Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 176
Invisible : 0
Total : 176
13167 membres inscrits

Montréal: 1er juin 00:51:01
Paris: 1er juin 06:51:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La ritournelle de l’adieu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 3 jan 2009 à 08:05
Modifié:  30 juin 2011 à 08:58 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page


La ritournelle de l’adieu

Seule au milieu de cette rue
Ta valise noire à la main
Ce soir, tu bois style cubain
Les yeux noirs, débordant en crue

Mer de tendresse, la décrue
Son regard est plein de dédain
Seule au milieu de cette rue
Ta valise noire à la main

La ritournelle disparue
Trop loin le temps du baisemain
Il est où, le samaritain
Personne, la larme incongrue
Seule au milieu de cette rue
Ta valise noire à la main

03 janvier 2009

Texte protégé par Copyright


n° 00045583



 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 3 jan 2009 à 09:27 Citer     Aller en bas de page


Ami poète, toujours pas le coeur en joie... Il faut dire que le sujet ne s'y prête pas. En revanche encore un très joli texte, sensible et chantant, comme j'aime !

Les yeux noirs, débordant en crue



Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 3 jan 2009 à 09:31
Modifié:  3 jan 2009 à 09:32 par Alphonse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

Une fort jolie ritournelle mais un peu triste.... Alex

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 3 jan 2009 à 10:08 Citer     Aller en bas de page

Un rondeau qui tourne en ronds d'eau.... en opposition avec le rythme chantant.. (très joli !)


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16128 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 3 jan 2009 à 12:21 Citer     Aller en bas de page

Un joli tableau que nous dépeignent tes vers, même si bien de la tristesse en filigrane...

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 3 jan 2009 à 12:47 Citer     Aller en bas de page

que dire de plus que tous les commentaires au dessus
que la tristesse nage dans ton coeur
mais le soleil viendra et je l'espère te redonnera la chaleur que tu mérites

amitiés sincères
james

  Membre de la Société des poètes Français.
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 3 jan 2009 à 12:53
Modifié:  3 jan 2009 à 13:03 par fransua
Citer     Aller en bas de page

Thierry
Quand tes mots expriment les blessures de ton coeur, ta plume pleure sur la page en une pluie de larmes qui devient rivière de chagrin
Puissent tes maux s'envoler bientôt et libérer le bonheur dans ton coeur
Je t'embrasse

  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 3 jan 2009 à 13:15 Citer     Aller en bas de page


Athénéa
Juste envie de peindre un tableau qui nous est quelques fois trop familier
Bisous
Thierry

Alex
Le prochain sera plus gai, promis, juré
Merci de ta visite
Bisous
Thierry

Ambre
Je suis ravi que cela te plaise, c’est mon premier, donc pas évident.
(Reçu quelques coups sur la tête, quand même)
Bisous
Thierry

Kajak
Merci pour ton commentaire
Le but n’est pas non plus de vous faire pleurer
Content que ça t’ai plu
Amitiés
Thierry

Guido
J’avais une image dans la tête, comme quoi, un texte peut venir de n’importe ou.
Amitiés
Thierry

Véro
Merci pour la corbeille de douceurs.
Je voulais juste écrire un joli texte, j’espère avoir réussi
Bisous
Thierry

Ma douce Amie
Non, rassure-toi, c’est juste un thème que je voulais aborder et sous forme de Rondel, pas évident pour moi, d’ailleurs, j’ai mal à la tête ce soir, je ne sais pas trop pourquoi, et toi ?
Je t’embrasse
Serviteur

James
Oui, le soleil est proche, juste envie de d’écrire un état d’âme
Merci de ta visite
Amitiés
Thierry

Françoise
Ton commentaire a lui seul est un véritable poème.
Le soleil reviendra petit à petit
Bisous
Thierry


 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 4 jan 2009 à 04:56 Citer     Aller en bas de page

Un triste adieu et la forme du rondeau renforce cette tristesse, merci

Mystic

 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 4 jan 2009 à 06:01 Citer     Aller en bas de page


Katia
Merci pour ce commentaire très élogieux. C'est mon premier rondeau, mais j'aime beaucoup cette forme de poésie.
C'est juste un texte qui ne reflète en rien mon état d'esprit, juste envie de parler d'une amie
Bisous
Thierry

Mystic
C'est ainsi que j'ai malheureusement vu cette amie, le cœur en désordre, quand tout s'écroule autour de soi. Pénible à vivre et à voir.
Bisous
Thierry



 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 7 jan 2009 à 10:37 Citer     Aller en bas de page

Du vertige sous tes mots
Une tornade de sentiments
Merci
Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 7 jan 2009 à 13:05 Citer     Aller en bas de page


Oui, tu as raison, beaucoup de sentiment , notamment le désespoir, lorsque l'on se retrouve à la rue
Amitiés
Thierry


 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 12 jan 2009 à 12:20 Citer     Aller en bas de page


Dominique
Merci de ta visite
Amitiés
Thierry


 
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 13 mars 2009 à 21:34 Citer     Aller en bas de page


Merci amendine
Oui, tu as raison, triste mais pas désespéré.
Bisous
Thierry



 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2241
Réponses: 13
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1574] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.