Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 61
Invisible : 0
Total : 64
· Andesine · Tychilios · Lafleurquirime
13170 membres inscrits

Montréal: 2 juin 13:01:42
Paris: 2 juin 19:01:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: La force et la raison (poème) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 13 nov 2019 à 03:06
Modifié:  5 mars à 11:24 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Si l’enfer est pavé de bonnes intentions, les pires régimes politiques sont toujours issus des meilleurs principes.

LA FORCE ET LA RAISON
(Poésie libertaire)

J’étais la foi brûlante,
Et le rêve insensé,
L’utopie permanente
L’espoir de liberté.

Pour guider mon projet,
Aux bonnes intentions,
J’ai dû vite imposer
De larges concessions.

Porté par une envie
De libres horizons,
J’ai abattu des grilles
Pour dresser des prisons.

La haine et l’ambition
Qui consument les âmes,
Pour mener ma mission,
M'ont procuré les armes.

J’ai fauché des tyrans
Qui ont cédé la place
À d’autres dirigeants
Plus cruels et voraces.

Afin d’accommoder
La règle à mes idées,
Je l’ai interprétée
Pour la sacraliser.

J’ai contraint le langage
Au gré de mes besoins
L’opinion du plus sage
À l’intérêt commun.

J’ai transformé les mots,
En termes bien choisis
Pour qu’un ordre nouveau
Gouverne les esprits.
-
Dans les cœurs et les corps
Je suis l’hydre fatale,
Le monstre qui dévore
L’amour de l’idéal

Pour toujours, j’ai gravé
Au fronton des nations
L’antique dualité :
- LA FORCE ET LA RAISON –


Tout droits réservés

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9438 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 13 nov 2019 à 03:20 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci Tychilios
- ton texte vient appuyer mon dernier rêve qui revient souvent.
- je suis français, mon drapeau est; bleu, blanc, rouge.
(administrations, non reconnaissances, contestations.)
- dans ces rêves je l'entrevois, rouge, blanc, bleu.
(révolutions, paix, administrations.)
que j'aimerai pouvoir conserver le premier. avec de la laïcité.
(être politique, c'est savoir mentir)

 
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
562 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 13 nov 2019 à 03:32 Citer     Aller en bas de page

L'Histoire foisonne d'exemples, où la dictature sanglante a succédé à la révolution.
Une belle lecture pour moi.

Merci

  MariePaule
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5477 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 13 nov 2019 à 11:21 Citer     Aller en bas de page

Toute révolution engendre les mêmes travers que le régime déchu, j'ai pensé longtemps révolution aujourd'hui je pense indignation non violente... je crois que la non violence active arrive à faire évoluer les systèmes politiques mieux que les révoltions pures et dures.

Amitiés

Yvon

  YD
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 13 nov 2019 à 13:33
Modifié:  14 nov 2019 à 05:26 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

_ Merci Samamuse, je ne trouve pas, une fois encore dans l'ensemble de point commun avec mon texte. Georges.

_ Merci Marie-Paule, pour ce commentaire. L’histoire montre en effet que les révolutions ont rarement été menées par des personnages bienveillants et tempérés. Elles sont souvent dirigées par les gens les plus aigris à la tête de cohortes sanguinaires . Les rancœurs accumulées induites par les différences de classes explosent dans des mouvements irraisonnés. Si 1789 a abattu l’ancien régime c’est pour mettre en place un système dont les outrances aujourd’hui s’apparentent à une véritable oligarchie. Comment sera le prochain bouleversement ? A mon avis, sans doute lié au concept religieux. Amicalement, Georges.

_ Merci Y.D. Le terme de révolution est désormais galvaudé et exhale dans l’inconscient collectif des relents désagréables. Je suis moi aussi passé par une phase révolutionnaire « active » (du moins théorique) tentant de justifier l’injustifiable : la violence pour imposer ses idées. J’ai maintenant beaucoup de mépris pour ce qui s’y rapporte sous toutes ses formes. Et je me méfie terriblement des systèmes qui veulent imposer leur vision du bonheur à tout un peuple. La non-violence est à mon sens le seul moyen d’accéder à des changements radicaux et durables. Malgré tout, cela impose selon la formule d’Onfray que tu affectionnes (et moi aussi) de remplacer la populace par le peuple, c’est-à-dire de confier le destin d’une société à des gardiens vigilants et instruits. La culture (objective et diversifiée) est la seule alternative aux totalitarismes religieux et politiques. Mais si ce n’est pas une incantation, j’ai peur que cela reste un vœu pieux. Quoi qu’il en soit comme disait en substance un vieux conservateur anglais ( Churchill) la démocratie est un mauvais système, mais préférable à tous les autres. Amicalement, Georges.

