Je m'endors,
lentement les pieds dans l'eau
là, au dessus de moi mille mètres d'eau
mon coeur à sec mon corps n'a plus froid
oui , oui je me souviens ces mots si doux:
"GO AND SEE MY LOVE"

JC.ELOY 29/08/2005

 
Balandras Marie-Fran


Vivre au jour le jour et ne rien rater
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
295 commentaires
Membre depuis
30 août 2005
Dernière connexion
23 octobre 2005
  Publié: 22 sept 2005 à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Dès que je vois "mer, soleil, sable, dunes, bateau", je clique ! quel sensible ! et c'est rudement bien d'avoir un premier amour, vrai, beau, dont on se souvient toujours avec douceur et nostalgie !

  Marie-France Balandras
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5035 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 22 sept 2005 à 07:04 Citer     Aller en bas de page

voilà une vague pleine de sel rimarien, excellent

amitiés,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
9 mai 2018
  Publié: 22 sept 2005 à 08:47 Citer     Aller en bas de page



jc, tu me surprends.
Voilà un poème qui ne ressemble pas à ceux auxquels tu m'as accoutumé: l'avalanche de jeux de mots savoureux laisse place au déroulement d'un vague à l'âme dompté, à la douce mélancolie des jours salés.

Un poème superbe, bravo.

amitiés

dav

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
26 août 2018
  Publié: 22 sept 2005 à 12:07 Citer     Aller en bas de page

Ah….Soupir.
Moins de jeux de mots,
Lame à la dérive,
Vague à l’âme…
Hummm, j’aime.
Le Rimarien est un humain
Que j’apprécie.
Amitiés,
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
GENTIPOETE
Impossible d'afficher l'image
Le plus beau vêtement pour une femmes, sont les bras de l'homme qu'elle aime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
1324 commentaires
Membre depuis
29 janvier 2005
Dernière connexion
31 juillet 2012
  Publié: 22 sept 2005 à 12:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JC,

Un texte magnifique et très profond, j'en espère d'autres dans ce style qui te va bien.

J'ai beaucoup aimé.

Amitiés Gérard

  Dieu a donné la parole à l'homme pour travestir sa pensée.
annablue


don't worry, be happy
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
243 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
6 mai 2015
  Publié: 22 sept 2005 à 13:32 Citer     Aller en bas de page

J'adore!!! et pourtant, la mer, ce n'est pas du tout ma tasse de thé....
il mérite d'être nominé. Bravo !

amicalement
Annablue

  I hope you will remember me this day and do not forget we are friends for ever
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 22 sept 2005 à 20:01 Citer     Aller en bas de page

Marie-France, ceci n'est pas autobiographique sauf que le jour ou je l'ai fait je venias de revoir pour la enieme fois le film 'le grand bleu d'ailleurs les derniers mots du pomes sont entre guillemets car ce sont les derniers du film de L.Besson Merci a toi, bises

Le sel rimarien est parfois sucre, ca te coupe la chique hein Chimay, merci de ta visite l'ami


Ah Dav tu as raison rien a voir avec le loufoque quoique tu remarqueras qu'au debut j'ai les pieds au sec avec 1000 metres d'eau dessous, a la fin j'ai les pieds mouilles avec mille metres d'eau au dessus, de bas en haut, donc pas loufoque mais tout de meme cocasse comme position non? merci A+

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 22 sept 2005 à 20:07 Citer     Aller en bas de page

Salut JP, vague a l'ame un peu oui a chaque fois que je revois le Grand bleu, peut-etre aussi parce que je ne peux plus faire de plongee bouteilles depuis quelques annees merci JP.

Texte profond tu ne crois pas si bien dire Gerard 1000metres c'est pas rien hein, et sans bouteille, en toute sobriete en apne a nez avec le fond, merci Gerard.

Marie je crois alias annablue: ah la mer tu as du boire quelques tasses memorables pourqu'elle ne soit pas ta tasse de the, en es tu reparti en nage?
merci de ta visite

Amitie a vous trois

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
6591 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
24 février
  Publié: 23 sept 2005 à 01:48 Citer     Aller en bas de page

"nous étions sur la jetée qui
tenait par la taille le vieux port endormi,
nous jouions à nous jeter des baisers"

c'est superbe ça, tout le reste aussi dailleurs.

Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
311 poèmes Liste
17996 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 février
  Publié: 23 sept 2005 à 03:38 Citer     Aller en bas de page

"GO AND SEE MY LOVE"

Le grand bleu un de mes films préférés
C'est sublime JC, j'en perd les mots tant les tiens se font bel écho !

Amitié, Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 23 sept 2005 à 08:18 Citer     Aller en bas de page

Merci Patrick et Crystale de votre enthousiasme! il faut dire que le "grand bleu c'est quelque chose" je l'ai vu au moins dix fois!
amitié
jc

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 4 oct 2005 à 04:21 Citer     Aller en bas de page

Tonton JC, Le grand bleu... capable de tenir longtemps en apnée! Un grand film, plein de sensations!

Mais dans ce poème, j'ai cru sentir la nostalgie du premier amour, cette vague-là qui vient heurter le rocher de nos souvenirs, cette vague qu'il fait bon de regarder et de voir où l'on est à présent.

"qui se soucie qu'une vague meurt?

Ce vers me semble capitale, en ce que cet amour pourrait mourir... mais il y en aura d'autres. Dans ce cas, pourquoi se laisserait-on abattre par sa mélancolie?

Mais j'ai surtout été intrigué par les deux derniers suivants :

"Sur l'ocean une vague sait nager
mais sur terre elle se noie."

Et la mer, comme gardienne de nos souvenirs, et la terre comme retour à la réalité.

Oui j'ai aimé ma lecture tonton JC, cette douce nostalgie.

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 4 oct 2005 à 19:24
Modifié:  5 oct 2005 à 00:38 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Salut Yvan

Non pas plus que ça de nostalgie bien que la souvenance de son premier amour soit souvent douce.
non j'ai juste revu pour la énième fois le film le grand bleu et surtout cette phrase de la fin qui m'a toujours marquée,émue .
Merci à toi Yvan tu navigues sur mes ecrits comme un vrai capitaine !! .
A plus neveu
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 6 oct 2005 à 19:30 Citer     Aller en bas de page

Merci Saphariel
bises
jc

 
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9630 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er septembre 2017
  Publié: 11 oct 2005 à 15:51 Citer     Aller en bas de page


Captivée du début à la fin...

Ce passage m'interpelle et me fait chavirer:

le vent débraillé traîne ses loubards
sur ce terrain-vagues, un vague à lames
une vague de fond à crête blanche,
il me semble,
l'avoir déjà rencontrée
est ce elle, son sosie?


Merci pour ce partage

Loup

  http://papemich.free.fr/
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 12 oct 2005 à 20:58 Citer     Aller en bas de page

Oui Loup ce vent c'est celui de Mad Max c'est pour ca un vent loubard sauvage qui en vient meme a decorner des boeufs...........
merci a toi chere Loup

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 14 nov 2005 à 18:07 Citer     Aller en bas de page

Je t'avais dit des images à la Prévert ! J'y reviens, je maintiens.. cette jetée me fait toujours autant d'effet !!!!!
Dis, tu posteras la suite bientôt ?

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 1er déc 2005 à 18:43 Citer     Aller en bas de page

Pascal !
Dès qu'il aura posté la suite, tu mettras ton autre aussi hein ? Qu'est-ce qu'on est gâtés !!

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 21 déc 2005 à 16:10 Citer     Aller en bas de page

quelle suite?
touche, coule le rimarien
bisous mes amis
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 7 déc 2006 à 20:41 Citer     Aller en bas de page

Oui moins de jeux de mots qu'à l'accoutumée, cette phrase du "grand bleu" qui me reste scotchée à l'oreille depuis: "go and see my love"
euh pour les ponts rectification ce n'est pas moi mais eux qui se cachent hein!
merci Fanny
a plus
bisous
jc

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 14822
Réponses: 21
Réponses uniques: 12
Listes: 2 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0657] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.