Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 200
Invisible : 0
Total : 202
· SienKieWicz · QUOIQOUIJE
13181 membres inscrits

Montréal: 14 août 10:17:19
Paris: 14 août 16:17:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Vacances de rêves (suite) Pichardin - Ode 31 - 17 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
503 poèmes Liste
23302 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 26 mai à 10:14
Modifié:  28 mai à 03:49 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Lui
Fais pas ça, sinon l'banquier nous achève
Et t'énerve pas, regarde... je m'lève
J'me sens de l'énergie d'un seul coup
Pêcher la crevette j'aimerais beaucoup.

Elle
Bon ! je me calme, c'était juste un peu
Me sentir bien seule, tout va pour le mieux
Ce soir tu cuisines car tu es un as
A défaut d'crevettes, va pour les gambas.

Lui
Les gambas, c'est ma grande spécialité
Allons bras dessus bras dessous les acheter
Flambées au cognac, c'est un vrai régal
Mangeons de bon appétit, c'est du local

Elle
Dans le port là-bas y'a de beaux voiliers
Mais moi je préfère voir les chalutiers
Et si tu le veux, ainsi chaque matin
On ira tous deux bénir leur butin.

Lui
Moi j'te propose de concilier les deux
Des voiliers pour en avoir plein les yeux
Et pour les chalutiers rien n'empêche
De faire quelques provisions de leur pêche.

Elle
Oui, mais j'crois bien que j'flanche sur mes guibolles
De tes gambas qui nageaient dans la gnole
Elles m'ont laissé comme un p'tit goût amer
Je tangue, je flotte j'ai comme le mal de mer.

Lui
V'là ce que j'appelle être en situation
Profitons pleinement d'cette disposition
J'vais subito entonner une barcarolle
Pour rêver d'Venise et d'ses gondoles.

PICHARDIN - ODE 31 - 17

  OM
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
2858 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
14 août
  Publié: 26 mai à 13:40 Citer     Aller en bas de page

Ma Zette !

Mais je vois qu'on ne se refuse rien, le couple infernal ! Et... avec un cuistot comme Pierre... ! Bon, il a forcé " un peu " sur le " liquide de flambage "... pas de folies svp. Avec vous deux, faut s'attendre à tout !

Bonnes vacances M'sieur, Dame et n'oubliez pas d’envoyer une carte postale



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
503 poèmes Liste
23302 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 26 mai à 15:03 Citer     Aller en bas de page

Merci MAWR, les folies on aurait pu les faire je pense quand il a parlé de crevettes sur le lit on aurait pu faire des galipettes, mais là je n'avais pas encore siroté la gnole car alors j'aurais dansé la carmagnole.
Un jour nous irons peut-être à Venise, mais ça fait plus de cent kilomètres. Au bal masqué, on a déjà les masques.
Le plaisir de ta réponse, merci MAWR;
Je pense bien à toi
Bisous La cigogne ODE 31 - 17

  OM
Gégé


“L’unique différence entre un psy et moi, ce que moi je ne fais pas le psy.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
283 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2014
Dernière connexion
13 août
  Publié: 26 mai à 18:12
Modifié:  26 mai à 18:13 par Gégé
Citer     Aller en bas de page

Quelle belle harmonie, qui me mets dans l'embaras
Est-ce maintenant Gargamel et Azraël, son chat
Ou plutôt la Schtroumpfette et le Schtroumpf pêcheur voire le Schtroumpf cuisinier
Qui vont dépenser leur dernier denier

Vous avez raison, il ne faut rien se refuser
De l'alcool, on peut plusieurs fois en profiter
Quand on le boit et quand on va le cuver

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
13 août
  Publié: 27 mai à 01:08 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mawr,
comme tu as pu le découvrir dans ma rubrique cuisine je suis un cuisinier hors pair et c'est pour ça que je fais goûter mes recettes à mon voisin. Et malheureusement (ou heureusement) là c'est Ode qui a servi de cobaye.
Je me suis aperçu, bien après, que la bouteille entière y est passée, j'ai eu la main Lourdes puisqu'un miracle a eu lieu, nous avons voyagé jusqu'à Venise.
Rassures toi nous ne t'oublierons pas pour la carte postale...si on est en état d'écrire !

Bonjour Gégé,
le problème c'est que du bleu nous sommes passé au rouge. S'il nous avait vu, Peyo aurait pu se croire daltonien l'espace d'un instant.
Et que la cuvée soit bonne ou mauvaise il faut quand même la cuver ensuite.

Amicalement à vous deux
Pierre

  Pichardin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
503 poèmes Liste
23302 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 27 mai à 05:40 Citer     Aller en bas de page

Quand même PICHARDIN dis à GEGE que l'on ne boit pas de la piquette, oui tu as eu la main "lourde" mais avec le cognac, ça donne la gnaque. En parlant de Lourdes, "ce qu'on fait c'est" un acte de bonne conduite puisqu'on remplit des "verres" et des vers en poésie c'est bien vu.
Bises à vous deux.
Merci GEGE, tu connais tes classiques en BD
ODE 31 - 17

  OM
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4704 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
11 août
  Publié: 27 mai à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Ode et Pierre,

Je pensais que "flamber au cognac" lui faisait perdre son alcool Vous avez dû en prendre avant au point que Pierre se sent les facultés d'un vrai ténor. Je trouve que la rime guibolle/gnole est néfaste pour l'image du cognac à moins que ce soit pour te venger de lui pour avoir lésiné sur la qualité et acheter un petit VS chez Cdiscount.

Bonne continuation

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
4291 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
13 août
  Publié: 28 mai à 02:06 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean Louis,
Je pensais que "flamber au cognac" lui faisait perdre son alcool ?l
et tu as raison mais parait il que l'alcool ne s'évapore pas complètement ou alors seulement au bout de plusieurs heures. Il faut dire aussi que la bouteille, pleine, y est passée.
Il en va du cognac comme du vin, il y a toute une échelle de qualité et de prix. Pour le cognac rien ne vaut un vieux VSOP !
Amicalement
Pierre

  Pichardin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
503 poèmes Liste
23302 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 28 mai à 04:01
Modifié:  28 mai à 04:03 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Merci JEAN-LOUIS, quand même guibolles et gnole ça va ensemble, je sais l'effet du COGNAC, mon grand oncle avait des vignes là-bas et je connais aussi ce que veut dire la part des anges à double effet.
J'ai raconté cette histoire vraie où un couple d'amis avait mis dans leur verre de l'eau dans un cognac très vieux en âge, que mon grand oncle m'avait offert. (révolution)
On verra la prochaine fois pour peut-être un voyage à Venise.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 273
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0262] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.