 
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
562 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 14 nov 2019 à 03:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Tychilios


Comment sera le prochain bouleversement ? A mon avis, sans doute lié au concept religieux. Amicalement, Georges.



Tout mais pas ça ! Je veux de l'inédit, j'attends qu'on me surprenne.

  MariePaule
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
5597 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 15 nov 2019 à 09:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de Tychilios
Comment sera le prochain bouleversement ? A mon avis, sans doute lié au concept religieux.



Αγάπητέ μου Γιώργο,

Oh non ! par pitié, pas ça !

Pour ma part, je pense fortement que le prochain bouleversement sera d'une ampleur inconnue jusqu'alors, car ce sera un bouleversement systémique, conjonction de plusieurs crises : de l'énergie, de l'alimentation (en raison de la précédente), de l'économie, du climat et de l'effondrement des éco-systèmes.

Les bons esprits pensent qu'en apportant une solution à l'une d'entre elle (l'économie a les faveurs des "politiciens" en mal de réélections et qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs mandats) on réglera les autres. Hélas, si c'était possible avant, ce ne le sera plus, car les systèmes sont devenus si complexes et intrinsèquement liéσ que LA crise à venir fera très mal.

Ceci dit, il n'est pas impossible que les "religieux" reviennent en force pour nous vendre le paradis perdu.

As-tu lu Kropotkine ?

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 15 nov 2019 à 11:12
Modifié:  15 nov 2019 à 14:47 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Les textes de Koprotkine n’ont pas pris une ride. Ils évoquent souvent le rôle de l’individu au sein du groupe opposant les deux éléments essentiels de l’alternative sociale à laquelle se référait son époque : Socialisme libertaire, ou fédératif (pour ne pas dire Anarchie) et Marxisme centraliste et autoritaire. Koprotkine fait partie des mes lectures de jeunesse, comme Proudhon, Bakounine, Reclus, etc.. Dans un genre aux intentions moins louables, je me suis aussi coltiné les Maurras Gobineau, Rebatet, etc.. La politique et les religions (qui souvent se rejoignent) permettent souvent de comprendre le mode de penser de l'individu au sein du groupe social. Je suis ravi de pouvoir discuter, ici, de toutes ces choses. Amitiés, Georges.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1710 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 15 nov 2019 à 12:04 Citer     Aller en bas de page

Merci Georges pour ce texte libertaire. A travers lui et tous les commentaires, riches de connaissance que je suis très loin de posséder, me vient à l'esprit cette expression : " la raison du plus fort ". Et jusqu'à présent, le plus fort c'est l'homme. Peut-être qu'un jour, il naîtra une socièté " idéale ", où ce sera la Femme qui proposera ses points de vue quant à la gouvernance de cette dite socièté. Dans certaines sociètés dites primitives, ce sont les femmes qui gouvernent. Certes, ces sociètés sont parfois limitées aux cercles familiales et interfamiliailes, mais cela doit être possible à une échelle nationale, continentale et mondiale. L'homme doit céder la place. Là est une des voie de la révolution non violente, je pense. A très bientôt, Georges !

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 15 nov 2019 à 15:02
Modifié:  15 nov 2019 à 15:30 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Merci Jean-Claude, d’intervenir sur ce texte. Tu soulèves là un sujet qui me tient à cœur, le rôle de la femme dans notre société. Pour ma part j’ai toujours rêvé de voir une femme diriger notre pays. Il ne s’agit pas là de propos démagos ou de sexisme inversé, je crois que l’homme à une propension naturelle qui l’attire vers le pouvoir. À quelque niveau que ce soit, il l’utilise à des fins personnelles et rarement au service des autres. Ce tropisme pervers est moins visible chez la femme. Je suis persuadé que si la direction des armées avait été confiée à des femmes il y aurait eu moins de guerres à travers l'histoire. Porte-toi bien Jean-Claude , à bientôt, Georges

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
5597 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 17 nov 2019 à 07:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Claude Glissant
..." la raison du plus fort ". Et jusqu'à présent, le plus fort c'est l'homme.



Non, je ne crois pas. Celui qui salit, empoisonne, tue son environnement n'est pas fort. Il est juste un beau stupide.
Et en général ce n'est pas lui qui gagne.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 698
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0460] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.