Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 10
Invisible : 0
Total : 11
· AIMA
13367 membres inscrits

Montréal: 9 juil 22:18:44
Paris: 10 juil 04:18:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (mai 2015) : "Boussole" :: J'y vais Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
318 poèmes Liste
2761 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 11 mai 2015 à 05:21
Modifié:  11 mai 2015 à 07:57 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

J'y vais

Givet dans les Ardennes, rude région!
"Le sanglier" vous savez bien sûr...
Mine de rien, à quelques pas d'Arthur
La Meuse coule, entraîne l'inspiration

Puisqu'on y est, suivez-moi, tout droit
Légèrement à gauche, Monthermé,
Revin, Rocroi, j'exprime ces villes ma foi,
Un retour d'images désincarnées

Paysage vallonné me transporte
C'est mon enfance, tintant souvenir
Mes arrière-grands-parents, une époque
Je souhaitais un peu y revenir.

Ma boussole, je cherche ma boussole, mince!
En pleine forêt, des rêves plein la tête
Me suis égaré, mon passé suinte
Seul, collé au fauteuil de la retraite...


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Darjeeling
Impossible d'afficher l'image
"Je ne suis pas un extrémiste et je brûlerais quiconque osera dire le contraire"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
39 commentaires
Membre depuis
28 avril 2015
Dernière connexion
9 juin 2015
  Publié: 11 mai 2015 à 05:47 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup et le vers de fin donne une dimension toute autre au poème

Félicitation

Sincèrement Darjeeling

  texte protégé par copyright ©
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
308 poèmes Liste
5553 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 12 mai 2015 à 07:13 Citer     Aller en bas de page

c'est bien vrai, le pays de notre enfance, c'est toujours le nord à notre boussole, la seule direction qui vaille.

Yvon

  YD
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
318 poèmes Liste
2761 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 12 mai 2015 à 18:55 Citer     Aller en bas de page

Merci Darjeeling, Yvon, Yin yang,


La région de mon enfance, j'ai accéléré les années qui passent! Car je ne suis pas encore à la retraite ...


Oui, je suppose que se retrouver seul sans famille amis doit être encore plus dur de vieillir, mais heureusement les souvenirs peuvent (je crois) largement apaiser cette solitude.



Merci beaucoup de votre présence ici


A très bientôt


Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
5543 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 13 mai 2015 à 02:55 Citer     Aller en bas de page

On est bien tous de quelque part et notre aiguille y revient sans cesse.
Ton poème m'en ramène un autre de Debronckart "Qu'ils soient d'ici où de n'importe quel parage
Moi j'aime bien les gens qui sont de quelque part"

Beau partage matinal
Merci

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 13 mai 2015 à 22:49 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Marchepascal,

Très belle promenade dans cette si belle région des Ardennes et ces superbes forêts de ton enfance t'emmène auprès des tiens
Merci de ce très beau partage !


Amitiés et de nous deux l'ardennais

  Le rêve est le poumon de ma vie
Mona Lisa


Les femmes aiment fort à sauver qui les perd.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
18 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
7 mars 2017
  Publié: 1er juin 2015 à 13:33 Citer     Aller en bas de page

Cher Marchepascal,
On y est, tu nous entraînes quelques instants dans la région de ton enfance chère à tes yeux... merci pour cette ballade!
Lisa-Belle

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1025 poèmes Liste
16565 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 27 août 2015 à 14:04 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir...

Des que des villes ou villages sont évoqués, tout de suite, je sens un double attachement...D'abord, le plaisir des mots qui les évoquent, chose normale ici, mais aussi le plaisir de les situer, étant passionné aussi par le réseau routier français. Double attachement, double plaisir, je me suis senti transporté ailleurs grâce à tes vers.
Amitiés sincères.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1162
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0270] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.