Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 330
Invisible : 0
Total : 332
· Y.D
Équipe de gestion
· Catwoman
13181 membres inscrits

Montréal: 14 août 11:02:43
Paris: 14 août 17:02:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Acrostiches :: Réponse non permise Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
5618 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 22 juin à 11:03
Modifié:  22 juin à 13:40 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Réflexe limbique
Elude l’imprévisible
Protège un « quant-à-soi »
Ouverture verrouillée ?
Nature secrète
Sème la curiosité
Epuise l’ambiguïté.

Narcose de l’âme
Octave muette
Non-dit suspendu

Pourquoi l’écrit ?
Epanchement, abréaction
Renvoi l’ombre de l’âme
Marquer l’instant !
Insolence pernicieuse
Sous contrôle maléfique.
Enigme, ou simplement liberté de choix…

  YD
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
718 poèmes Liste
15317 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
13 août
  Publié: 22 juin à 11:24 Citer     Aller en bas de page



Je dirais : Epanchement, abréaction/ Insolence pernicieuse

...mais on peut se tromper, of course

Merci pour cet acrostiche !

Amitiés

galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
2858 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
14 août
  Publié: 22 juin à 15:32 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir mon Saturnin

Te voilà bien pensif dans ce bel acrostiche !

" Pourquoi l'écrit ? " Déjà parce-que les paroles s'envolent et les écrits restent ! Nous avons besoin parfois, me concernant je dirai même souvent, de revenir sur une lecture soit pour s'en imprégner, soit pour reprendre la pensée, soit pour le plaisir, soit pour n'importe quel autre motif... mais encore faut-il avoir cet écrit en mains, sinon

Les paroles dites, nous les entendons, c'est sûr ! Mais l'esprit qui est souvent un facétieux nous joue des tours et soit ne "remet pas dans le bon ordre ou dans le bon contexte" ce qui a été dit, entendu et compris d'une certaine manière au premier jet... Alors, arrivent doute et questions... "Ais-je bien ou mal compris ? "Comment sont arrivés ces mots ?" Etc... Et là, la réponse ne vient pas car "l'oubli" volontaire ou pas a fait que...

Ainsi, effectivement, tout ce que tu cites dans ta dernière strophe sont autant de raisons de vouloir "Marquer l'instant" et mettre par écrit certains moments choisis et bien précis de nos existences de poètes, pour ne parler que de nos écrits !

Je ne vais certainement pas rentrer dans tout ce qui peut toucher aux textes de lois où autres qui sont déjà assez "foutoir", même écrits, l'un abrogeant l'autre et inversement !

Alors, à la santé des mille et une raisons d'écrire !

Yvon

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
5636 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
14 août
  Publié: 22 juin à 16:19 Citer     Aller en bas de page

..........................

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
5618 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 23 juin à 08:26 Citer     Aller en bas de page

Galatéa, Lolotte, Hervé

Voici quelques explication pour cet acrostiche:
Réponse non permise ; Petite restriction qui va de soi sur un site public. La lecture de plusieurs poèmes qui avaient cette restriction m’en a soulevé l’ambiguïté. Pour clarifier ma pensée, je vois trois niveaux :
Le premier répond à un besoin de discrétion, un besoin de dire sans vouloir donner d’explication, il s’agit souvent de l’expression d’une souffrance que l’on veut inscrire dans le temps.

Le second répond à cette sommation » commentaire par MP ». En gros, Je ne veux pas répondre à n’importe quoi et peut-être à n’importe qui, une condescendance qui peut heurter la bonne foi des lecteurs.

Le troisième est plus subtil c’est une provocation déguisée, pour donner une image triviale «un majeur pointé vers le ciel » j’écris ce que je veux… quand je ressens cette attitude, je passe mon chemin à quoi bon alimenter une polémique stérile, l’indifférence étant le plus grand des bourreaux se chargera de décourager ceux qui vident leur bile pour mille raisons.

Merci de votre passage

Amitiés
Yvon


  YD
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4704 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
11 août
  Publié: 23 juin à 15:49 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon,

Tu ne nous laisses pas languir, nous livrant ta clé pour cet adroit et perspicace acrostiche.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
5618 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 25 juin à 04:15 Citer     Aller en bas de page

Jean Louis

Je te sais malin, je suis certain que cette analyse tu l'avais faîte.

Amitié
Yvon

  YD
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
9598 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
11 août
  Publié: 4 juil à 08:19 Citer     Aller en bas de page

j'ai laissé mes imaginaires chercher d'autres raisons à cette formule….
réponses non permises….
4 - serait-ce de la provocation, osant interdire toutes formes de réactivités ? et pousser à 5,6.
ou 5 - alors pour donner envie à des courageux ou courageuses, de se servir des MP ?
ou 6 - pour éviter les formes de polémiques, dont certaines personnes affectionnent ?
- moi je n'aime pas les zéro commentaires.
et pourtant j'ai utilisé cette formulation.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
9598 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
11 août
  Publié: 4 juil à 08:32 Citer     Aller en bas de page

ah oui c'est vrai, ce devrait être un acrostiche.
N'oublions pas
Avoir ce choix
.
C'est pour un
Etat voulu en vain
.
N'écartant pas un
Espoir de réactions
Sagement à dessein
Totalement désagréable.
.
Pourquoi cet usage
Anti communicatif
Savamment choisit.
.
Permission même
Occasionnelle pouvant
Sélectionner certains
Soulagements dans des
Initiatives parfois
Belliqueuses non
Louables, voir à
Eviter, pour les vivres ensembles.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
5618 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 août
  Publié: 4 juil à 10:18 Citer     Aller en bas de page

Samamuse

Tes 4/5/6 je les entends très bien, moi aussi j'ai utilisé cette possibilité, dans l'esprit du N° 1.
Après la subtilité pour user de cette fonction est infinie, à chacun d'en faire son miel.
merci pour ton commentaire très élaboré

Amitiés
Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 250
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0254] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.