Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 48
Invisible : 0
Total : 52
· ecrivaindunjour · Daniel · VikThor · Tychilios
13122 membres inscrits

Montréal: 21 nov 12:09:36
Paris: 21 nov 18:09:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: L'amour en ombres chinoises ( Mawringhe et doux18 ) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
387 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 19 avr à 08:02
Modifié:  19 avr à 08:11 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Sa beauté faisait mal comme un clou sous l'échine 
Il contemplait son corps qu'elle offrait au Printemps 
Peut-être rêvait-elle aux pâleurs de la Chine 
En donnant son cœur nu à ses larmes d'amant

La lumière était douce et son rai diaphane 
Les chimères dansaient dans le bleu de ses yeux 
Son corps tremblait si fort de peur d'être profane...
En elle étaient restés ses sincères aveux

Regardant tous les soirs les pleurs du crépuscule 
Dans le secret des nuits palpitait son amour
Comme un cœur qui avoue, comme un cœur qui bascule
Elle songeait à lui dans le frisson du jour.

Belle, vole vers lui, ne perds plus un instant,
Confie-lui ton secret et tes doux sentiments...



 
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3502 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 19 avr à 08:12 Citer     Aller en bas de page

Ce duo est très réussi, j'aime !
Amitiés.
Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
387 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 19 avr à 09:06 Citer     Aller en bas de page

Merci Emme, c'est mon premier duo et je ravi d'avoir croisé ma plume avec celle de Mawr..!
Amitiés.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 19 avr à 15:46 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Mawr et Pierre Emmanuel,

Superbe duo de vos belles plumes !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
206 commentaires
Membre depuis
19 mars
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 20 avr à 08:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mawringhe et Pierre-Emmanuel,

Un texte sublime qui, dans le charme et l'esthétisme de vos mots, n'est pas sans me rappeler une certaine Marguerite Duras.

Je pense bien évidemment à son roman autobiographique "L'amant".

Merci pour de nous faire partager votre magnifique duo.

Bien à vous.

Franck



















 
Damon

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
20 février 2018
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 21 avr à 17:17 Citer     Aller en bas de page

Une belle de printemps qu'on devine jeune et tendre, toute en douceur sensualité. 😉😉😎

Les ombres chinoises... Moi aussi j'y ai vu Marguerite Duras, adolescente avec son amant plus vieux qu'elle dans le roman L'amant....

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
8756 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 23 avr à 06:41 Citer     Aller en bas de page

je suis désolé de mon manque de culture.
pour moi je félicite MANU de son premier saut à l'élastique.
et MAWR de sa probable pédagogie.
ce texte est agréable à lire et relire.
merci à vous deux.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
8756 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 23 avr à 06:41 Citer     Aller en bas de page

je suis désolé de mon manque de culture.
pour moi je félicite MANU de son premier saut à l'élastique.
et MAWR de sa probable pédagogie.
ce texte est agréable à lire et relire.
merci à vous deux.

 
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
387 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 23 avr à 13:46
Modifié:  23 avr à 13:48 par doux18
Citer     Aller en bas de page

Sybilla : mille mercis à toi ..!

Franck : tes mots me touchent énormément
Pour Marguerite Duras, je n'ai pas lu "L'amant", seulement l'adaptation cinématographique par Jean-Jacques Annaud ( je crois que Marguerite Duras, mécontente de cette dernière, a écrit "l'Amant de la Chine du Nord" en forme de réplique...et j'ai bien-aimé "Un barrage contre le Pacifique").
Merci pour ton passage sous mes lignes !

Merci Shaula de tes mots sous les miens, j'ai été ravi de croiser ma plume avec celle de Mawr pour ce duo..

Damon : tu es perspicace en ce qui concerne cette "Belle de Printemps"...Merci à toi !

Merci Sam, MAWR m'a effectivement bien guidé dans cet exercice nouveau pour moi..!
Amitiés

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
1954 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 26 avr à 11:30 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à toutes et à tous

En premier lieu je tiens à remercier particulièrement P.E avec qui j'ai eu un pur bonheur d'écrire. Sa plume est vraie et d'une grande sensibilité, un coup de coeur. J'ai profondément apprécié ce partage et c'est sans hésitation, si P.E le souhaite, que " je recroiserais nos rimes " P.E, je t'envoie mille. A très bientôt, je l'espère !

Mawr

- Emme, merci pour ce passage et l'appréciation du poème.

- Sybilla, merci de ta fidélité de lecture et de ton commentaire.

- Franck, merci du développement de ta pensée, qui aurait pu être... mais, je parle là en mon nom, je n'ai pas du tout pensé à Marguerite Duras et son roman, je te l'avoue. Juste le plaisir d'écrire avec P.E car sa façon d'exprimer ses émotions me touche particulièrement et je retrouve en lui beaucoup de points communs avec ma façon de véhiculer mes sentiments et ressentis.

- Shaula, merci de ton passage toi qui as également une plume enchanteresse et une manière bien à toi de décrire ce que tu ressens !

- Damon, merci de ton charmant commentaire, comme je le disais à Franck, je n'ai nullement pensé à cet écrit. La question dans la poésie est justement de laisser libre cours à toute imagination et interprétation... ce que je crois nous avons bien réussi ! C'est l'entente, le fil conducteur qui mène à un bel aboutissement.

- Sam, mais de quel manque de culture parles-tu ? Pas toi, blagueur ! Oui, tu peux féliciter P.E pour son "premier saut à l'élastique " comme tu l'appelles, car il le mérite largement. Je ne pense pas avoir été une grande pédagogue car P.E a à son actif un très grand nombre de poèmes, une belle entente, je le redis. Voilà !!!

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 460
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0454] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.