Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 8
Invités : 262
Invisible : 0
Total : 270
· Pichardin · Mon Aphrodite · Kanth · ode3117 · BENTLYES · ori · Georges Ioannitis
Équipe de gestion
· Adamantine
13149 membres inscrits

Montréal: 31 mars 06:02:42
Paris: 31 mars 12:02:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Jaune clair éphémère ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Miroir


"il est un " (poème de Parménide)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
10 novembre 2008
Dernière connexion
2 novembre 2017
  Publié: 12 avr 2009 à 05:25
Modifié:  12 avr 2009 à 07:19 par silence.
Citer     Aller en bas de page


Jaune clair éphémère



Tes vents ont arraché tous les arbres en cachette
Et les feux de tes foudres ont tout pris sans retour.
Ne reste qu'un désert sous une lune plate
Et un errant hagard qui vieillit, les pieds lourds.

Jaune clair éphémère, sur fond noir de tempête,
Sais-tu , vieil ouragan, qu'on t'appelait amour,
Ce qu'écrivait ce cœur, et racontaient ces notes ?
Un long récit sans date, des longues nuits sans jours.

Où il cachait des maux et simulait des fêtes
Et faisait des conquêtes, ou l'envol tournait court,
Et s'arrêtait toujours sur le chant de ta faute,
Quand tous les nouveaux chants composés sonnaient lourds.

Il avait réussi, racontaient les enquêtes,
Il arrivait en tête partout dans ses concours.
Mais le soir il riait des médailles de défaite
Qui couronnaient la hâte de sa vie sans amour.

La nuit, il retrouvait tes yeux en tête à tête,
Pour subir avec eux ce destin sans recours,
Celui d'avoir aimé ta belle silhouette
Et de t'avoir perdu dans un célèbre jour.

Jaune clair éphémère sur fond noir de tempête,
Regarde ce qu'ont fait de ce cœur les vautours.
On dit qu'il a fini par devenir poète,
On le classait en tête des maudits troubadours.



(poème ancien)

 
Marquise des Ombres


C'est en rêvant de paradis perdus que le réel devient tragique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
23 février 2009
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 12 avr 2009 à 06:03 Citer     Aller en bas de page

Un écrit que j'ai beaucoup aimé m'ayant rappelé quelques compositions de poètes d'antan. Il y a une certaine langueur et tristesse ressortissante au fil de la lecture qui a su fort bien être retranscrite. Un beau travail, assurément !

Au plaisir,

Marquise

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 12 avr 2009 à 08:27 Citer     Aller en bas de page

pour un poème ancien ! c'est un excellent moment de lecture , merci miroir pour ce partage au plaisir de te lire
amitiés
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10438 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 12 avr 2009 à 11:45 Citer     Aller en bas de page

Des amours mortes que le poete a su sublimer avec ses mots, c'est un chant nostalgique qui touche mon ame, merci pour cela


Mystic

 
Miroir


"il est un " (poème de Parménide)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
10 novembre 2008
Dernière connexion
2 novembre 2017
  Publié: 13 avr 2009 à 07:51 Citer     Aller en bas de page




Amendine :

merci de ton passage je ne sais pas s'il est le premier ...très content que ces vers t'ont plu
merci beaucoup

Marquise : J'ai lu ton commentaire attentivement et je suis ravi de ton passage ...moi aussi Je lis toujours ce que tu écris

merci beaucoup

James :
heureux de te retrouver de nouveau , en fait le texte est ancien mais a été presque refait , et c'est grâce au partage sur lpdp qu'on apprend et on s'améliore et côtoyant tous ces poètes talentueux ...

merci beaucoup de ton passage

Rimeur :
Oui , toujours d'actualité , il rattrape même quand on l'oublie , merci de ton mot juste

Steph le rire alarme :
Beaucoup finissent comme ça en effet , et beaucoup d'autre on une fin beaucoup moins agréable ; mais si seulement ça finit vraiment ...

