Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 731
Invisible : 0
Total : 737
· NicoNavel · Tychilios · Galatea belga · Elodie Daraut · Wilhelm
Équipe de gestion
· Catwoman
13170 membres inscrits

Montréal: 6 août 12:25:58
Paris: 6 août 18:25:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Acrostiches :: Menace Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
2844 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 12 mars à 08:02
Modifié:  13 mars à 11:53 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

A toutes ces personnes qui luttent et que je tiens à mettre à l'honneur.
C'est au péril de leurs vies, pour sauver les nôtres. Certes, c'est leur métier, ils l'ont choisi... mais mon choix, même s'il s'agit de bien peu de chose, est de leur adresser un grand merci !


Comment l'homme peut-il croire tout détenir ?
Oublierait-il à qui appartient ce pouvoir ?
Regardez aujourd'hui ce qui peut advenir,
Osez imaginer le bout de ce couloir !
Nature ou Dieu, qui sait, chacun a sa pensée...
Allez vous disputer, laissez la mort entrer !
Venin inoculé, caché dans les entrailles,
Il serait temps, enfin, de faire une trouvaille.
Rassemblons nos chercheurs, il en va de nos vie,
Unissant leurs efforts, ce sera à ce prix,
Si nous voulons survivre à cette pandémie.

Savants du monde entier, planchez à l'unisson,
Avant que ce virus, du monde ait la raison !
Remuez méninges et ayons Foi en ceux
Sans qui demain serait un foyer infectieux...

Où la vie s'éteindrait, car il suffit de rien,
Pour faire basculer, sans guerres un destin !
Aucune religion, il n'en a c'est certain...
A tort ou à raison, il impose une fin !

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
478 poèmes Liste
9574 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
6 août
  Publié: 12 mars à 17:58 Citer     Aller en bas de page

Hello,

Vu les conditions dans lesquelles ils travaillent au niveau moyens humains, matériels, financiers et au regard de la considération qu'ils en reçoivent, je trouve que même s'ils l'ont choisi, leur travail est admirable. On ne tiendra pas deux mois à ce rythme.


Merci pour ton texte,
Catherine

 
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
231 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
6 août
  Publié: 13 mars à 03:29
Modifié:  13 mars à 08:27 par monthery
Citer     Aller en bas de page

Pour saluer ta réaction et t'en remercier,

Corona virus

Non immunisés irons-
nous crever sans ce vaccin ?
Vaincus nos rois sans couronne?

Si coriace ce sournois
virus sino-coréen
sème crise en ce marasme.

Sans science ne sommes rien.
Encore moins sans conscience.

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 13 mars à 10:19 Citer     Aller en bas de page

Tu as raison, il faut leur rendre hommage. Cette épidémie révèle les failles d'un système à la dérive.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
311 poèmes Liste
5605 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
5 août
  Publié: 13 mars à 14:11 Citer     Aller en bas de page

Oh ma Lolotte tu t'enflammes, pas de souci L'Homme en a vu d'autres... un tout petit virus... le vaccin arrive à grands pas.



  YD
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
2844 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 13 mars à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir à toutes et à tous

- Catherine, je suis bien d'accord avec toi et c'est pourquoi j'ai voulu, à ma manière, leur rendre cet hommage qu'ils méritent grandement. Le monde possède réellement des chercheurs émérites, des personnes capables de travailler jour et nuit sans quasiment aucun repos. C'est leur métier, c'est vrai, mais je les admire pour leur intelligence et leur ténacité à toute épreuve. J'ai pour eux un profond respect.
Merci de ton passage.

- monthery, c'est moi qui te merci d'avoir mis en vers cette particule virale avec sa " Couronne de piquants " !
J'ai confiance en l'énergie déployée par tous les chercheurs du monde entier... ils trouveront. Il y aura de la casse, beaucoup malheureusement, provoquée par cette nouvelle souche qui n'est pas maitrisée, mais ils y arriveront !

- patrick, effectivement, il faut leur rendre hommage, je l'ai ressenti ainsi.
Cette épidémie va nous révéler économiquement beaucoup de choses... En premier plan, la nécessité d'avoir sur le sol français les fabriques pharmaceutiques qui assureraient la production de tous les médicaments, fabriqués en Chine, et qui commencent à faire cruellement défaut ! Et tout ceci, toujours la même rengaine, à l'origine une histoire de "gros sous". Mais pour l'heure, le débat et l'urgence ne sont pas au "rapatriement" de ce qui a été volontairement exporté ! A suivre cependant car la leçon sera sévère pour beaucoup...

