Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 42
· Daniel · VikThor · Tychilios
13122 membres inscrits

Montréal: 21 nov 12:06:30
Paris: 21 nov 18:06:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes collectifs :: Blessures silencieuses ( ft Andesine) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1]
goliath
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
419 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2011
Dernière connexion
2 octobre
  Publié: 2 oct à 02:51
Modifié:  2 oct à 02:57 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Blessures silencieuses



Tempête au cœur, victime fébrile, espoirs foutus en l'air,
Nuits élancées, mes derniers soupirs perdus dans l'atmosphère
Confusion, réalité, illusions. Bras de fer !

Les premières esquisses du mal au pinceau sur mes joues
Larmes dessinées à l'aquarelle, croquée par un fou
Ma palette s'estompe, ma vie drapée d'un clair-obscur
Au fusain ou à la gouache, récit de mes bavures

J'ai longtemps cherché des passions, des rêves en silence
J'en suis venu à manquer de temps, cœur et corps en souffrance
Jusqu'à terminer dans ces chemins sombres et sinueux
La vie, l'espoir, les lumières qui faiblissent. Tortueux !

Tempête au cœur, victime fébrile, espoirs foutus en l'air,
Nuits élancées, mes derniers soupirs perdus dans l'atmosphère
Confusion, réalité, illusions. Bras de fer !

Les derniers fils se défilent, que faut-il en retenir ?
Fêlures, plaies non remises, choc fatal en devenir.
Pour comprendre et s'éteindre trop tôt, notre raison n'est plus
Dans ce brouillard intense, nos choix sont portés disparus

Tatoué à l’encre de ma détresse et de mes douleurs,
Ma peau de pourpre s'est teintée, peinture aux mille couleurs
Maux calligraphiés dans ma chair, cicatrices subtiles,
Rongé par nos histoires aux blessures indélébiles

Tempête au cœur, victime fébrile, espoirs foutus en l'air,
Nuits élancées, mes derniers soupirs perdus dans l'atmosphère
Dans mes veines, le poison de l'existence. Quel enfer !

 
Page : [1] :: Réponses non permises

 

 



Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 156
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0252] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.