Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 332
Invisible : 0
Total : 338
· Jean-Louis · Gylfi · Ladouce · ]PeGaSe[ · Willie · Avraham
13575 membres inscrits

Montréal: 28 sept 16:55:04
Paris: 28 sept 22:55:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: No Rainbow For The Widow Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 14 juin 2009 à 05:55 Citer     Aller en bas de page

No Rainbow For The Widow *

Dans l'enfer de la tombe et la senteur des cendres
Se saigne la veuve transpercée par le glas
Résonance infinie d'un amour au trépas
En souffrance éternelle un coeur prêt à se fendre

Sa Passion est depuis une stèle érigée
Un néant implacable étendu sur son corps
Chaos sur son âme tourbillonnante mort
Une étoile de glace aux atomes figés

Nous sommes étincelles éteinte celle-ci
Celle-là l'est aussi et la tienne bientôt
Inconscient folâtre tes heures sont comptées

N'oublie pas de régner sur le présent lacis
Des joies éphémères qui comme des couteaux
Tranchent ta brève vie en bourreaux éhontés

Staring at her past
Life is burning fast
Dead love is like a shadow
No rainbow for the widow




Lykan, le 7 Juin 2009, Sixième Lune Pleine de l'An de Grâce 2009



A La Veuve et à ses merveilleux sonnets.
A tous ceux qui ont perdu un être cher.
A tous ceux qui, un jour, vont aussi retourner au néant.


* Pas d'arc-en-ciel pour la veuve

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15512 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 14 juin 2009 à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Triste certes, mais un bel hommage et une sagesse de vie....toi aussi, tu maîtrises le sonnet
Alex

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 14 juin 2009 à 13:51 Citer     Aller en bas de page

Triste
Les gens disparaissent... c'est la vie qui veut ça
Et des couleurs on en trouve toujours, aussi ténues soient-elles
C'est la vie qui veut ça aussi
Des arcs-en-ciel il y en aura en attendant la fin
Merci pour la lecture touchante

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 14 juin 2009 à 16:40 Citer     Aller en bas de page

Un très bel hommage douloureux à notre Hermaphrodite, Lykan vos mots sont empreints d'humanité et d'espoir aussi même si il est infime , je le perçois ainsi, merci.......


Mystic

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1027 poèmes Liste
16595 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 15 juin 2009 à 06:21 Citer     Aller en bas de page

Pour connaître un peu la destinataire de ce poème, je ne peux que saluer ton regard sensible sur cette vie injustement touchée par le malheur et la mort !
Tu as posé un regard subtil dans la tristesse engendrée par ce vécu !
merci à toi, Lykan !
Hermaphrodite, je pense très fort à toi !
amitiés sincères.
pyc.

 
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 17 juin 2009 à 13:07 Citer     Aller en bas de page

De toutes façons, les arcs-en-ciel naissent de la pluie.

(M'a plu)

 
Lastum


Même quand l'oiseau marche, on sent qu'il a des ailes. (Antoine-Marin Lemierre)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
24 octobre 2008
Dernière connexion
26 novembre 2011
  Publié: 17 juin 2009 à 13:27 Citer     Aller en bas de page

Que dire...applaudir le poème serait inopportun. L'apprécier même semble être un outrage à sa beauté.

Alors je vais juste me contenter de dire que...son titre restera dans ma mémoire, comme une œuvre magnifique, certes pleine de tristesse, mais tourbillonnante de tristesse tant les mots sont beaux et bien employés...

But life is a rainbow...I think...

Camille.

  Non. Et non. Jamais. Libre. Oui! Toujours. Alors non d'avance. Gardez vos chaînes dorés, j'ai mes tempêtes...
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 19 juin 2009 à 18:02 Citer     Aller en bas de page

***************************************************************
Alex,

Tant de personnes vivent dans la douleur de la perte d'un être cher. Beaucoup ont leur foi pour les porter un temps, d'autres n'ont que les souvenirs. Triste sans doute mais faisant partie intégrante de la vie. Il faut savoir profiter de chaque instant, jusqu'aux moindres détails comme savoir savourer le carré de chocolat fondant sur la langue...

