Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 267
Invisible : 0
Total : 268
· QUOIQOUIJE
13181 membres inscrits

Montréal: 14 août 10:37:15
Paris: 14 août 16:37:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Textes d'opinion :: Votre égocentrisme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
]PeGaSe[


Quand on ose, c'est ce qui peut nous donner le pouvoir de changer les choses
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
9 commentaires
Membre depuis
5 août 2015
Dernière connexion
12 août
  Publié: 2 août à 02:47
Modifié:  2 août à 05:18 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Nous vivons dans un monde d'égoïstes

et vous en avez rien à foutre des autres

vous pensez qu'à vos propres intérêts

mais quand il vous arrive des crasses

vous êtes bien contents d'être entendus

Combien de fois par le passé, je vous ai dit

Je comprends pas, j'ai pris soin de mes affaires

Votre réponse : c'est normal, si elles sont abîmées

trop rebelle dans l'âme, ça dérangeait

et puis, j'ai jamais eu d'excuses de votre part

trop de fierté, pour avouer votre culpabilité

alors que moi, j'évite d'abîmer les biens d'autrui

car j'ai toujours respecté mes adversaires

peut-être une inspiration qui vient du sport

et tant mieux, si votre voiture est plus belle

c'est pas pour ça, que par jalousie, je vais la rayer

Alors j'ai appris à ne plus être trop matérialiste

en me disant : on verra, quand ça sera votre tour ...

PS: je sais, il faut pas généraliser, et heureusement, qu'il reste des exceptions où je suis.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
9598 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
11 août
  Publié: 4 août à 17:56 Citer     Aller en bas de page

d'un pasteur allemand (dans un camp d'extermination) dont j'ai oublié le nom,
les propos de celui-ci auraient été,
- quand ils sont venu arrêter les communistes, je n'en étais pas un, alors je n'est rien fait.
(j'ai échappé à un coup de poing dans le visage dans un tram, pour me croire autorisé à demander de mettre sur le visage, un masque qui dépassait de la poche. les bien pensants et les autorités sans ordres, au lieu de me soutenir, disaient "s'il vous frappe vous l'aurez bien mérité")
- quand ils sont venus m'arrêter (dires du pasteur) (pour des propos demandant des pourquoi) il n'y avait plus personne qui puissent oser y être sensibles. parmi les condamnés, la crainte de représailles existait encore.
- les contaminés visibles de par leurs couleur écrevisse, toussant hors de leurs masques, victimes de cette infection pulmonaire, doivent être pris par les autorités en uniforme, en flagrants délits, et encore ils ont le droit d'en être contestataire avec des excuses non validables.
- est-ce nécessaire de risquer de subir des formes de violences pour s'affirmer être un citoyen respectueux des vivres ensembles gouverne mentalement demandées, sans que les droits de ces kamikazes, dont moi en bonne santé je fais partie, puissent se voir offrir de soutiens aux pédagogies citoyennes, aux acouphènes télévisées.
- oui je sais c'est risible autant de naïveté.
- une versification ne serait pas lu.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 118
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0169] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.