Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 33
· Cidnos
Équipe de gestion
· Catwoman
13170 membres inscrits

Montréal: 6 août 17:27:52
Paris: 6 août 23:27:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Innocence Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sans Nom

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 avril 2013
  Publié: 11 juil 2009 à 08:20
Modifié:  11 juil 2009 à 13:32 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

La jeune fille au doux regard
Se promenait rêveuse par un beau soir.
La tête emplie d’insouciance,
Les yeux levés sur une douce innocence.
La rivière courait, vive, à ses côtés,
Qu’elle suivait d’un pas ouaté.

Puis s’asseyant parmi les fleurs,
Elle ne put retenir des pleurs.
Sans le vouloir, les larmes roulaient,
Comme les vagues sur les galets

Elle ne vit pas venir près elle
Deux beaux garçons qui l’interpellent.
S’approchant le sourire aux lèvres,
La rejoignirent au bord de la grève.
Surprise, d’un bond elle se leva,
Les regarda, prit peur et se sauva.

C’est le lendemain qu’on la trouva,
Près de la rivière, la petite Eva.
Comme endormie les cheveux défaits,
La robe déchirée, douce petite fée.

Les beaux yeux restaient fermés,
Le soleil ne parvint pas à les ranimer.
Aucune trace de ces garçons abjects,
Qui la laissèrent tel un vulgaire objet.
Seuls subsisteraient en ce terrible endroit,
Un nom sur une pierre et une petite croix.



© Sylphide

 
Bébinou


L'amour est le gouffre de l'ennui
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
7 juin 2009
Dernière connexion
12 décembre 2012
  Publié: 11 juil 2009 à 14:32 Citer     Aller en bas de page

Ces mots là font mal mais ils sont pourtant si vrais
Merci pour ce partage de ta plume

  Bébinou
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 11 juil 2009 à 22:26 Citer     Aller en bas de page

un poème vérité ,j'ai apprécié ma lecture

mille mercis


james

  Membre de la Société des poètes Français.
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 12 juil 2009 à 03:55 Citer     Aller en bas de page

I y a malheureusement beaucoup trop de douces fées victimes de ces immondes souillures. Merci pour cette bonne lecture douloureuse. Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Sans Nom

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 avril 2013
  Publié: 17 juil 2009 à 12:19 Citer     Aller en bas de page

Oui, c'est triste ... Merci pour vos coms qui me font bien plaisir . A bientôt. Sylphide

 
sullivanne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
161 commentaires
Membre depuis
10 mai 2009
Dernière connexion
4 août 2011
  Publié: 17 juil 2009 à 15:41 Citer     Aller en bas de page

très douloureux poème, mais aussi touchant
merci du partage

 
Sans Nom

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 avril 2013
  Publié: 22 juil 2009 à 03:52 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour avoir pris le temps de me lire! Sylphide

 
saby

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1167 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2009
Dernière connexion
3 avril 2019
  Publié: 20 août 2009 à 05:41 Citer     Aller en bas de page

c'est trop triste
malheureusement ça arrive
on entend parler de ces événements
mes amitiés

 
Sans Nom

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 avril 2013
  Publié: 22 août 2009 à 05:44 Citer     Aller en bas de page

Oui, saby, hélas ça arrive trop souvent... merci pour ta lecture.
A bientôt
Sylphide

 
colombelle


C'est dans la rosée des petites choses que le coeur trouve son matin et se rafraîchit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
105 commentaires
Membre depuis
7 avril 2006
Dernière connexion
17 octobre 2012
  Publié: 22 août 2009 à 06:55 Citer     Aller en bas de page

Une innocence aux mains de deux monstres

Le sujet est grave et tes mots bouleversants
Ghislaine

  Le désir est la moitié de la vie. L'indifférence est la moitié de la mort. (K.Gibran)
Sans Nom

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
235 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 avril 2013
  Publié: 22 août 2009 à 17:43 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton passage, colombelle. Triste sujet qui un jour m'inspira, je ne sais pourquoi...
amitié
Sylphide

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 652
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0259] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.