Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 170
Invisible : 0
Total : 171
Équipe de gestion
· Maschoune
13321 membres inscrits

Montréal: 25 oct 15:16:09
Paris: 25 oct 20:16:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Eurydice tisse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] 2 :: Répondre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 16 mars 2009 à 09:57
Modifié:  14 oct 2009 à 15:13 par Lykan
Citer     Aller en bas de page

EURYDICE TISSE

Aux enfers recluse la maudite refuse
La sentence cruelle et immole sa peine
Repensant au serpent qui mêla en ses veines
Le venin à son sang sa colère y infuse

Eurydice tisse de ses doigts fins et lisses
Une ébauche se crée esquisse de prémices
Elle tisse un déclin pour son amour éteint
Comme un rêve satin il reviendra mutin

Entendez-vous Cerbère aboyant et grognant
Au son d'une lyre peu à peu il abdique
C'est Orphée qui descend sa musique imprégnant
Les couloirs de la mort d'une audace mystique

Eurydice tisse pour achever l'ouvrage
Qui révèle sa chute en un dernier regard
Plus de doute à présent elle a vu le naufrage
Et ce destin cruel brûle ses yeux hagards

Contemplant son malheur par l'oracle asséné
Elle sait l'avenir nul ne peut ramener
Dans le monde tangible un fantôme esseulé
Sa passion se fait haine en un râle feulé

Derrière elle soudain le souffle triomphal
La brise de la vie pulsante de désir
Religieusement belle elle vient de saisir
De son seul ancrage l'enivrante rafale

Amazone aux abois dans une ultime joute
Eurydice glisse sur la verge délice
Entre ses cuisses guide à sa source calice
L'objet de jouissance distillée goutte à goutte

Corps en feu âmes pleurs l'union fait chanceler
Leurs deux êtres en accord la détresse est en liesse
Un outrancier plaisir imprègne leurs faciès
Achevant le combat sous un ciel étiolé

Sur sa bouche lascive une trace chétive
Liquide volupté de l'extase naïve
Qui signe sans ambages un contrat sulfureux
La clepsydre est vidée pour Orphée amoureux

La mante frappe fort de ses ongles rasoirs
Tranche la gorge tendre et livre au désespoir
Celui qui a bravé pour elle les Enfers
Le liant à ce monde en priant Lucifer

Eurydice a tissé et récite à jamais
Ô toi que j'eusse aimé ô toi qui le savais*
Sur son intimité cyprine et sang mêlés
Rien ne lui ôtera cet instant ciselé


* Hommage au Maître, Charles Baudelaire, et à son magnifique poème sur l'amour impossible "A une passante".



Lykan, le 11 Mars 2009

3ème Lune Pleine de l'An de Grâce 2009



Dédié au bouton de rose noire qui va bientôt éclore,
A la source sombre des vers fielleux qui
Plus que quiconque, doit égorger son Orphée,
Ainsi que je l'ai fait, dans un souci de survie...

Que mon Affection soit le Phare de votre nuit, Sans-Loi.


 
Amaranth

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
21 juillet 2008
Dernière connexion
22 septembre 2009
  Publié: 16 mars 2009 à 11:20 Citer     Aller en bas de page

Poème sublime.

La mythologie empreinte de sensualité...

  Quand le jour se fait nuit et que mon sang se fige, tu plonges tes griffes dans ma poitrine pour en extraire mon coeur et le donner en pâture aux loups hurlants
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 16 mars 2009 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Chapeau bas Monsieur le poète , quel régal de te lire

toutes mes amitiés
james

  Membre de la Société des poètes Français.
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15512 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 16 mars 2009 à 17:43 Citer     Aller en bas de page

Juste te dire...impressionnée.....
ALEX

 
Miroir


"il est un " (poème de Parménide)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
10 novembre 2008
Dernière connexion
2 novembre 2017
  Publié: 18 mars 2009 à 14:18 Citer     Aller en bas de page




La mante frappe fort des ses ongles rasoirs
Tranche la gorge tendre et livre au désespoir
Celui qui a bravé pour elle les enfers
Le liant à ce monde en priant Lucifer

Ils me parlent ces vers , et beaucoup même ...
Mais pourquoi aurait-elle fait ça ? Ne serait elle pas elle même le jouet des dieux ...?
Et lui , n'oublions pas sa part dans la tragédie , lui aussi a franchi les limites tracés ..puisqu'il a regardé Eurydice avant le temps , emporté justement par son impatience d'amant .....!

