Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 61
Invisible : 0
Total : 61
13174 membres inscrits

Montréal: 4 juin 01:31:22
Paris: 4 juin 07:31:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères (mars 2015) : "Exil" :: Lettre d'un amant en exil (éphémères mars 2015) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 9 mars 2015 à 03:31
Modifié:  9 mars 2015 à 13:17 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Madame la Comtesse de........,

Par votre tendre lettre du........vous fîtes mes jours d'amant en exil plus doux.
Ah très Chère Amie, vous entendez mes mots et me comblez car à votre cœur ils ont plu.
En cela, j’y vois également que mon empressement à vous séduire n’a porté ombrage à votre désir de poursuivre notre relation. Vos encouragements m’ont ravi, même, je l’avoue, s’ils tempèrent de fiévreuses ardeurs amoureuses.
Je vole, plane, ne suis plus matière et me liquéfie, mais vous donne raison. Ne brusquons pas les choses. Découvrons-nous au travers des écrits.
Je l’aurais préféré en vous tenant la main, et non point si loin de vous, par-delà l’informelle uniformité d’un écran, même bleu.
Oui Chère Amie, le soleil luit, mais il n’éclaire que la part d’ombre qui marque votre absence et ne met en évidence que vous me refusez à vos côtés.
Seuls, vos yeux ont ce bleu de l'azur capable de réchauffer mon âme, la transportant en des rêves où, pour vous plaire, elle se veut à vos genoux.
Ah votre lettre...Ces mots...Caresses de velours qui coulent entre mes lèvres comme candi, douceurs ou suprêmes délices melliflues, dont, sur votre bouche, j'aimerais recueillir les saveurs interprétées par la passion.
Ces baisers que j'imagine, me plongent en déraison.
Ah damnation, Chère Amie, à vous imaginer dans mes bras, l'ivresse me gagne, je tangue mais je me fais fort de ne point sombrer.
Pardonnez et ne me blâmez si mes pensées se font incendiaires, si ma volonté ne maîtrise plus cette plume que vous vouliez épistolaire.
De grâce, Chère Amie, au-delà de raison, ne faites durer l’attente dans laquelle plongera ma passion , et, que vous direz peut-être déraisonnable au reçu de ce pli, où s'exprime toute la fièvre de ma ferveur.
Ces quelques lignes n'ont que la prétention de vous plaire, mais se voudraient les plus jolies roses qui se puissent poser sur votre coeur.
Déjà je languis de vous lire…Ne soyez pas perfide, n’éteignez point mes cieux.
A vos pieds je dépose ma déraison… Quelques mots de vous adouciraient
plus encore mon exil !

Votre...Tendrement...
Origami
Mars 2015.

 
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 9 mars 2015 à 14:28 Citer     Aller en bas de page

Marc

Merci pour l'élégance du style, mais fais moi le plaisir de reconnaître qu'en matière d'élégance du style....tu fais très fort également.
Amicalement
Origami

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5482 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 10 mars 2015 à 08:38 Citer     Aller en bas de page

bravo, une forme d'écrit qui devient rare.

Yvon

  YD
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 10 mars 2015 à 09:00 Citer     Aller en bas de page



Bonjour Origami,

Très belle poésie !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 10 mars 2015 à 11:48 Citer     Aller en bas de page

Yvon
Sybilla

Merci à vous
Amicalement
Origami

 
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 11 mars 2015 à 04:24 Citer     Aller en bas de page

Fleur

Ce n'est certes pas à toi que j'apprendrai que la poésie c'est le souffle du cœur,
Ecrite à l'encre des malheurs et tout autant des merveilleux instants de bonheur.
Le sublime, c'est quand l'imaginaire les envoie accompagnées de fleurs. (sans jeu de mots)


Amicalement
Origami (impatient de tes écrits)

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22885 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 14 mars 2015 à 11:21 Citer     Aller en bas de page

Ah ! Quel merveilleux écrit, revivre ce que nos grands poètes écrivaient au temps où l'on savait parler d'amour en des mots passionnants.
De telles lettres se font rares, dommage, cela permettait de faire battre des coeurs et d'espérer...
Merci pour tout cela
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 14 mars 2015 à 11:52 Citer     Aller en bas de page

Ode 3117

Dommage mais les belles choses n'évoluent pas toujours dans le bon sens. Tes mots ont touché un nostalgique de la fin XIX ème.
Merci à toi
Amicalement
Origami

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 22 mars 2015 à 06:15 Citer     Aller en bas de page

Oh oui... Attendre une lettre...
La lire, la relire.
En peser chaque mot, s'interroger ou s'enflammer....
Qu'il fut doux le temps épistolaire et... mes amitiés à la Comtesse
Bravo pour cette belle partition sur le thème.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 22 mars 2015 à 08:52 Citer     Aller en bas de page

Lacase

Entièrement de ton avis...Les heures d'attente sont peut être les plus belles car elles ne sont encore ternies par le contenu d'une lettre "imprévisible".
Je te rejoins également lorsque tu dis que le temps épistolaire était beau, car on y mettait les formes pour le dire. Notre français d'aujourd'hui est tellement "directe" qu'il en a perdu de si belles tournures de phrases.
Un grand merci à toi
Mes amitiés....et celles de la Comtesse
Origami

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1430
Réponses: 9
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0549] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.