Merci pour tes mots.

***************************************************************

Hermaphrodite,

Vous mieux que toute autre savez bien que je m'attendais à ce dénouement... Je comprends que certains se soient sentis blessés d'avoir été manipulés mais je ne vous en veux en rien car je n'ai reçu aucune souffrance de votre part. Je suis soulagé que ces peines immenses furent fictives bien que je soupçonne que dans la multiplicité de votre personnalité complexe vous ayez dû les vivre parfois de façon réelle. Votre plume en est la preuve. Et j'espère la relire encore, elle est au firmament de celles de ce site et pour moi c'est tout ce qui compte.

Pas d'arc en ciel pour la veuve et pas de pierres non plus.
Que celui qui n'a jamais pêché vous jette la première.

Je suis votre débiteur.

***************************************************************

Echo,

Oui, c'est la nature, les lois de la physique qui disent que rien ne se perd et rien ne se crée.
Il y en aura des arcs en ciel...

Merci pour votre passage.

***************************************************************

L'INSOUMISE,

S'il résonne ne serait-ce pas parce que quelque chose clochait ?

Merci pour ton passage.

***************************************************************

Mystic,


Pour votre don à pouvoir percevoir la plus petite lueur dans l'obscurité la plus noire.
Et parce que vous aimez ça.

***************************************************************

Pyc,

L'une des destinataires de ce poème a été son élément déclencheur mais il se voulait surtout un cri à la vie, un cri aux petits bonheurs dont il faut savoir profiter.

Mes amitiés.

***************************************************************

Eliawe,

Oui, c'est juste... Ils naissent de la pluie et de la lumière aussi.

Merci pour ton appréciation.

***************************************************************

Camille,

Cela m'a fait très plaisir de te lire. Et j'ai été sensible à tes mots, réellement touché.
La vie n'est hélas pas seulement un arc en ciel.

Merci beaucoup...

***************************************************************

 
Hémisticheàmoustache
Impossible d'afficher l'image
Sommes-nous des anges un peu trop ivres?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
63 commentaires
Membre depuis
8 avril 2009
Dernière connexion
7 janvier
  Publié: 26 juin 2009 à 10:11 Citer     Aller en bas de page

Joli poème Monsieur Lykan, outre le fond évidemment touchant et fort évocateur, j'ai aimé le jeu du froid et du chaud, entre étoile de glace et étincelle/enfer, entre le mouvement (couteau tranchant, tourbillonnante, le temps qui passe) et l'immobilité, la suspension (tombe, stèle érigée, atomes figés)...j'aime à y voir tout le paradoxe du panel des émotions qui s'affichent lors de la perte d'un être cher(i).

Et aussi l'inéluctable qui nous attend tous...thème de poète çà !

Pour compléter ma critique sur la forme, un léger regret à l'hémistiche (ce fichu "e") qui empêche le rythme de s'installer sur certains vers mais je suis persuadé que vous saurez aisément y remédier si l'envie vous tente

Au plaisir de vous lire, c'est un régal de densité à chaque fois...

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 27 juin 2009 à 10:21 Citer     Aller en bas de page

Merci pour cette analyse fort pertinente.

Merci aussi surtout pour la sincérité de la remarque concernant l'hémistiche. Peu ont le courage d'émettre des "critiques" et c'est bien dommage.
En fait je ne cherche absolument pas l'hémistiche... Dans un tel poème ce qui m'importe c'est le respect des alexandrins et des rimes, les plus riches possibles. Si je veux un poème rythmé par 6 syllabes, alors je l'écris sur 6 syllabes, tout simplement, comme "L'impact d'une rose". Je vais parfois aussi volontairement casser un rythme, pour renforcer un vers ou produire une petite impression de malaise.

