Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 262
Invisible : 1
Total : 266
· doux18
Équipe de gestion
· Allantvers · Catwoman
13170 membres inscrits

Montréal: 2 juin 15:11:53
Paris: 2 juin 21:11:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Réseaux Sociaux Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 9 jan à 07:27
Modifié:  26 févr à 14:21 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page


spider-2605938 340 Pixabay License Libre. Pas d'attribution requise



Une balade sur le versant sombre des réseaux sociaux



Réseaux Sociaux
(Chanson)

Sociaux mais peu soucieux de fin discernement,
Réceptacle d’aigreurs et de ressentiments,
Offrant au plus obscur de l'extraire du rang,
Et une heure de gloire au plus insignifiant
… Les réseaux sont l’écho grondant de l’air du temps.

L’esprit philosophique n’est pas cybernétique.
La technique est classique : générer du trafic
Pour qu’une riche clique, d’l’Arctique à l’Antarctique,
Nous pique un peu de fric sans tiquer sur l’éthique
… Par quelques dividendes aux vertus prolifiques.

Parano-complotistes à la pensée grossière,
Délateurs en tout genre ou revanchards amers,
Délaissés du système ou dangereux pervers,
L’anonymat invente des tyrans temporaires.
… Le clavier sous leurs doigts est une arme guerrière.

Le mensonge et la haine inscrits sur leurs bannières,
Derrière un écran froid dont l’éclat mortifère
Fait briller leur regard d’une étrange lumière,
Des exclus font l’histoire, un peu à leur manière.
… Et attendent dans l’ombre un succès éphémère.

Lorsque la foule exulte, le peuple reste coi,
Il fait du fou, un sage et du crétin, un roi,
Et d’idées à la mode, des préceptes de choix.
L’avis du plus médiocre fait office de loi
… Qu’une l’époque indécise érige en nouveau droit.

Idiots charismatiques, ou penseurs de comptoir,
L’insulte au bord des lèvres, le propos péremptoire,
Voyez-les encombrer ce vaste dépotoir.
Mais les discours trompeurs s’étouffent tôt ou tard,
… Le temps sait opposer l’utile au dérisoire.

Tous droits réservés

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
535 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 9 jan à 07:49 Citer     Aller en bas de page

Cette petite phrase d’introduction était nécessaire, tu évoques dans cette chanson la face noire des réseaux sociaux. Ta présence ici montre que tu es bien conscient de leur aspect positif. Utilisés à bon escient et avec vigilance, ils sont un outil formidable, mais leur usage est souvent détourné par des personnes sans scrupules ou manipulatrices (j’en ai fait la triste expérience sur un autre site de poésie…). Tu décris donc avec justesse et sans concession certains acteurs de ce monde virtuel, jusqu’à la chute très imagée et percutante… J’aime le rythme de cette chanson, ça « claque », et la strophe 2 est particulièrement « chantante ». Le 5ème vers de chaque strophe en renforce le contenu et résonne en écho, comme si tu avais ajouté des « basses » à cette chanson et l’effet est très réussi. Lucie

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 9 jan à 08:05
Modifié:  9 jan à 10:55 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Merci, Lucie, pour ta lecture. Tu as bien saisi que je parle ici de l’aspect négatif des réseaux sociaux, ils sont pourtant un outil de communication presque indispensable aujourd’hui. Sans eux, nous ne serions pas, en ce moment-même, en train de discuter ensemble. Mais leur pouvoir de résonance sert aussi à propager la rumeur, la haine et des idéologies pas très fraîches. À bientôt, G.I.

 
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
562 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 9 jan à 16:11 Citer     Aller en bas de page

Un poème pour dénoncer la médiocrité désolante qui peuple les réseaux sociaux... Ils sont à l'image de l'humanité, non ? Cependant tu confies au temps le soin de séparer le bon grain de l'ivraie : je suis moins optimiste.

Comme toujours un écrit superbe !