Quel poème , qui demandes tant de lectures
Orphée est très bien inspiré

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 18 mars 2009 à 16:03 Citer     Aller en bas de page

Hermaphrodite,

Je commence à m'habituer à votre présence sous mes mots, je le reconnais.

Si vous demeurez résident des Enfers qui me tenaillent je vous invite à la méfiance car mes ongles peuvent aussi être rasoirs et vous trancher la gorge dans un accès de rage pourrait calmer certaines de mes ardeurs.

Merci pour vos mots, toujours empreints de lyrisme.

Mes amitiés.

***************************************************************
Eternitia,

"Sublime" veut dire "sous la conscience"... Vous ne croyez pas si bien dire...
Ce poème est symbolique avant tout.

Merci pour vos mots sous les miens.

***************************************************************
L'INSOUMISE,

Dites-moi que vous m'aimez alors , certains mensonges font tout de même plaisir !

Merci pour votre fidélité sous mes mots, elle me touche.

***************************************************************
James,

Toi non plus tu n'en rates pas un !
Sois-en remercié, du fond de mon coeur noir.

Reçois toute mon amitié (je relis souvent ton poème "L'heure du temps" sans m'en lasser, il est splendide...)

***************************************************************
Alex,

Vraiment ?
Venant d'une plume aussi fine que la tienne, cette remarque me va droit au coeur.

Allez, je ne suis pas coutumier du fait, mais c'est mérité :

***************************************************************
Miroir,

N'analyse pas trop... Tu sais qui est Orphée pour moi...
Alors l'égorger, c'est symbolique et j'en attends une libération.

Par rapport au mythe, je me disais que si Eurydice avait su ce qui l'attendait, elle aurait eu le désir de se venger par anticipation. Elle passe alors de jouet des dieux à déesse (quelqu'un qui enlève la vie l'est... le temps d'un dernier souffle).

Merci aussi pour tes commentaires toujours intéressés, ça me fait plus que plaisir, cela m'honore.

***************************************************************

Et à tous ceux qui auront eu la force de lire ce long poème jusqu'au bout, merci pour votre effort...

LYKAN

 
Lunabelle


Quand la nuit habite ton cœur, tu poursuis son ombre ... clovis 67
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
2298 commentaires
Membre depuis
5 septembre 2008
Dernière connexion
26 septembre 2018
  Publié: 19 mars 2009 à 03:46 Citer     Aller en bas de page

ben à la fin de ma lecture j'ai laissé échapper un "ouahhhhh",
je suis impressionnée...
j'aime la mythologie..
déclinée en vers avec un soupçon d'érotisme et de cruauté, de sensualité et de tristesse
j'ai beaucoup aimé ... merci Lykan pour ce cadeau

Hommages

Luna

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 20 mars 2009 à 03:38 Citer     Aller en bas de page

Lunabelle,

Ce petit cri me va droit au coeur.

Merci beaucoup...

***************************************************************
Amendine,

Merci pour ces forts jolis qualificatifs...

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 21 mars 2009 à 15:44 Citer     Aller en bas de page

Vous le voyez triste, Rihab ?
Ce n'est pas ce que j'ai essayé de lui insuffler.
C'est un peu une histoire de colère, de vengeance, une histoire qui dit que l'on peut changer en partie son destin.
Et beaucoup d'autres choses aussi...

Merci pour vos mots !

 
Marquise des Ombres


C'est en rêvant de paradis perdus que le réel devient tragique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
23 février 2009
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 22 mars 2009 à 10:39 Citer     Aller en bas de page

Cher Lykan...

Merveilleux poète...

Puisse Eurydice être satisfaite et se repaître de l'éternel repos d'Orphée.
Qu'un nouveau destin transparaisse sur la tapisserie céleste. Je la veux exaltée et souriante. Je la veux libérée comme je désire l'être moi même.

Ce sera une nuit nimbée par la lune,
Au son d'un glas résonnant, incessant,
Que la belle jettera sur les dunes
Un vieux canevas taché de sang...


Poétiquement votre, que votre plume continue son oeuvre en mon âme... Le phare de votre affection ayant su éclairer mon chemin...

Vous possédez la mienne,

Sans-Loi

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 24 mars 2009 à 04:20 Citer     Aller en bas de page

Laghzali,

Toujours touché de pouvoir transmettre quelques brèves émotions.

Merci pour votre passage.