Respectueusement,

LYKAN

 
Hémisticheàmoustache
Impossible d'afficher l'image
Sommes-nous des anges un peu trop ivres?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
63 commentaires
Membre depuis
8 avril 2009
Dernière connexion
7 janvier
  Publié: 30 juin 2009 à 19:01 Citer     Aller en bas de page

Merci pour l'explication.

Quant à la critique, il parait qu'elle couvre le positif et le négatif mais je ne me permettrais pas de soumettre à un auteur une interrogation ou réflexion personnelle sur un écrit si je n'appréciais pas ce dernier au départ.

Amicalement



 
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 16 juil 2009 à 01:06 Citer     Aller en bas de page

Je redécouvre tes vers, et qu'il me parle ce poème ci. Je n'ai pas mis de commentaires sur ceux écrits en mon absence. Mais, je les ai savouré. Tu as toujours cette plume qui transporte.
Merci infiniment

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 16 juil 2009 à 02:59 Citer     Aller en bas de page

Tu sais, Viridiane, je lis aussi beaucoup de poèmes qui me plaisent sans forcément laisser de commentaires. Le temps manque souvent et on ne sait parfois plus quoi écrire tout ayant déjà été dit par ceux qui ont précédé...
Je crois que le but de ce site n'est pas la chasse aux commentaires mais bel et bien le plaisir de la lecture. Ravi si ce poème t'a plu, en espérant que ce ne soit pas à titre de vécu.

Merci pour ton passage.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
10 août
  Publié: 3 oct 2009 à 04:13 Citer     Aller en bas de page

Cueilles ce jour comme s'il était le dernier, semble nous suggérer ton beau poème.

amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 3 oct 2009 à 07:19 Citer     Aller en bas de page

C'est ce que je m'emploie à faire, cher Guido... Sans oublier la nuit !

Amicalement,

LYKAN

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 3 oct 2009 à 07:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Hermaphrodite
Les arcs-en-ciel demeurent des bénédictions réservées aux âmes ayant octroyé le droit de pouvoir être baignées de félicités...

Les arcs-en-ciel sont des pépites qui annonçaient les hymnes de vie et de joie...

Et pourtant vous savez quel fut le destin que les Parques gravèrent dans mon sillage, une pluie de nuit noire et de tourments acides et cadavériques...

Et mes pas titubent dans mes peurs de vivre, dans mes peurs de croire en des bonheurs tant les miens furent si fugaces, tellement rares et pourtant qu'ils me sont précieux...

J'ai dans le cœur ce rai de lune merveilleux tant vos mots irradient les raretés de l'humanité...


Merci pour ces vers sublimes que je conserve près de mon âme, un délicat trésor de chaleur...

Mes amitiés les plus sincères.

Votre dévouée et débitrice.

Hermaphrodite.



Pour qu'aucun de ses mots ne meurent dans son autodestruction choisie...

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 24 nov 2009 à 09:00
Modifié:  8 déc 2009 à 11:40 par Lykan
Citer     Aller en bas de page

Citation de Viridiane
Je redécouvre tes vers, et qu'il me parle ce poème ci. Je n'ai pas mis de commentaires sur ceux écrits en mon absence. Mais, je les ai savourés. Tu as toujours cette plume qui transporte.
Merci infiniment



C'est avec une tristesse non feinte que je découvre la nouvelle de la disparition de Viridiane.
Je vois que sa dernière connexion date d'il y a moins d'une semaine à ce jour...
Cela me glace le cœur.

Adieu. Et que tous les vivants sachent profiter de l'instant présent sans se plaindre sans arrêt.

LYKAN

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1552 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 6 jan 2010 à 08:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de Stephan
Une très belle plume assurément... j'ai eu un véritable plaisir à lire ce texte....
I think that a dead love is really like a shadow which glides continuously
thanks
Stephan



Hey, what a delight to see english words under mine ! It's not usual...
Thank you for your gentle appreciation.
And have a good ride on LPDP.

(désolé s'il y a des fautes, je suis loin de maîtriser cette belle langue hélas...).

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1883
Réponses: 17
Réponses uniques: 10
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0429] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.