MariePaule

  MariePaule
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 9 jan à 16:21 Citer     Aller en bas de page

Tu as raison Marie Paule, sur une période réduite, une ineptie en remplace une autre et je ne suis pas sûr que le temps fasse grand-chose à l’affaire. Mais sur une échelle plus étendue, j’espère qu’il puisse en être autrement. Merci pour ta visite, ton avis est toujours précieux pour moi ; amitiés, Georges.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5477 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 10 jan à 11:13 Citer     Aller en bas de page

Comme d'habitude ton texte est "léché". Aujourd'hui notre société est entrée dans un fonctionnement horizontal perturbant, ce fonctionnement s'oppose à la verticalité qui par le passé a eu ses dérives aussi stupides toutes les guerres faîtes par des pouvoirs qui ne savaient qu'aligner des hommes pour les faire se massacrer drapeau et tambour en tête.
Le destin de l'humanité n'est pas "un long fleuve tranquille " et comme je dis: Il y a des périodes dans lesquelles il ne faut pas naître. quand je pense aux souffrances des 2 dernières guerres 14/18 et 39/45, je suis heureux d'être né après la dernière. j'ai profité des 30 glorieuses..
Mais ceci dit. Il faut éviter d'aller sur les réseaux sociaux se mêler aux extrêmes, la radicalité a toujours engendré des dictatures.

Amitiés

Yvon

  YD
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 10 jan à 11:54 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon. Le terme d’horizontalité est très juste. Il définit, aujourd’hui, l’aspect ‘égalitariste ‘ de la transmission de l’information. Chacun est libre de donner son point de vue sur un événement ou une idée,quitte à déverser les pires horreurs.. L’ancienne hiérarchie médiatique est mise à mal et ,sur le principe, c’est plutôt une bonne chose. Mais cette libéralisation de l’information justement par son absence de filtrage renforce le pouvoir de nuisance de chaque individu. Pourquoi les choses sont-elles toujours aussi compliquées ? Merci, Yvon, pour ton coup d’œil sociologique sur ce petit texte. Amicalement, Georges

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1710 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 14 jan à 02:38 Citer     Aller en bas de page

Georges, merci pour ce texte très bien construit. Je partage ton opinion sur ce sujet, avec force. Mais comme Allantvers, je ne pense pas que le temps puisse réellement faire quelque chose à l'affaire. Le temps n'a pas de conscience, il ne peut donc pas être juge de nos actions. Sinon, il serait un dieu. Seuls nos consciences peuvent donner du sens, à notre passé, et une direction à notre futur. Vers où, voulons-nous allé ? Et sommes-nous prêts à lutter, dans un combat rapproché, ces forces négatives ?
Ni dieu, ni maître ! pas même le temps !
Encore merci Georges, pour ce partage, tout en beauté et puissance. A bientôt !

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 14 jan à 09:29
Modifié:  14 jan à 09:33 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Bonjour, Jean-Claude, j’essayais dans cette réponse d’établir une nuance entre l’épiphénomène et l’événement historique. L’effet de loupe du mauvais goût ou du scandale relayé par les médias accorde une trop grande importance à la philosophie de bistrot dont les réseaux sociaux se font l’écho. Une ineptie chasse une insulte et on attend la suivante. Ça, c’est pour la partie'la moins dangereuse' de ces nouveaux médias, ce que l’on peut appeler l’épiphénomène.. Pour ce qui concerne l’histoire, l’avènement de ce nouveau mode de communication est trop récent pour qu’on en tire des conclusions tangibles. Les réseaux sociaux en se faisant le porte-voix incontrôlé d’idéologies, religieuses ou/et politiques ne font qu’accélérer leur propagation. On doit admettre pourtant, par exemple, que l’intégrisme religieux qui couvait déjà dans diverses parties du monde occidental dans les années 90 se développe aujourd’hui de manière exponentielle grâce au R.S. Qu’adviendrait-il, par exemple, si ces nouveaux supports médiatiques au lieu de céder aux sirènes du profit établissaient un contrôle en fonction des lois de chaque pays. L’effort n’est pas insurmontable il suffirait de changer la législation sur les GAFA (pas seulement sur le plan fiscal).On prend le phénomène de plein fouet, et il nous faut un certain temps encore pour réagir. C’est en ce sens que le temps j’espère saura faire la part des choses. Et j'ai tendance à croire que la culture et l'intelligence sont les meilleures armes contre l'obscurantisme.… mais, je suis peut-être trop optimiste. Merci, Jean-Claude, pour ton intervention, Amitiés, Georges

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1710 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 18 jan à 12:39 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ces éclaircissements, Georges.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 620
Réponses: 9
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0526] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.