Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 48
Invisible : 1
Total : 50
· DAMOKIFRA
13122 membres inscrits

Montréal: 21 nov 11:09:18
Paris: 21 nov 17:09:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Entre nous soit dit (avec Aude Doiderose) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
675 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 4 août à 05:19
Modifié:  5 août à 01:49 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Quels sont tes rêves douce Chlamys
Quand tu t’endors, les soirs de fièvre,
Les plus secrets, ceux qui s’immiscent,
Humectant tes lèvres et tes lèvres ?

Ce qui te provoque un émoi,
Confesse-le à l'étrangère,
Ne me tais rien, raconte-moi,
Ta punition sera légère.

Il est de mes songes-saphir
Comme un printemps à l’équinoxe,
Tu m’invites, Aude, à les mûrir
À l’été de mes paradoxes.

Indocile et fière au grand jour,
J’avoue chérir en mon intime
La femme soumise en amour,
Que l’on flagelle et mésestime.

Précise un peu, sois moins timide :
Voudrais-tu d’une femme exquise
Qui devant toi serait humide ?
Ou voudrais-tu être conquise

Par un « master en ascendant » ?
Mon auriculaire me chuchote
Que tu le voudrais bien ardent.
M’abusai-je, jolie chochotte ?

Tu joues mais tu l’as deviné
- Ou alors, te proposais-tu ? –
J’ai un penchant bien affirmé
Pour ce dont je suis dépourvue.

Master, ou même doctorant,
L’art d’être humiliée me taraude,
Aurais-tu un ex excitant
A me présenter, ma chère Aude ?


Ce qui fut à moi le demeure,
Je n’exclus jamais un amant :
« Adios » ou bien « à tout à l’heure »
Sont synonymes, simplement.

Nombreux qui ont goûté ma bouche
Me reviennent, en intermittents,
Même quand ils ont pris la mouche.
Tout n’est qu’une affaire de temps.

Aurais-je trouvé ta faiblesse,
Tes limites de philanthrope,
Qui réserverait pour ses fesses
Tout mâle amateur de salopes ?

A minima, acceptes-tu
De me faire quelques suggestions ?
Je me méfie de l’impromptu
Pour entamer mon excursion ...


Je prête volontiers mes hommes
C’est bon pour leur entraînement :
Ils restent au sommet du podium
Et ça leur fait du changement.

Je te conseille de choisir
Et non d’être choisie par eux.
Exprime clairement ton désir,
Ils te feront ce que tu veux.

Ô Doiderose, tu es Maîtresse !
Et je m'en vais de par les rues
Après cet échange à confesse
Tester ce que tu portes aux nues.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22181 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 4 août à 05:42 Citer     Aller en bas de page

Ravie de cette collaboration et fière de notre oeuvre !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13567 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 4 août à 06:15 Citer     Aller en bas de page

Eh bien mesdames, on s'encanaille ? J'espère qu'il y aura une suite. Je suis curieuse moi
Un duo croustillant.

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
675 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 4 août à 06:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Ravie de cette collaboration et fière de notre oeuvre !


Et moi donc ... J'en suis encore tout ébouriffée !

Citation de Adamantine
Eh bien mesdames, on s'encanaille ? J'espère qu'il y aura une suite. Je suis curieuse moi
Un duo croustillant.


Merci Adamantine, pour ce message de fan.
Laisse-moi faire mes travaux pratiques, d'abord

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
4 novembre
  Publié: 4 août à 06:41 Citer     Aller en bas de page

Ça donnerait presque envie d'être petite souris dans un confessionnal
Bravo mesdames belle écriture.
comme Magali moi aussi j'en redemande.
Aude bonne continuation et Chlamys bons travaux pratiques.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22181 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 4 août à 07:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Eh bien mesdames, on s'encanaille ? J'espère qu'il y aura une suite. Je suis curieuse moi
Un duo croustillant.



J'espère que Chlamys écrira ses aventures, moi aussi je suis bien curieuse !

Citation de Lacase
Ça donnerait presque envie d'être petite souris dans un confessionnal
Bravo mesdames belle écriture.
comme Magali moi aussi j'en redemande.
Aude bonne continuation et Chlamys bons travaux pratiques.



Une souris qui sourit ?

Merci Lacase

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8686 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 4 août à 08:26 Citer     Aller en bas de page

He bien, on est bien échauffé dans la place. C'est l'été, ça se sent.

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
675 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 4 août à 08:44
Modifié:  4 août à 08:56 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

J'espère que Chlamys écrira ses aventures, moi aussi je suis bien curieuse !


J'en ferai tout un rapport, promis !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
675 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 4 août à 08:46
Modifié:  4 août à 08:56 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Citation de Lacase
Ça donnerait presque envie d'être petite souris dans un confessionnal
Bravo mesdames belle écriture.
comme Magali moi aussi j'en redemande.
Aude bonne continuation et Chlamys bons travaux pratiques.

Merci Lacase, je vais m'y mettre.
Au fait @ Aude, n'oublie pas de me passer, comme convenu, tes zéro-six et tes zéro-sept

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
675 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 4 août à 08:49 Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
He bien, on est bien échauffé dans la place. C'est l'été, ça se sent.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22181 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 4 août à 09:00 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys

Citation de Lacase
Ça donnerait presque envie d'être petite souris dans un confessionnal
Bravo mesdames belle écriture.
comme Magali moi aussi j'en redemande.
Aude bonne continuation et Chlamys bons travaux pratiques.

Merci Lacase, je vais m'y mettre.
Au fait @ Aude, n'oublie pas de me passer, comme convenu, tes zéro-six et tes zéro-sept



Si tu es sage.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
97 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 5 août à 02:41 Citer     Aller en bas de page

Élégance et légère tension, désinvolture et drôlerie aussi, ainsi que très nette sensation que vous vous êtes bien amusées : j'ai adoré !

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22181 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 5 août à 03:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Quitterie
Élégance et légère tension, désinvolture et drôlerie aussi, ainsi que très nette sensation que vous vous êtes bien amusées : j'ai adoré !



Ho que oui, on s'est amusées !
Merci Quiterie.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
675 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 5 août à 05:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Chlamys

Citation de Lacase
Ça donnerait presque envie d'être petite souris dans un confessionnal
Bravo mesdames belle écriture.
comme Magali moi aussi j'en redemande.
Aude bonne continuation et Chlamys bons travaux pratiques.

Merci Lacase, je vais m'y mettre.
Au fait @ Aude, n'oublie pas de me passer, comme convenu, tes zéro-six et tes zéro-sept



Si tu es sage.

Tu avais écrit "volontiers", je te rappelle ....

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22181 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 5 août à 08:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys

Citation de Aude Doiderose

Citation de Chlamys

Citation de Lacase
Ça donnerait presque envie d'être petite souris dans un confessionnal
Bravo mesdames belle écriture.
comme Magali moi aussi j'en redemande.
Aude bonne continuation et Chlamys bons travaux pratiques.

Merci Lacase, je vais m'y mettre.
Au fait @ Aude, n'oublie pas de me passer, comme convenu, tes zéro-six et tes zéro-sept



Si tu es sage.

Tu avais écrit "volontiers", je te rappelle ....



D'accord, d'accord. Je vais te faire des propositions.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 413
Réponses: 14
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0592] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.