- Mon Saturnin, Lolotte ne s'enflamme pas, elle remercie et rend hommage à tous ces chercheurs ! Oui, l'espèce humaine en a vu d'autres, exact ! Mais il ne faut pas sous-estimer ce "tout petit virus" qui est capable d'une "grande destruction" quand-même ! Allez, accrochons-nous aux branches en vérifiant qu'elles ne soient pas sèches ! Yvon

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1025 poèmes Liste
16565 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 juillet
  Publié: 2 avr à 05:28 Citer     Aller en bas de page

Personnellement, vis à vis des soignants, des chercheurs, de tous ceux qui s'investissent, j'aurais meilleure conscience à être dans le " trop" plutôt que dans le " pas assez" ! Donc, si je peux leur témoigner du positif à la suite d'un tel acrostiche qui nous met en face de la réalité, je le fais sans réserves. J'ose croire, même si j'ai lu que l'humanité était menacée, que nous n'en arriverons pas la, mais il est vrai que le virus se propage dans le monde, malheureusement.
amicalement.
pyc.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
2844 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 3 avr à 03:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour pyc

Merci pour eux !

Quand j'ai écrit cet acrostiche, j'ai senti arriver ce qui allait devenir la pandémie que nous connaissons. Je ne l'ai jamais sous-estimée et déjà à ce moment, j'ai tenu à mettre en avant tout le monde médical. ( médecins, infirmiers, soignants, personnel affecté aux différentes taches pour un bon fonctionnement, tous, sans exception aucune !)

C'était pour moi une évidence qui s'est aujourd'hui grandement justifiée. Mais, à bien y regarder, il ne faudrait pas attendre de tels instants pour les soutenir. Notre soutien devrait-être au quotidien, permanent, ils manquent de moyens, qualité des hôpitaux, matériel, sans parler du personnel qui n'est jamais remplacé et les force à faire gardes sur gardes au détriment de leur santé et de leur famille...

Je sais de quoi je parle c'est peut-être, non, sûrement pourquoi je m'enflamme autant...

A très bientôt, pyc et surtout, prends bien soin de toi.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
9589 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
5 août
  Publié: 10 mai à 11:52 Citer     Aller en bas de page

Venez entrevoir une
Occasion de remises en causes
Initiant des changements sur des "unes"
Raisonnons pour faire une pause.
.
Utilement pensons à
Nos excès de vivres ensembles.
Et méditons sur certains cas.
.
Bientôt ce sera fini
Et les médias nous rappelleront le passé.
Nous oublierons ces moments de vies
Et la seconde vagues arrivée,
Dans l'indifférence des suivis.
Ici auront donc échoué
Comme pour le SIDA ennemi.
Toutes les nouvelles pensées,
Irriteront les valeurs des profits,
Outragées à travers des dits,
Nuisibles pour les pouvoirs pour dominer.
.
Premiers cas européens et d'USA
Ouvrant des formes de profits
Usurpant les vécus pour des dégâts,
Réalisés en chine, tués par les non dits.
.
Des expériences pour des vaccins,
Essayés sans protections
Sont devenu fléau pour certains.
.
Ce moment de vies de la nature
Habité par la mondialisation
A dépassé les contrôles d'usures
Normalement en acceptations
Garantissant plein de tournures
Echappant aux spécialisations
Mêmes vécus en aventures
Et dans les répercutions
Non prévus pour de telles ouvertures
Tellement mortelles en répartitions
Sauront-nous extraire certaines droitures ?

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
2844 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 14 mai à 11:57 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir SAM

Réponse par un bel acrostiche ! Effectivement, s'il reste encore de la matière grise au sommet, il faudrait " Voir une bénédiction pour des changements" ! Mais... les voir, c'est bien, se rappeler, c'est mieux et ne pas recommencer les mêmes erreurs !

