Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 97
Invisible : 0
Total : 102
· Rose-Amélie · doux18 · Tychilios · Vampireofyournights · Poetico
13153 membres inscrits

Montréal: 25 févr 13:01:19
Paris: 25 févr 19:01:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Griffures de sel - Ashimati & Feudb Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 28 jan 2019 à 17:49
Modifié:  28 jan 2019 à 17:51 par FeudB
Citer     Aller en bas de page


Griffures de sel


Il marchait dans la nuit
Mais trop tard, bien trop tard
Pourtant, il avait fui
Seul, dans le parfum des foulards.

Le vent hurlant n’y changeait rien
II allait nulle part,
Mais qu'importe le quai
D'une gare ou d'un port
Il n'y a dans les faits
Que le regard d'un mort,
De village en village
Il ne laissait de trace
Que le cuir d'un bagage
Sous son ombre fugace

Le vent cinglant n’y changeait rien
Il allait au hasard,
le pas un peu plus lourd
Les yeux toujours devant
Il croyait qu' en partant
Il oublierait - tout court.

Alors, il avançait
Le regard en prison
Loin vers cet horizon
Déserté......
Mais plus il s’éloignait, et rien ne s’échappait,
odeurs de cuirs ou de pétrole,
soupirs de soie, cœur qui s’affole,
Griffures de sel...
Elle était celle...
Contre laquelle,
Le vent strident ne pouvait rien.

FeudAsh - Janvier 2019

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
273 poèmes Liste
9095 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 février
  Publié: 29 jan 2019 à 04:07 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé merci à vous deux.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 février
  Publié: 29 jan 2019 à 16:32 Citer     Aller en bas de page




Bonsoir FeudB et Ashimati,

Magnifique duo !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 3 févr 2019 à 10:24 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous pour vos mots.
Bises

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7271 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
19 février
  Publié: 4 févr 2019 à 10:30 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous d'être passé par ici et d'avoir laissé votre empreinte.
Amitiés et bises
Thierry

 
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1147 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 20 mars 2019 à 20:28 Citer     Aller en bas de page

Relu ce mot plusieurs fois, malheureusement sans en saisir un sens. Aimé qu’il parte dans le parfum des foulards mais sans saisir ce « elle » de la fin. Rien ressenti.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 511
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0349] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.