Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 351
Invisible : 0
Total : 353
· Allantvers · Andesine
13116 membres inscrits

Montréal: 17 févr 04:09:32
Paris: 17 févr 10:09:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: A vous qui me jugez Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1]
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
11 septembre 2019
  Publié: 25 jan 2009 à 17:20
Modifié:  26 jan 2009 à 06:07 par Lykan
Citer     Aller en bas de page

A vous qui me jugez sans même me connaître :
L'idée vous a-t-elle effleuré une seule seconde que vous puissiez vous tromper ?
Ou la haute opinion de vous-même ne permet-elle pas cette introspection ?

Croyez-vous que vous possédiez la sagesse ultime pour arriver à cerner en quelques lignes qui de lui ou d'elle s'amuse et place les pions sur l'échiquier du Jeu ?

A vous qui me jugez sans même me connaître, je voudrais dire ceci :
Celui qui joue n'est pas toujours celui que l'on croît.
Jamais je n'ai joué avec les valeurs qui me sont chères.

Mais je ne chercherai à convaincre personne.
Anonymes vous êtes, anonymes vous resterez.
Sachez juste qu'il faut bien réfléchir avant de lancer des accusations faciles,
les blessures infligées peuvent être cruelles.
Car vous n'avez pas le monopole de la sensibilité.
L'injustice a toujours fait partie de ce que j'exècre le plus.

Je vous réponds sans haine, et vous souhaite juste d'évoluer un peu.

A vous qui me jugez sans même me connaître, je vous juge aussi :
Vous brandissez fièrement l'étendard de la Tolérance
mais vos mots proférés en sont l'antithèse même.

Descendez de votre tour d'ivoire, les deux pieds dans la boue,
vous chanterez peut-être, mais me regarderez de moins haut.

A vous qui me jugez sans avoir jamais croisé mon regard, j'ajouterai enfin :
Je crois fermement que l'amour physique est sans issue.
Que la fusion de deux âmes vaut bien plus que celle de deux corps.
Que l'amitié sincère entre un homme et une femme peut très bien exister.

Si vous me connaissiez, vous regretteriez vos mots.

Vous qui me jugez sans même me connaître...




 
Page : [1] :: Réponses non permises

 

 



Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2239
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0280] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.