Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 29
13154 membres inscrits

Montréal: 8 déc 19:43:04
Paris: 9 déc 01:43:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2015 (semaine 2) : "Passe, passe, passera" :: Le temps file Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13600 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 13 juil 2015 à 03:59
Modifié:  14 juil 2015 à 06:32 par Emme
Citer     Aller en bas de page



Le temps file sa toile
Le long de mon visage
Mes doigts sentent son grain
Et ses fines rainures.

Il effile les traces
De ma jeunesse enfouie,
Cachées dans les neurones
Que je perds chaque jour.

Il se faufile et passe
C'est là sa course folle
J'essaie de le saisir
Quand déjà il n'est plus.

Le temps file ses jours
Le long de mon ennui
Distillant alentours
Ses petits bouts de vie.



 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 13 juil 2015 à 04:05 Citer     Aller en bas de page

Je crois bien l'avoir vu s'insinuer et serpenter autour de toi.
Rythme et images j'ai bien aimé

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 13 juil 2015 à 04:44 Citer     Aller en bas de page



En fait, on perd des neurones dès le plus jeune âge. Il s’agit même d’un facteur normal et important de l’élimination de neurones surnuméraires au cours du développement. Par la suite, la perte s’accélère lors du vieillissement. Cependant, cette mort neuronale chez l’adulte est compensée par un accroissement des connexions entre les neurones. Ainsi, en ce qui concerne la mémoire, l’impact, chez l’homme sain, est probablement faible. Les souvenirs reposent sur la genèse et la stabilisation de vastes assemblées neuronales.

Source : Serge Laroche, Laboratoire de neurobiologie de l’apprentissage, de la mémoire et de la communication, Orsay.

Évidemment il parle de l'homme, alors pour la femme je sais pas si c'est pareil ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 13 juil 2015 à 17:12 Citer     Aller en bas de page

Le temps file sa toile
Le long de mon visage
Mes doigts sentent son grain
Et ses fines rainure.


j'aime ces mots !

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13600 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 14 juil 2015 à 02:01 Citer     Aller en bas de page

Lacase : Le temps ne m'effraie pas pour le moment. Je cherche juste à l'apprivoiser.Merci.

Aude : Bien sûr que non Je ne sais pas comment vont mes connexions neuronales, je leur demanderai après mon café.

Charmante : J'aime beaucoup ton dicton. Je dois donc être très bonne

athena : Valse des neurones... c'est joliment dit. Merci.

Galatea : Merci. C'est étrange de se sentir changer. Etrange et exaltant parfois.

 
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3508 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 18 juil 2015 à 19:34 Citer     Aller en bas de page

Tu es jeune encore ma doudou
Une danse mélancolique, le temps qui passe.
Longue vie à tes neurones qui font vibrer tes mots
Amitiés
Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 19 juil 2015 à 11:59 Citer     Aller en bas de page



Bonjour Magali,

Quelle très belle poésie mélancolique !
Et tes neurones ne te font jamais défaut pour écrire tes émotions !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13600 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 23 juil 2015 à 15:24 Citer     Aller en bas de page

Merci Emme et Sybilla pour vos gentils mots.

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 29 août 2015 à 09:03 Citer     Aller en bas de page

Bonjour....

le temps file, oui, à chaque seconde qui passe...Mais le temps qui file de la même façon, secondes, minutes, heures, pour tous est aussi décalé pour chaque être. Quand la fin sonne pour un, les autres restent dans leur ordinaire, puis ce sera leur tour. On pourrait en dire beaucoup la dessus...
Tu as écrit avec justesse, j'ai aimé te lire.
Amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13600 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 7 sept 2015 à 07:19 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1003
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0403] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.