Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 812
Invisible : 1
Total : 815
· Lachésis (Moirae) · pyc
13151 membres inscrits

Montréal: 1er avr 04:19:21
Paris: 1er avr 10:19:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La guerre nous rattrape Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 28 juin 2009 à 14:00 Citer     Aller en bas de page

La guerre nous rattrape


Les tirs, les bombes
Qui déchirent le ciel
Et moi je n’entends que le vent
Qui claque dans les plis de ta robe
Quand tu t’effondres devant moi
Du vermeil au bout des lèvres

La ville est en feu

Notre terre se détruit
Sous notre regard, les hommes s’écroulent
Et notre fleuve ralentit
Gris de la poussière qui roule
Sous les pieds des soldats

Tu vois la guerre nous rattrape
Où que nous allions

J’avais goûté à une vie plus belle chaque jour
A la paix entre les pavés de nos rues
Il y avait du soleil au coin de tes yeux
Fallait-il s’aimer plus que d’amour
Pour que les chars ne défoncent pas nos chemins ?

Tu vois je te regarde
Et je ne regrette qu’à moitié
D’être humain

Et je te cherche entre les gravats
Les balles et les corps déchirés
De mes mains qui tremblent
Crier ton nom me déchire la voix
Et le chaos noie les décibels qui subsistent

Je ne vois rien, ton absence m’aveugle
Je rampe, je tâtonne

Et quand je te retrouve
Tu es froide entre mes bras
Je sens ta chaleur qui s’enfuit
Et ta main sanglante qui s’accroche
A mes doigts

Et tu me souris quand même

Je t’aime
Les murs éclatent autour de nous
Chaque inspiration a un goût de sang
Oui je t’aime
Mais ça ne nous sauve pas, ni ici
Ni maintenant

Et tu meurs
Entre deux camps qui s’affrontent
Avec de la poudre aux yeux
Et des bombes humaines

Je t’aime
Je hurle, je t’appelle
Mais tu ne reviens pas

Il y a la détonation
Le bruit qui me transperce de part en part
La douleur enfin
Et je tombe moi aussi, à côté de toi
Face contre terre
La poussière a un goût de déjà vu
Les incendies rougeoient, consument l’alentour
Mais je ne brûle que de chagrin

La guerre a soufflé nos lumières

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Nine


Elle avait tout fait pour le retenir. Mais parfois tout n'est pas suffisant..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
753 commentaires
Membre depuis
20 mai 2009
Dernière connexion
27 février 2012
  Publié: 28 juin 2009 à 14:12 Citer     Aller en bas de page

Magnifique, pagnant !! Et tellement vrai ! Wow c'est vraiment superbe !

  Je brulerai en enfer pour te protéger..
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
26 mars
  Publié: 28 juin 2009 à 15:22 Citer     Aller en bas de page

Ce n'est pas gai mais on était prévenus.

Des vers d'un réalisme saisissant, un peu comme un grand reportage de guerre, au milieu de l'horreur.

LYKAN

 
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 avril 2017
  Publié: 28 juin 2009 à 15:29 Citer     Aller en bas de page

Mon passage préféré...

"Et je te cherche entre les gravats
Les balles et les corps déchirés
De mes mains qui tremblent
Crier ton nom me déchire la voix
Et le chaos noie les décibels qui subsistent"

Une merveille ton poème Écho

Bonne continuité.

Martin.

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Blitzkrieg lullaby


Making love with his ego, Zigy sucked up into his mind... Like a lepper Messiah...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
262 commentaires
Membre depuis
7 juin 2009
Dernière connexion
13 juillet 2015
  Publié: 28 juin 2009 à 16:54 Citer     Aller en bas de page

Merci merci merci

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 28 juin 2009 à 19:01 Citer     Aller en bas de page

Wouah ! J'ai plongé direct !

"Fallait-il s’aimer plus que d’amour"

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
queency


là où est ton coeur là aussi sera ton trésor
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
583 commentaires
Membre depuis
27 mai 2008
Dernière connexion
14 juillet 2019
  Publié: 28 juin 2009 à 19:40 Citer     Aller en bas de page

Je me suis laissé emporter par ton poème

  Queency : je suis la Gardienne de son coeur
Mariesarah

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
3769 commentaires
Membre depuis
6 février 2007
Dernière connexion
20 octobre 2010
  Publié: 29 juin 2009 à 15:22 Citer     Aller en bas de page

Superbe Echo, du premier mot jusqu'au dernier.

Tes émotions si bien retransmises ici.....

Merci.


Marie

  ... et si je m'en vais avant toi, dis toi bien que je serai là, j'épouserai la pluie le vent, le soleil et les éléments pour te caresser tout le temps (Francoise Hardy) merci M-Paule (comme une brise bise de mes aimés sur ma joue)
Féerie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
123 commentaires
Membre depuis
24 mai 2009
Dernière connexion
18 avril 2014
  Publié: 29 juin 2009 à 15:22 Citer     Aller en bas de page

Oui on s'y croit vraiment ...Images qui me touchent d'une réalité personnelle. La mort parait plus douce dans tes vers...Mais en réalité elle est beaucoup plus froide et saisissante...Merci pour cette lecture...

  certaines choses changent ....et d'autres pas
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1023 poèmes Liste
16520 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 2 juil 2009 à 02:56 Citer     Aller en bas de page

La guerre est si puissante pour détruire des vies qui auraient du se poursuivre sans avoir à subir les atrocités qu'elle engendre !
Tes mots ont cette même puissance dans la tristesse, surtout qu'ils résonnent d'authenticité, de réalisme !
Presque comme si tu faisais un reportage dans un pays en guerre et que tu écrivais la dessus en te mettant dans la peau d'une victime pour écrire cela !
ça secoue comme lecture !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 15 juil 2009 à 08:28 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous de votre passage
Triste oui, la guerre n'est jamais joyeuse
A bientôt

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9815 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
27 mars
  Publié: 16 août 2009 à 15:39 Citer     Aller en bas de page

Echo

quel poème trop émouvant de vérité

Incroyablement beau

Vraiment ce poème m'a beaucoup émue

Sélénaé

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 17 août 2009 à 11:50 Citer     Aller en bas de page

Sélénaé... émouvoir est peut-être l'un des buts premiers des poètes. Merci de donner une vérité à mes mots

Inégale... sobre, oui... Je suis adepte des vers courts, lucides peut-être... Ou alors je n'ai pas le courage de me compliquer la tache
Poétesse, oui... mais fainéante avant tout!

Merci de votre passage à toutes deux!

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 23 août 2009 à 16:23 Citer     Aller en bas de page

Magique?
Je ne sais pas
La poésie est une magie en elle même

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Naig


On est tous égaux devant la douleur..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2561 commentaires
Membre depuis
23 août 2006
Dernière connexion
28 mars 2013
  Publié: 17 sept 2009 à 07:36 Citer     Aller en bas de page

il est vraiment magnifique ton poème.. il m'a ému..
merci pour ces vers très touchant,
Amitiés.

  En route vers Miaou Land... le courage c'est savoir dire stop a certains moments de sa vie... la lacheté ce n'est pas renoncer, simplement laisser faire. une prise de décision est toujours une forme de courage...
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 17 sept 2009 à 14:03 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 27 avr 2014 à 11:42 Citer     Aller en bas de page

même aujourd'hui c'est d'une réalisme !

Merci

  Membre de la Société des poètes Français.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1219
Réponses: 16
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0553] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.