Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 274
Invisible : 0
Total : 275
· Hector L'archer
13181 membres inscrits

Montréal: 14 août 09:43:57
Paris: 14 août 15:43:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes collectifs :: Soupirs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Chevalier Liqueur


Je ne suis pas là pour être aimé...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
2476 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2007
Dernière connexion
10 août
  Publié: 6 mai à 11:40
Modifié:  8 mai à 13:24 par Chevalier Liqueur
Citer     Aller en bas de page

Soupirs


Je t'entends
Je te sens tout près
Ton souffle
Ton odeur
Ta peau de feutrine
Le jour n’est pas plus pur que tes mains sur ma poitrine
Je t’entends dans les oiseaux
Dans l’herbe
Dans le vent
A chaque respiration, mon inspiration
Tu es celle-ci
Tu es le coup de foudre qui étouffe mon cœur de plaisir
Je t’entends dans mes larmes
Ma chair
Et mon sang
A chaque respiration, mon inspiration
Tu es celle-ci
Tu es l’amour criminel
Celui qui tue d’une seule balle
Par les coups d’imprévus
Par les coups de la foudre...
Tu es mon désir effronté
Solennel et trivial
La nuit n’est pas plus pure que tes lèvres sur ma bouche exilée

J’entends encore tes mains me parler de caresses
Mon corps t'écoute et boit tes divines paroles
Il s'enivre de l'instantanée tendresse
Ta passion me rend saoule
D'alcool et de maladresse
Je t'entends me chuchoter ta fureur de vivre
Laisse-moi
Laisse-moi, encore, de toi me rendre ivre

Alors, je me noie dans tes cieux
Je connais ce ciel
Il a déjà été déchaîné en tonnerre
Ma chair frémit
Sous la pulpe de tes doigts humides
J'en suis l'océan
J'en suis la terre
Te sentir contre ma peau
Au fond de cette couverture
Comme au fond d'une bouteille...
Continuons de flotter, continuons de plonger
Et jaillir telle la pluie d'un été orageux qui sommeille

Je reçois ton appel comme un cri silencieux
Un coup de feu artificiel
Qui déchire mes entrailles
La nuit se fend et se cache
Sur ton corps soupirail
La lune s'obscurcit
Les astres ressentent la honte
La honte de ne pas être aussi beau
C'est donc ça s'élever au-dessus des étoiles
Ton amour m'a pris la main sur l'escalier du paradis
Deux enfants innocents qui s'aiment et qui se sourient
On usait nos souliers au contact du temps
Le temps de nos amours
Aériens et légers
Tellement vrais
Ce temps où nos regards se répondaient par des désirs inavoués
Des milliers de « je t'aime » que hurlaient nos soupirs entremêlés...



Texte qui a jailli de deux cœurs illuminés, deux êtres animés par le rayonnement de l'amour et de la tendresse.

Cécile/Chevalier Liqueur
06/05/2020

  N'attends pas que je sois tombé pour la France...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
790 poèmes Liste
22658 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
14 août
  Publié: 6 mai à 12:50 Citer     Aller en bas de page

Hé bien ! Quelle envolée !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16495 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
13 août
  Publié: 6 mai à 15:38 Citer     Aller en bas de page

superbe duo

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
718 poèmes Liste
15317 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
13 août
  Publié: 6 mai à 23:06 Citer     Aller en bas de page


C'est beau, c'est doux, Chevalier !


Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 484
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0237] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.