Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 466
Invisible : 0
Total : 467
· Peïo Sybarite
13178 membres inscrits

Montréal: 5 juin 05:07:05
Paris: 5 juin 11:07:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Textes d'opinion :: Humanité ou Abomination Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ben Htv Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
1 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 18 mai à 05:16
Modifié:  18 mai à 09:22 par Emme
Citer     Aller en bas de page

  Humanité ou Abomination

Je me demande pourquoi je suis là,
Le sens précaire de ce temps si précieux,
Dicté par l'apparence et par les choix,
Cette société qui bénit les plus véreux,
L'écœurement de ce monde dévasté,
Rend malade toute personne raisonnée
Assombrit les appauvris comme Tesla
Chaque billet rend encore plus vicieux,
Ce monde profané par tant de haine, de vices, de mœurs,
Pollué profusément mais qu'est-ce-que t'as foutu Pandore,
Peu de réflexion suffit pour affirmer que nous sommes loin d'être évolués,
Vois les dégâts corrosifs causés par l'homme,
Regarde-moi après en me disant que tu comptes avoir un môme,
Dans cet abîme appelé Terre,
Où plus d'un corrompent nos frères,
À vouloir jouer à dieu, on en paiera le prix fort,
La Terre n'est pas à nous, allez demander aux Atlandes,
À quoi bon sert de fulminer haut et fort cette propagande,
Civilisations condamnées, accepterons-nous notre mort ?
Et si par miracle, nous ouvrons enfin les yeux,
Et si par miracle, on n'est encore qu'à mille lieues
Le progrès causera la perte,
Des ressources dont on dépend,
Et ce depuis des millénaires,
Continuerons-nous l'ascension de cet enfer,
Ou changerons-nous car le colibri a fait sa part,
À l'homme maintenant d'y prendre part.

Ben Htv

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
6688 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 19 mai à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Un état de fait lucide...

Même si, personnellement, je vois sur Terre, tant de belles choses, optimiste je suis, optimiste je resterai, je ne peux nier tout ce que tu écris...

La corruption, la pollution, la violence, la guerre, l'intolérance sous toutes ses formes, la drogue, les armes, la prostitution, la pédophilie, les maux de la terre que l'homme, lui seul a créé...

Je comprends qu'aujourd'hui, être jeune n'est pas nécessairement synonyme de chanceux, lorsque l'on ici et ailleurs les dérives de tout ce que j'ai cité précédemment...

Et, pour finir, le progrès, qu'il soit scientifique ou technologique, va-t-il réellement nous apporter une petite part de bonheur en plus...?

Amicale bienvenue...

Hubix.

 
Ben Htv Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
1 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 19 mai à 17:52 Citer     Aller en bas de page

Cette planète, organe de l'univers ravagée par un cancer, ce micro organisme qu'est l'homme prolifère et prolifèrera jusqu'à consommé la dernière miette possible.
Même si notre existance aura un si misérable impact sur l'univers et la longévité de cette planète, elle guérira après notre disparition. Or nous allons simplement causé notre propre perte. Qu'est ce que la vie finalement.. Quel est son utilité..?
Finalement vivre sans société, sans penser à ce que nous avons besoin, ce que l'on nous enseigne.. Vivre simplement n'est elle pas la plus belle des libertés ? Utopique..

Et je terminerai par une citation :
"La seule différence entre un optimiste et un pessimiste, c'est que le premier est un imbécile heureux et que le second est un imbécile triste"
Georges Bernanos

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9438 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 26 mai à 04:32 Citer     Aller en bas de page

- sois le ou la bienvenue dans notre famille virtuelle de LPDP,
- si tu ouvres cette boite de "macédoine", tu y trouveras des morceaux de chacun des pseudos, parties visibles de ces icebergs, les parties non visibles le sont en MP.

Et je terminerai par une citation :
"La seule différence entre un optimiste et un pessimiste, c'est que le premier est un imbécile heureux et que le second est un imbécile triste"
"Georges Bernanos"
" de Bernard Jolivot, l'optimiste y croit, pour le pessimiste c'est trop tard, ou impossible."
pendant 40 ans j'ai été "designer" mes joies résidaient à rendre acceptables tous ces isolements d'impossibilités.
(venez curiosités, les MP sont là pour "ça")
GBBD et MSP

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 176
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0345] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.