Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 297
Invisible : 0
Total : 302
· Sysy · KiMiNiE · Andesine
Équipe de gestion
· Maschoune · Bestiole
13142 membres inscrits

Montréal: 29 mars 14:15:41
Paris: 29 mars 20:15:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes collectifs :: Il avait 12 ans - (marjaneshka & Amanda) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
622 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 7 mars à 05:07
Modifié:  8 mars à 03:35 par Amanda
Citer     Aller en bas de page


IL AVAIT DOUZE ANS


Quand il avait dix ans, il croyait à des choses assez stupides.
Il croyait sa sœur quand elle lui disait
Que les chamallows étaient faits de graisse de baleine.
Il croyait que tous les monstres du monde
Seraient totalement repoussés par ses couvertures.
Il croyait que prendre dix aspirines pour bébé lui permettrait de se sentir mieux.
Après avoir essayé il s’est aperçu que ce n’était pas le cas
En découvrant, qu'à part un mal de ventre,
Il s’en était tiré sans gros problèmes.

Il avait douze ans.
C’était sa première tentative de suicide.

Il ignore toujours si d’autres l’ont fait à cet âge
Mais il espère vraiment que ce n'est pas le cas.
Il a découvert, à quatorze ans, que les monstres,
Les vrais monstres,
Ce sont ceux qui se glissent réellement sous vos draps
Pour vous arracher votre innocence avant même que vous ne réalisiez
Qu'il s'agit de ces mêmes démons qui vous tiendront par la main
Pour vous faire croire que vous allez bien,
Qui, plus tard, vous empêcheront de respirer
À chaque fois que vous entendrez leurs noms
Ou, lorsque l'anniversaire du jour approche,
Vous paralyseront au point de vous mettre dans l’impossibilité
D’émettre le moindre mot pour demander de l'aide,
Et qui, pendant des années, vous maintiendront enfermé dans votre solitude
Avec la peur d’être manipulé comme un ballon de baudruche
Qu’ils pourraient, par plaisir, faire éclater
Avec une simple épingle à cheveux.

Il aimerait pouvoir recommencer à croire aux bêtises;
Il aimerait pouvoir retourner voler dans ses rêves
Au lieu de se noyer et de se faire lacérer sous toutes les coutures.

MARJANESHKA & AMANDA SMITH SKINNER

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
5362 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 9 mars à 06:08 Citer     Aller en bas de page

Âpre constat.
Ça sent son vécu.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
276 poèmes Liste
9179 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 9 mars à 10:41 Citer     Aller en bas de page

merci MARJANESHKA & AMANDA SMITH SKINNER
- ce texte fait penser à un garçon, quoi que au féminin les ressentis peuvent être très semblables.
- les lieux de confidences pouvant aider à mieux vivre ces moments de démons, ne sont pas nombreux, ne sont pas facilement accessibles parce qu'il faut d'abord recréer les confiances.
- ce texte fait réfléchir à ces abus sur les innocences, justifiés par quels traumatismes gardés secrets.
grosses bises ou poignées de mains.

 
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
244 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
10 mars
  Publié: 10 mars à 08:29 Citer     Aller en bas de page

Pas de commentaire particulier, si ce n'est merci à toutes les deux d'avoir pris l'initiative d'écrire ensemble sur un sujet aussi délicat.

Franck




















 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 286
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0342] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.