Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 443
Invisible : 0
Total : 444
· William Walter
12994 membres inscrits

Montréal: 27 mai 17:41:55
Paris: 27 mai 23:41:55
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La fille au rebord de pluie [esquisse] Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
18536 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 mai
  Publié: 21 août 2010 à 12:42
Modifié:  11 mai 2014 à 03:20 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page



La fille au rebord de pluie [esquisse]


Les yeux misés au ciel
Le cœur en petits bouts
En petits bouts d’ficelle
Noués autour du cou
La jupe se fait belle
Et plisse au rendez-vous
Où glisse l’éternel
Enterré de dessous

L’envie d’échapper belle
De fair’ les quat’cents coups
Sans coudre à la dentelle
Ses rêves un peu flous
La fille oublie l’hôtel
Les mots passe-partout
L’amour voix de crécelle
Qui ne dresse que mou

Elle peut être celle
Pour qui l’on oublie tout
Le dépit qu’on atèle
Sur les lèvres d’égouts
Les mirages charnels
Que de terre on fait boue

Elle peut être jolie
Cette fille à deux sous
S’asseoir sur son rebord de pluie
Et faire de votre vie, son tout.



Tilou




  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Lily.H


Macadam Lily
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
2673 commentaires
Membre depuis
27 juin 2006
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 21 août 2010 à 14:32 Citer     Aller en bas de page

La beauté est monde, merci de la rendre. Petite pluie, petite dame. T'embrasse, charmée ^^





Lil'

  Ava
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
4702 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 24 août 2010 à 04:58 Citer     Aller en bas de page

Belle esquisse.
En même temps tous les derniers vers me gênent...
Surtout "Qui ne dresse que mou"??
J'attends le plaisir de le lire terminé
Bonne continuation

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
18536 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 mai
  Publié: 24 août 2010 à 17:08 Citer     Aller en bas de page

@Rose : Ca t'étonne...? ^^ Moi pas... Si tu te repasses le "film" de certaines choses, Y a peut-être pas de fumée sans feu, non?... Je ne suis pas très unitaire... Et je traîne beaucoup de reflets qui ne composent pas, un tableau très homogène... En même temps, c'est pas une chose que je maîtrise des masses... Même si je suis conscient que ça peut parfois être assez dérangeant et même parfois, je le reconnais, franchement pénible... Sauf que.. Y a jamais l'intention... et c'est assez pénible aussi à "vivre" pas sur le moment (vu qu'on est aveugle sur le moment présent) mais sur l'après... Bref... Je vais voir pour le terminer... La fille au rebord de pluie... elle a sûrement à voir avec red head et celle aux bas volants... ou peut-être pas... Faudra que je le termine car j'suis pas aller au bout de ce que j'avais au fond...

@lil : on essaye... petite pluie... oui... et grandes crevaisons d'âmes pour paraphraser la d'moiselle d'en haut..

@lacase : les quatre derniers.. clair... l'impression qu'il manque des mots... j'ai dû les manger au passage, soit pour une histoire de musique, soit juste parce que j'ai oublié de les écrire (c'est assez récurrent comme problème chez moi^^) et le "qui ne dresse que mou".... mmm... J'en conviens... En même temps... même là... je n'ai pas d'autre idée pour rendre le sens et l'image avec la même connotation que je veux imprimer... Mais.. Bon... peut-être qu'au moment du ravalement... ça changera... Merci pour tes remarques

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1452 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
14 novembre 2017
  Publié: 12 déc 2010 à 16:26 Citer     Aller en bas de page

Salut Tilou8897,
Le titre d'abord est merveilleux: un p'tit poème en soi: Il y a un bonheur des mots dans cette esquisse. La légèreté d'une âme coursant sa destinée entre la gravité pavée et le toit bleu d'un rêve. verso

PS: Les réflexions sur l'élaboration ou l'alchimie du poème sont intéressantes. C'est bien aussi de laisser exister comme les choses viennent sans trop vouloir modeler. L'esquisse, c'est aussi un genre de peinture et il sied bien dans ton tableau

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
18536 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 mai
  Publié: 5 jan 2011 à 15:27 Citer     Aller en bas de page

Merci verso... Je serais presque tenté de commenter ton commentaire car il est de belle facture (et juste qui plus est )

Pour ce qui est du post-scriptum, tu prêches un convaincu... "Laisser exister" : c'est le mot, le bon mot... Cette démarche est de mon point de vue l'essence même de l'écrit littéraire. Les autres considérations ne sont pas à jeter mais sans cet "abandon", il me semble difficile de faire prendre vie à un texte... Même si on est "doué" techniquement...

Bonne année et meilleurs voeux

Amicalement

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
18536 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 mai
  Publié: 24 mars 2011 à 12:14 Citer     Aller en bas de page

Que dire... Chaque fois que je relis ce texte, je trouve surprenant ce que j'ai "réussi" à mettre dedans... Et ça me fait un peu comprendre dans mes moments de doute, pourquoi elle est si spéciale, cette fille au rebord de pluie...

L'impression d'avoir touché une corde "sensible" où l'on peut se reconnaître (en tant que fille, peut-être moins en tant que garçon...)... Je ne sais pas...

Elle et ses rêves un peu flous... C'était tout elle... Mal "dimensionnée", irrationnelle... Et pourtant.... C'est elle qui remporte tout....

Merci de ton passage en tout cas...

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
4702 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 28 juin 2011 à 09:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de Tilou8897


[i]La fille au rebord de pluie [esquisse]


Les yeux misés au ciel
Le cœur en petits bouts
En petits bouts d’ficelle
Noués autour du cou
La jupe se fait belle
Et plisse au rendez-vous
Où glisse l’éternel
Enterré de dessous






Un bien joli texte que je découvre pour le poème de l'année.
Merci pour le partage

L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
18536 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 mai
  Publié: 18 juil 2011 à 15:34 Citer     Aller en bas de page

Merci m'sieur...Mais me semble que tu étais déjà passé par ici^^....

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
18536 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 mai
  Publié: 9 jan 2012 à 16:18 Citer     Aller en bas de page




(Pareil... que dire à part "merci" avec un grand sourire... ^^)

Amitiés

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
18536 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
6 mai
  Publié: 7 févr 2012 à 17:21 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir...

Merci beaucoup.... Je ne sais que dire... d'autre. Il y a certains textes qui sont un peu à part dans ma tête et un peu ailleurs... Celui-ci en fait partie...

Merci.

Amicalement

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2492
Réponses: 10
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2010
Décerné le 4 juillet 2011
14e position dans le choix des membres.
Poèmes de l'année 2010
Décerné le 20 mars 2012
18e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Luna rossa sur la Meuse (Autres)
Auteur : Galatea belga
Saison du Partage (Autres)
Auteur : pluriels
Sous l'orage (Autres)
Auteur : bul
Les vagues (Autres)
Auteur : laurera
lofi kraout (15/05/10) (Autres)
Auteur : chatnoirmeshommages
Bien avant... (Amour)
Auteur : ***Cocci***
Pendre mes ailes à ton cou (Autres)
Auteur : Ly S.
Just a kiss... (Amour)
Auteur : ***Cocci***
Je t’ai cueilli un arbre (Amour)
Auteur : Lacase
Un sablier appelé "vie" (Autres)
Auteur : Le phoenix poete
Papier divin d'écrivain . (Autres)
Auteur : ladysatin

 

 
Cette page a été générée en [0,0588] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.