***************************************************************

Marquise,

Qui mieux que vous aurait pu comprendre le message ?
Qui ? Une autre âme blessée peut-être ?

Oui, Eurydice sourit mais son sourire porte une trace de démence et elle a peut-être pris goût à l'acte de destruction... Méfiance...

Merci pour ce délicat quatrain qui appelle une suite par ses points de suspension. A la prochaine Lune Morte ?

J'emporte votre âme dans mes limbes pour la nourrir de toute mon affection.

LYKAN

 
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 25 mars 2009 à 18:57 Citer     Aller en bas de page

Je suis impressionnée! un poème sensuel, avec un soupçon de cruauté sur un fond mythologique : J'adore!!
Mille bravo et merci infiniment pour ce partage.

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 29 mars 2009 à 18:15 Citer     Aller en bas de page

divin

sensuel, lacérant et lointain ...

ton talent est magistral !!

  Seirén - ©
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 30 mars 2009 à 04:45 Citer     Aller en bas de page

Viridiane,

Merci beaucoup de l'avoir lu, ce long poème, et d'avoir laissé quelques mots.

Mille mercis pour les mille bravos.

***************************************************************

Idou,

Quels beaux adjectifs tu as su trouver pour décrire ce poème spécial.

Je t'en remercie de tout coeur !

LYKAN

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 30 mars 2009 à 10:09 Citer     Aller en bas de page



J'ai fait comme vous m'aviez dit j'ai levé les yeux vers la lune et j'y ai vu un reflet etrange...Son élégance sombre m'a emporté dans un autre univers celui de la poésie, je me suis déléctée de ses vers qui m'ont enivré d'un parfum envoutant.....Je garde ce moment là tout pres de mon coeur car il m'est précieux, c'etait un instant etrange une âme qui parle à une autre âme....merci

bien à vous

Mystic

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 2 avr 2009 à 03:52 Citer     Aller en bas de page

Mystic,

Mon âme vous parlera encore...

A chaque Lune Pleine, quand je lèverai mes yeux vers elle, je vous enverrai une pensée.

Il vous suffira de faire de même et je ne doute pas que vous puissiez la saisir au vol.

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 3 oct 2009 à 07:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de Hermaphrodite
Vous, ô Lykan, mon âme sans repos, sachez que votre rivière de sang fut envahie dans mon être sans sommeil, qu'à vous avoir lu, je demeure comme résident(e) des Enfers qui vous tenaillent...

Les images que vous écrivîtes me donnèrent le feu des passions poétiques et c'est ainsi que je vous prie d'accepter mes remerciements pour ce fabuleux partage...

Mes amitiés poétiques.

Hermaphrodite, éperdu(e) de vos mots.



Pour qu'aucun de ses mots ne meurent dans son acte d'autodestruction.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Mi biche mi serpent, ça dépend des moments (@Storm)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
320 poèmes Liste
18532 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 14 oct 2009 à 14:50 Citer     Aller en bas de page

Je rattrape un certain retard en te lisant pour la première fois (?).

J'ai beaucoup aimé ce mélange entre amour autodestructeur et mythologie, ça s'y prete vraiment... et les vers sont très bien orchestrés, la chute en est que plus belle

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 14 oct 2009 à 15:11 Citer     Aller en bas de page

Il n'y a pas de retard. Trop de poèmes pour tout lire...
Le hasard fait le reste !

Merci pour ce premier passage alors.

 
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1437 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
2 août
  Publié: 7 avr 2010 à 17:05 Citer     Aller en bas de page

J'applaudis ce qui nait des talents rares, un plaisir incomparable de vous avoir lu.

Joey

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 7 avr 2010 à 17:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Joey
J'applaudis ce qui naît des talents rares, un plaisir incomparable de vous avoir lu.

Joey



Je m'incline humblement devant de telles louanges.
Et me demande bien d'où vous avez pu déterrer ce poème si spécial à mon cœur.
Simplement : merci.

LK

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3520
Réponses: 22
Réponses uniques: 13
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Belle comme une rose...(12) (Amour)
Auteur : pyc
Paroxysme d' aimer (Amour)
Auteur : Galaad
Comment le dire ? (Tristes)
Auteur : Kaissy Tadrim
Obscène Rédemption [marquise des Ombres et Lykan] (Collectifs)
Auteur : Marquise des Ombres
Kaléidoscope... (Amour)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Ces poètes-là Vii (Amitié)
Auteur : Kaissy Tadrim

 

 
Cette page a été générée en [0,0502] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.