Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 373
Invisible : 1
Total : 377
· Willie · yaya685
Équipe de gestion
· doux18
13575 membres inscrits

Montréal: 28 sept 16:02:42
Paris: 28 sept 22:02:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La flamme d'une vie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 13 sept 2009 à 12:13 Citer     Aller en bas de page

La flamme d’une vie.

Je ne sais si je suis réveillé,
Je ne sais si je suis endormi,
Pourtant je suis là, et je la vois,
Cette flamme qui se trouve devant moi.

Je ne sais ce qu'elle représente,
Mais mes yeux s'en sont imprégnés,
De cette lueur vacillante
Qui m'empêche de m'en aller.

A force de la fixer, de l’admirer,
J'ai découvert qu'elle cache un secret,
Celui d'incarner l’embrasement d’une vie
D'une personne qui marche dans la nuit.

Flamme d'un jour et d'une nuit,
J'y est découvert à un certain prix,
Le poids que peut avoir la vie
Dans les tourments de l'infini.

En effet, entre rêve et réalité,
J'ai découvert une silhouette qui marchait,
Avançant dans un but inconnu,
Sans savoir qu'elle était perdue.

Doucement elle vacillait,
Au moment où la flamme tremblait,
Ne tenant plus debout,
Malmenait par des vents fous.

Sinistre tableau d’une femme qui lutte,
Agrippée par les serres hivernales,
Fantôme vivant, atteint de ce mal,
Celui qui présage, l’inévitable chute.

C’est dans un élan passionnée
Qu’elle se relève pour retomber,
Lorsque dans un souffle glacial,
Cette flamme subit son destin fatal.

Pris de peur et d'effroi
Je me lève, perdant mon sang froid,
Je courre et m'arrête près d'une porte,
Qui en s'ouvrant, me fait découvrir la morte.

Pascal
(ancien poème, réécris)

 
Naig


On est tous égaux devant la douleur..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2561 commentaires
Membre depuis
23 août 2006
Dernière connexion
28 mars 2013
  Publié: 13 sept 2009 à 13:20 Citer     Aller en bas de page

La flamme vacille mais ne s'éteint jamais..
j'ai adoré ton poème et toutes les images qu'il fais passer
Amitiés.

  En route vers Miaou Land... le courage c'est savoir dire stop a certains moments de sa vie... la lacheté ce n'est pas renoncer, simplement laisser faire. une prise de décision est toujours une forme de courage...
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 13 sept 2009 à 14:08 Citer     Aller en bas de page

Angitia
... oui elle vacille souvent, mais j'ai toujours connu une personne qui a su la protéger.
Merci de tout coeur d'être passée,
j'ai toujours l'impression que je me répète, lorsque je dis que c'est un cadeau que de te voir sous mes lignes, cependant c'est ce que je pense sincèrement à chaque fois.
Merci...

Pascal

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 13 sept 2009 à 14:43 Citer     Aller en bas de page

un poème qui me parle beaucoup
j'ai découvert beaucoup d'images
qui reflète bien une certaine réalité

mes amitiés james

  Membre de la Société des poètes Français.
Titou[Snif]


Il y a ces mots qui ne servent à rien, ces regards qui en disent long...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
507 commentaires
Membre depuis
10 octobre 2006
Dernière connexion
29 mai 2013
  Publié: 13 sept 2009 à 15:23 Citer     Aller en bas de page

Pascal ton poème est une mine d'images, de réalité.
Il reflète bien trop de tristesse. Cela dit une flamme qui vacille est une flamme qui vit... sans cela elle ne serait pas elle.

Bravo.



AngelCry

  Tomber dans le coeur d'un adolescent qui .. ressemble à l'ado qu'on était.. c'est doux comme tomber sur un nuage...
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 14 sept 2009 à 07:47 Citer     Aller en bas de page

Merci James
Merci Marjorie

J'ai retrouvé cet ancien poème, moment nostalgique où je l'ai réécris avec de nouvelles images...
Elles reflètent quelques peu la tristesse qu'il peut parfois y avoir en moi...
cependant Marjorie tu as raison, même si une flamme vacille elle reste en vie, cependant lorsque la fenêtre s'est ouverte, un souffle est venu l'éteindre... Fort heureusement pour moi, Elle est venue la rallumer.

Merci encore à vous deux c'est un plaisir que de vous retrouver...
Pascal

 
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 16 sept 2009 à 07:53 Citer     Aller en bas de page

merci de l'attention aimée que tu me portes, c'est si gentil...
Vacillante... oui c'est envore vivante...
Merci

Pascal

 
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 23 oct 2009 à 08:54 Citer     Aller en bas de page

Katherine
J'aimerais pouvoir te toucher également par d'autres mots, qu'une profonde tristesse...
Essayer de te faire ressentir un sourire naissant, ne m'en veut pas si je m'accroche un tout petit peu, c'est plus fort que moi...
Une flamme peut tuer, brûler, réchauffer, réconforter, aimer, cela dépend de ce que l'on en fait... La tienne est là, je la ressens, elle s'est juste cachée, la manière que tu as d'écrire, et de répondre aux messages me le prouve bien, tu as cela dans le sang, l'envie est partie, attends là elle reviendra...
Merci de ce joli commentaire
Merci...

Pascal

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1186
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0259] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.