Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 316
Invisible : 0
Total : 316
13375 membres inscrits

Montréal: 15 juil 12:56:46
Paris: 15 juil 18:56:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2014 semaine 6 : "Nu" :: Nu comme un vers Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
476 poèmes Liste
9541 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 18 août 2014 à 02:21
Modifié:  18 août 2014 à 05:45 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Sur le flanc des jours gris, au philtre de la nuit
Le solstice d'hiver m'abreuvant à son sein
Mes yeux ourlent bonne heure, l'agneau rend tout crédit

Sur ce nouveau rivage, un souffle de ma mère
Au bout du fil, s'agite, il répand la nouvelle
Emoi du petit moi, que va dire mon père ?

Les bouffées sur les cendres, habitué aux Cassandre
Des lettres parvenues, les mots crus mis à nu
Il croit avoir compris, ce que l'envie engendre :

Les tiroirs dévoilés, la poussière avalée
De quel secours est donc la parole donnée
Baba Kaarkash* perdu, la clé est retrouvée

Battez des mains, battez le fer
De vous, déjà, je suis sujet
Battez des mains, brandissez fer
Dans l'empreinte, je mets les pieds


Petit miracle est né, il a déjà mon nez
Dans la tenue d'Adam, il a déjà deux dents
Nous, enfants d'immigrés, 'faut bien se protéger

Caractères perçants en rubayats rimés
Le faire-part transcrit en classicisme prose
Dans leur simple expression, entre lignes, lisez

Les livres enluminés poussent comme graminées
En ma frêle personne, parents misent avenir
Et les écrits passés sont sagesse sacrée

Est-ce qu'elles reviendront chanter les hirondelles ?
Motus, bouche cousue, tirez vers du né
La valse des secrets jetés à la poubelle !

Battez des mains, battez des pieds
De vous, déjà, je suis rejet
Battez des mains, battez des pieds
L'empreint' fait semblant d'exister


*Baba Kaarkash : conte persan, l'équivalent de notre "petit Poucet"

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14234 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 18 août 2014 à 04:37 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ce poème écrit comme une histoire qui plus qu'elle ne se raconte, se vit. Et le refrain amer... Cet enfant sur lequel on mise tant... C'est une charge bien lourde...
Bisous ma doudou.

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
318 poèmes Liste
2764 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 18 août 2014 à 05:48 Citer     Aller en bas de page

À suivre minutieusement l'histoire se déroule devant nous la regardons évoluer, l'émotion est au bout...
Un voyage dans les mots se confondent un mélange savamment raconté, l'histoire s'en va il faut la saisir et ne pas se faire dépasser, car ça va très vite ici


Merci catherine pour ce regard étonnant



Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
717 poèmes Liste
15268 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 18 août 2014 à 07:07 Citer     Aller en bas de page



Cath ...j'aimerais un jour avoir la chance de te rencontrer et relire avec toi mot par mot tes poèmes pour en cueillir -enfin- toutes les nuances...
La richesse de ton langage et les images que tu est capable de créer est stupéfiante !




lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
388 poèmes Liste
4211 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 19 août 2014 à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cat,
Être né quelque part, c'est un peu le hasard mais vivre autre part c'est parfois supporter les regards.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
1716 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 19 août 2014 à 04:17 Citer     Aller en bas de page

J'aime ! Merci pour ton écriture unique, Catherine. Comme une signature infalsifiable. À bientôt !

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
476 poèmes Liste
9541 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 19 août 2014 à 09:05 Citer     Aller en bas de page

>Magali
Comme tu dis, il a les épaules larges cet enfant. Les parents veulent qu'il ait un meilleur sort et font pression pour ne pas être déçus, pour que leur choix ne soit pas vain.

>Pascal
Ca va vite, les enfants poussent sans qu'on ait dit "ouf". Une vie de ouf'.

>Lilia
Très chère Lilia, ce serait un grand plaisir. Prenons rendez-vous. Dès que tu viens en France ou bien dès que je passe chez toi. Ce n'est pas spécialement au programme mais why not ?
Merci pour ces mots d'encouragements, tu es adorable, copine.

>Lande
J'ai été bercé par les traditions orales, çà doit être cela qui s'entend.

>Lilania
Merci pour la delicatese. J'aime les voyages verticaux comme horizontaux. C'est pourquoi, je suis dans les nuages. Si je peux vous embarquer avec moi, tant mieux !

>Pichardin
J'apprécie ta phrase. Il faut apprendre à vivre parfois sur les choix d'autrui qui eux aussi te regardent, prient et espèrent.

>Jean-Claude
Merci pour ce très sympathique commentaire. Une signature infalsifiable ? Tu as le sens de la formule et je la retiens.

Merci à vous les z'amis poètes,
Catherine

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 19 août 2014 à 15:35 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir chère Catherine,

Un enfant de quelque parent soit il est le fruit de l'amour lui offrira le meilleur possible en sa vie
Ton poème est un bel aboutissement de tes pensées si fines sculptent tes vers de magie
Merci de ce très beau partage !


Toutes mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
476 poèmes Liste
9541 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 20 août 2014 à 04:40 Citer     Aller en bas de page

Merci Sybilla,
pour ce comment. Chaque enfant, le fruit de l'amour. Huum, là, permet-moi d'avoir un doute. Je n'en suis pas si convaincue.

Catherine

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
5568 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 21 août 2014 à 08:30 Citer     Aller en bas de page

Joli poème sur tous ces espoirs qu'un bébé porte bien malgré lui.
Merci pour le voyage.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
476 poèmes Liste
9541 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 23 août 2014 à 02:45 Citer     Aller en bas de page

Je t'en prie, l'Oncle. Le voyage : un plaisir chaque fois renouvelé.

Catherine

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1025 poèmes Liste
16565 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
4 juillet
  Publié: 30 août 2014 à 08:58 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Tu écris pour dire quelque chose, tes mots, tes vers sont pleins de sens, et je trouve que tu emploies des termes et images pas faciles à poser dans un texte, or tu le fais très bien...J'ai cette sensation que tu savais où tu allais en écrivant, que tu avais des intentions, des idées....J'ai beaucoup apprécié faire cette lecture.
amitiés très sincères.
pyc.

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
476 poèmes Liste
9541 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 31 août 2014 à 04:40 Citer     Aller en bas de page

PYC,
J'avais le dessin de raconter comment un couple souhaite une vie meilleure pour leur progéniture. Ils sont eux-mêmes coupés entre le désir de ce bonheur et en même temps que leur rejeton soit le garant d'une tradition d'un pays qu'il ne (re)connait pas toujours.

Merci pour tes commentaires riches qui me font appréhender mes textes sous un autre angle.

Mes amitiés
Catherine

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1292
Réponses: 12
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0337] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.