Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 7
Invisible : 0
Total : 7
13124 membres inscrits

Montréal: 22 nov 20:48:51
Paris: 23 nov 02:48:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Des oisifs ressassant le négationnisme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Klafooty
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
21 avril 2014
Dernière connexion
7 novembre
  Publié: 26 juin à 11:02
Modifié:  26 juin à 13:52 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Lorsqu'à nouveau des opportunistes ou obséquieux intellos ou philosophes s'autorisent à récupérer la tragédie d'autres personnes pour en tirer un profit personnel ; qu'avec leurs têtes de calimeros, ils recommencent à re-re-larmoyer sur le récurant sujet de la Shoah et sur une communauté juive qui aimerait bien qu'on la laisse tranquille une bonne fois pour toute…

En tant que petit-fils de déporté, je tiens à apporter mon soutien à Étienne Chouard, accusé de négationnisme. Mon grand-père est parti par le convoi du 02 septembre 1943 vers Buchenwald, après un an de détention en France (Dossiers disponibles à la Fondation pour la Mémoire de la Déportation ainsi qu'au Service Historique de la Défense).
Pour autant, je ne suis pas choqué qu'il y ait des gens qui doutent. Cela prouve que la France n'est pas peuplée d'un troupeau de moutons.

En revanche, je suis choqué qu'on fasse le négationnisme des 7 millions d'Ukrainiens, morts de la famine à cause de la folie de Staline, en 1933. Tout comme, le massacre des 15 millions de mandchous, exterminés par l'armée japonaise avec une sauvagerie au moins égale aux nazis, de 1937 à 1945. Voir les liens :

https://cvuh.blogspot.com/2008/10/la-famine-de-1933-en-ukraine-du-tabou.html

https://www.youtube.com/watch?v=VkdbhIEYaxI

Je constate que, depuis la Libération, tout ce qui n'était pas du côté américain est systématiquement censuré des livres d'Histoire. Le pays est passé de la propagande nazi à la propagande américaine dès le débarquement en Normandie. Nous restons soumis à la version des vainqueurs.

Quant à mon grand-père, il fut arrêté car impliqué dans la grande grève des mineurs de charbon de mai-juin 1941, dont vous n'entendrez jamais parler car elle fut organisée par le parti communiste clandestin, qui n'était pas du côté américain…

http://www.frontsyndical-classe.org/2019/06/la-greve-patriotique-des-mineurs-de-mai/juin-1941.html

Au bout du compte, ces histoires de chambres à gaz, qu'elles aient existées ou non, sont là comme l'arbre qui cherche à cacher la forêt. Le but étant de décourager toute tentative de doute envers la gigantesque opération de lavage de cerveau organisée par le gouvernement américain, depuis la Libération, et sous la surveillance de l'OTAN.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5133 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 26 juin à 11:15
Modifié:  26 juin à 11:17 par Y.D
Citer     Aller en bas de page

Je comprends trop bien, depuis 1/4 heure, je viens de terminer le livre de Michel Onfray la théorie de la dictature - toutes les réponses que tu cherches y sont. Nous nous dirigeons vers un monde qui me fait vraiment peur.

Amitiés

Yvon

Ps mon père était un ancien mineur, il a fait aussi les grèves de 1946 pas certain de la date

  YD
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
8759 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 29 juin à 02:44 Citer     Aller en bas de page

- bons moments de lectures, offert par Klafooty et Y.D.
- de cette période de l'histoire, que je n'ai pas vécu étant né en 1946, que j'ai eu du mal à en entendre, plutôt par refus de dires des vécus chargés d'intimités, et par manques chez ces témoins, des mots nécessaires, pour mettre en valeurs les humanités de regards et de partages des victimes participantes.
- ce que j'ai le plus regretté, pour avoir côtoyé ces intelligences militaires,
- c'est que détruire par bombardements les usines allemandes, étaient plus important que d'arrêter le génocide de ces agneaux de "David", et de ces suicidaires journalistes sans cartes, d'alerteurs de pertes de libertés, qu'étaient certains communistes. et des envies de vivre de nombreux handicapés physiques ou mentaux.
- il aurait suffit de bombarder certaines installations d'exterminations, pour arrêter d'accroitre le nombre des évincés des "justes".
- oui, mais pour faire cela, il fallait tuer des êtres vivants en dessous, dont certains n'attendaient que "ça".
- je conçois que ces formulations puissent déranger, des certitudes qui réclament des vengeances.
- pensons à tous les occis napoléoniens.
- aux épurations africaines.
- aux morts pour l'exemple à Verdun.
- à certains gilets jaunes qui veulent se révolter comme des don quichotte.
- à ces victimes non médiatisées des inhumanités de certains conseillers d'état français, ces intouchables à ne pas nommer, rémunérés mensuellement pour rester du nombres des privilégiés, qui annuellement ne diminuent pas, payés par des empreints auprès d'usuriers, que paieront nos petits enfants.
- oui ? shut, il y a des excès qu'il ne faut pas dévoiler.
à + de SAM

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 29 juin à 05:50
Modifié:  29 juin à 05:53 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Klafooty,

Votre texte me semble ambigu :

"Ces histoires de chambres à gaz, qu'elles aient existé ou non" :
une phrase teintée de négationnisme.

Mais vos propos nous invitent à reconsidérer les faits historiques, indépendamment de la seconde guerre mondiale :
"Nous restons soumis à la version des vainqueurs", dites-vous de façon pertinente : ce n'est pas faux.

Chacun pourra s'informer et vérifier la véracité des faits.


Amitiés








  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Klafooty
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
21 avril 2014
Dernière connexion
7 novembre
  Publié: 29 juin à 07:57 Citer     Aller en bas de page

Merci pour vos critiques, quelles soient positives ou négatives.
Cependant, je reviens sur le terme "négationnisme" qui fut imposé par la propagande des vainqueurs.
J'ai analysé les exposés de Robert Faurisson et David Cole (un juif américain), par devoir de mémoire envers mon grand-pére et tous ses camarades d'infortune. Le constat est le même : ils n'ont jamais nié les millions de morts ni les fours crématoires. Ils se sont contenté de constater que l'épuration par chambres à gaz était techniquement impossible. Ils se définissaient tout deux comme "révisionnistes".
Depuis 1945, personne n'a essayé de contre-argumenter. On ne leur imposé que la censure.
Justice ou inquisition ?

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 461
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0252] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.