Mystic :
Alors quel plaisir et quel honneur de retrouver un commentaire de la poétesse des 400 poèmes de lpdp ...ces amour ne seraient morts qu'à moitié
et d'ailleurs rien ne meurt vraiment et c'est ça l'inconscient =une mémoire

Tes passages sont rares mais me font toujours plaisir
merci beaucoup

Inégale :
Eh bien toi aussi tu as bien fait de le devenir , et de nous offrir cette forte plume
je suis content que tu apprécie merci beaucoup à toi

 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 14 avr 2009 à 04:02 Citer     Aller en bas de page



Une lecture que j'ai beaucoup aimé.


Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 14 avr 2009 à 04:03 Citer     Aller en bas de page



Une lecture que j'ai beaucoup aimé.


Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 14 avr 2009 à 04:03 Citer     Aller en bas de page



Une lecture que j'ai beaucoup aimé.


Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 14 avr 2009 à 04:03 Citer     Aller en bas de page



Une lecture que j'ai beaucoup aimé.


Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 15 avr 2009 à 12:35 Citer     Aller en bas de page

Très reluisant de beauté est ce poème ancien, Miroir, il faut dire qu'avec ton nom...

Jaune clair éphémère, sur fond noir de tempête,
Sais-tu , vieil ouragan, qu'on t'appelait amour,
Ce qu'écrivait ce cœur, et racontaient ces notes ?
Un long récit sans date, des longues nuits sans jours.

Jaune clair éphémère sur fond noir de tempête,
Regarde ce qu'ont fait de ce cœur les vautours.
On dit qu'il a fini par devenir poète,
On le classait en tête des maudits troubadours.

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Miroir


"il est un " (poème de Parménide)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
10 novembre 2008
Dernière connexion
2 novembre 2017
  Publié: 15 avr 2009 à 14:10 Citer     Aller en bas de page



Athéna : quel plaisir de te retrouver toujours sous ces vers , et content que tu a apprécié

merci beaucoup


Tendresse 51 :

Je suis ravi que ce vieux miroir t'a plu en fait m'arrivait souvent de négliger ces anciens écrits , et des commentaires comme le tien m'encourage à les retravailler et les publier

merci beaucoup de ton passage et ton mot

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1523 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
26 mars
  Publié: 15 avr 2009 à 15:38 Citer     Aller en bas de page

Poignant !

Les ravages de l'amour à sens unique ou peut-être même à sens interdit...

Qui n'a pas connu ces sentiments a raté quelque chose.

Pour preuve : les plus éclatants poètes sont bien souvent les poètes maudits par la vie !

Merci pour tes mots...

LYKAN

J'avais rêvé une nuit d'une reine jaune dont j'étais amoureux... Alors cette couleur ici réveille des souvenirs...

 
Miroir


"il est un " (poème de Parménide)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
10 novembre 2008
Dernière connexion
2 novembre 2017
  Publié: 20 avr 2009 à 06:59 Citer     Aller en bas de page



Alors si ce jaune dont vous avez rêvé était semblable au mien...j'espère que votre rêve ne n'avait pas été un cauchemar ....comme j'en avais tant fait ...

ps , le jaune du poème porte aussi sur l'éclair (sur fond de tempête)si éphémère soit -il , il peut vraiment changer le lieux là ou sa foudre tombe

 
Miroir


"il est un " (poème de Parménide)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
10 novembre 2008
Dernière connexion
2 novembre 2017
  Publié: 27 avr 2009 à 09:19 Citer     Aller en bas de page



Un tel commentaire d'une des plus brillantes poétesses de lpdp ne peut faire qu'un grand plaisir , et il m'a vraiment fait plaisir et j'espère être toujours à la hauteur de ces encouragement généreux

merci beaucoup

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1685
Réponses: 13
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

C'est tout ça l'amour.. (Amour)
Auteur : okana
Ombre de mes vieux temps (Amour)
Auteur : Miroir
Et claire rage... (Autres)
Auteur : Lunastrelle
Entre chair et âme (Tristes)
Auteur : Mariesarah
Plein-phare. (Tristes)
Auteur : Lily.H
Antre-temps (Autres)
Auteur : Amandarine
The Raven...(le Corbeau) (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Le trou de la C.q. (Loufoques)
Auteur : clovis67
Un amour de Juillet.... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Chevalier sans étendard (Amour)
Auteur : Marquise des Ombres

 

 
Cette page a été générée en [0,0533] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.