Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 316
Invisible : 0
Total : 318
· romain candis
Équipe de gestion
· Ashimati
13045 membres inscrits

Montréal: 21 avr 21:00:05
Paris: 22 avr 03:00:05
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Acrostiches :: Monday Bloody Monday/lundi sanglant Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
362 poèmes Liste
1202 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 16 avr à 13:50
Modifié:  17 avr à 00:13 par ***Cocci***
Citer     Aller en bas de page

Mais que faudrait-il faire pour retrouver enfin
Ombres de mes désirs, cette soif enivrante,
Ne trouver face à soi qu'un vibrato éteint...
Dis-moi que je vaux mieux qu'une sirène hurlante.
A mes empreintes légères tu t'intéresses parfois,
Yankee dans le vieux Sud en pleine guerre de Troie.

Boire à une coupe vide des murmures de l'ailleurs,
Livré par messagers qui devinrent mes seigneurs...
On oublie bien trop vide comment la fièvre tue,
On oublie sous son souffle le carnage à sa vue,
Dis-moi qu'elle t'habite, qu'elle n'est pas sans issue.
Y a t-il sous tes doigts ce battement fugace,

Mutilant mes angoisses par delà ta peau nue?
Ose faire de moi la toute dernière trace,
Nie encore ta jeunesse que l'immobile efface.
Danse avec moi encore car j'espère l'éclosion
Attractive et vorace d'une trouble passion.
Y en a t-il dans ce verre que ce soir tu étreins?

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
190 poèmes Liste
5772 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 17 avr à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Ton texte est de toutes beautés
Une telle lecture m'a passionné.
.
Pourquoi n'envisagerais-tu pas d'
Ecrire en acrostiches de
Nouvelles évocations qui
Serviraient de repérages à des
Essais de telles formulations
Sauvegardées par ceux qui aiment "ça".
.
Avec de l'aide...
.
Une telle entreprise pourrait
Nourrir des curiosités
.
Devine comment faire vivre
Une telle
Occasion.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
190 poèmes Liste
5772 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 avril
  Publié: Avant-hier à 02:25 Citer     Aller en bas de page

faire des acrostiches ce n'est pas compliqué...
un exemple ?

ça me tenterai dois-je
aller à des sauvegardes ?

c'est simple.

 
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a l’ocean dans chaque goutte d’eau, Il y a un roman dans chacun de tes mots. Shovnigorath
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
207 poèmes Liste
1530 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
21 avril
  Publié: Avant-hier à 08:43 Citer     Aller en bas de page

Une pensée forte et excellemment écrite et décrite avec un exercice de style sans fautes, je dis merci, une lecture passionnante et instructive.

Amicalement

Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
190 poèmes Liste
5772 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 avril
  Publié: Aujourd'hui à 04:00 Citer     Aller en bas de page

tu ne nous en offre pas assez.
moi je les glisse dans des commentaires.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 87
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0652] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.