Ainsi effectivement, " Saurons-nous extraire certaines droitures ? " L'avenir proche nous le dira... j'ose espérer en bien.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
9589 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
5 août
  Publié: 18 juil à 05:01 Citer     Aller en bas de page

- j'ai évité un coup de poing (vendredi après midi) dans le visage, dans le tram, pour avoir demandé à un jeune de mettre le masque qu'il avait dans sa poche, "qui es-tu pour pouvoir m'imposer cela ?" et d'entendre "laissez-le c'est un jeune, je travail à l'hôpital, s'il vous frappe vous l'aurez mérité" et les agent de la TAN, et des forces de l'ordre de me dire "avant lundi tout est permit, et ils le savent". le jeune parti, les autres usagers de me dire "vous avez eu raison, mais ont ne pouvait pas vous aider" assis à coté de moi, un autre jeune, couleur écrevisse, toussant dans son bras en retirant son masque, n'envisageait pas d'aller se faire dépister. même laxisme des personnes bien pensantes.
- pour vous aussi il faut laisser faire ces refus des vivres ensembles, qui ne craignent que les sanctions, et sont prêt à être violant en entendant des explications, qui essaient de faire vivre des formes de pédagogies des formes de reconnaissances, sans chantages.
- lundi ce sera toujours la même chose.
et ici sur LPDP, (en faire une versification de plus ?) silence radio, car je dois être le seul à percevoir ces événements. au conseil des ministres télévisé, aucun ne portait de masque dans les temps d'écoutes, avec de tels exemples que faire ? ni les journalistes avoir un masque autour du cou.

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
2844 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 août
  Publié: 18 juil à 08:33 Citer     Aller en bas de page

Mon cher SAM,

Malheureusement ce que tu décris devient "monnaie courante" à mon grand désespoir ! Tout le monde se fout de tout et ce n'est pas rien de le dire et de l'écrire !

Déjà pour commencer, du moins pour cette année si particulière face à ce virus non maîtrisé, TOUTES les frontières auraient du rester fermées, AUCUN brassage de population A L'INTERIEUR de chaque pays, INTERDICTION de "naviguer", les zones les plus contaminées venant contaminer les autres. Je ne dis pas ceci juste pour empêcher ( je veux rester polie ! ) les gens de prendre des vacances, je le dis par prévention !!! Nous étions déjà justes en capacité d'accueil dans les hôpitaux à la première vague où seuls Nord-Est, région parisienne, etc... étaient sévèrement touchés. Imagine la rentrée, tout ceci multiplié par X. Nous avons pu faire face à la première salve car " les hôpitaux les moins engorgés " sont venus à la rescousse. Les toubibs, personnel soignant, etc... ont déjà fini sur les genoux ! Nous "jouons" à quoi ?

Si demain, la France " est rouge ", l' Espagne, l'Allemagne, l'Italie et j'en passe... qui pourra aider qui ? " Aide toi, le ciel t'aidera ! " C'est la future devise qui rentrera en vigueur, retiens !

Toutes ces mesures à la con et je dis le mot n'ont servi à rien... enfin du moins pour certains, d'autres doivent se "graisser la patte", je ne me fais aucun soucis là-dessus et il y a bien longtemps que je ne crois plus à leurs bobards disant qu'ils "protègent" le peuple...Du pipeau tout ça, leurs intérêts ils protègent pendant que le peuple crèvera et eux et leur fric avec, qui sait ! Le virus n'en à cure et tant mieux... Je suis révoltée de voir faire toutes ces âneries. Ils nous prennent pour des crétins, c'est tout. Que quelqu'un vienne me prouver le contraire, nous en discuterons. Car ce virus déjà, comment est-il arrivé là ? Par magie ? Si nous ne savons pas, certains savent !

LE système n'a pas changé et ne changera jamais. Quant à tous ces petits couillons qui font les " kékés " parce-qu'ils se croient invincibles, je pense notamment à des individus comme celui à qui tu as eu affaire, c'est la vie qui se chargera de les remettre à leur place ! A jouer avec le feu, un jour, on se brûle.

Je suis sincèrement désolée pour toi SAM et j'espère que tu te remettras vite ! Ce qui me désole également est la réponse qui t'a été faite par les personnes qui étaient présentes,elles ne " pouvaient " pas intervenir ?
Je vais te dire : du haut de mon 1,52 m, j'ai retoqué un gros plouc à qui le marchand de légumes avait gentiment demandé de mettre le masque. Il s'est permis de l'envoyer chier (pardon mais c'est le mot ! ), je t'assure que ce mal appris en a eu pour son grade car j'ai commencé à lui expliquer la vie à ma façon et les quelques autres personnes qui étaient là m'ont suivie. Il faut parfois avoir juste le déclic de l'ouvrir pour la bonne cause pour "remuer les contemporains" d'à côté ! C'est l'effet "kiss cool" !

Je t'envoie virtuellement plein de

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 439
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0315] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.