Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 26
· Zilcah · josette · Fried
13089 membres inscrits

Montréal: 27 juin 00:34:43
Paris: 27 juin 06:34:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Le massacre de notre langue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
2457 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 14 juin à 11:53
Modifié:  14 juin à 12:59 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

A propos du féminin et du masculin, ou le massacre de notre langue.

L’excès en toute chose est néfaste, et je me demande si véhiculer de belles idées par des conventions inadaptées ne tourne pas au ridicule. (Qu’en aurait dit Molière ?)
Le français se trouve actuellement alourdi par des précisons de détail, et la fluidité des idées s’abîme sur des ralentisseurs inutiles. En illustration, voici la présentation imaginaire d’un centre de loisir.
Il y a encore peu de temps nous parlions ainsi :
- « Ceux qui viendront, nous les espérons bien sûr nombreux, découvriront nos nouvelles installations. Chacun pourra apprécier les services désormais offerts par l’établissement depuis le début de l’année. Pour les sportifs de magnifiques vestiaires avec sauna ont été prévus, où tous y trouveront la détente recherchée ».
Maintenant nous sommes supposés dire :
- « Celles et ceux qui viendront, nous les espérons bien sûr nombreuses et nombreux, découvriront nos nouvelles installations. Chacune et chacun pourra apprécier les services désormais offerts par l’établissement depuis le début de l’année. Pour les sportives et les sportifs de magnifiques vestiaires avec sauna ont été prévus, où toutes et tous y trouveront la détente recherchée ».

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
1374 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 14 juin à 12:29 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Didier

Bien qu'étant une femme , j'aurais du préférer la deuxième version à la première !

Mais à vrai dire, je suis une femme de "la vieille école", à qui il a été appris que "le masculin l'emporte (je parle en termes d'accords grammaticaux bien entendu !) sur le féminin... donc, j'ai toujours appliqué ce qui m'a été enseigné.

Après, je trouve (je sens que je vais me faire démonter...) tellement futile cette histoire de "rajouter"et faire passer devant le "celles ou chacune" avant le "ceux ou chacun"ceci ne fait que rallonger les phrases... que perso je fais déjà assez longues !

Puis Mesdames, sans rien massacrer, vous savez bien qu'au final... nous l'emportons toujours avec délicatesse !

Merci Didier pour ce partage intéressant.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Adria d'Orances


“L'érotisme est l'une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
612 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 14 juin à 12:45 Citer     Aller en bas de page


Je ne vois rien d'irritant ni de massacrant à l'une ou à l'autre de ces deux formulations. Toutes deux sont conformes à la langue française.

Adria

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
4264 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 14 juin à 14:39 Citer     Aller en bas de page

C'est toujours mieux que cette horreur d'écriture inclusive.

C.eux.elles qui viendront... etc.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 14 juin à 15:14 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Didier,

Tant que cela respecte les règles de la langue française, je n'y vois pas d'objection.
Ce que je n'apprécie pas de lire, c'est le langage SMS sur des écrits bien que cela fasse parti de ma génération.



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Chlamys


Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais - Cicéron
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
329 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 14 juin à 15:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour, tant qu'à participer au sondage... J'utilise moi-même régulièrement ta 2ème version (j'aurais peut-être allégé en enlevant " sportives" par exemple) et je lutte en revanche contre l'écriture inclusive Je suis par ailleurs favorable à ce qu'on enseigne aux enfants que "le masculin est le neutre" et non "le masculin l'emporte"...
Les langues évoluent et la langue française doit à mon sens prendre sa part pour cesser d'écraser- ou d'ignorer- les femmes. Amitiés. Hélène

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
2457 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 15 juin à 04:17 Citer     Aller en bas de page

- Mawringhe. J’aime bien les deux parties de ta réponse.
Le bon sens dans cette affaire n’est plus de mise. Alourdir des phrases avec des mots dont le sens est parfaitement connu à l’avance par l’auditeur, et ce de manière répétitive, est à mon sens une faute de composition suivie d’une faute de goût. Au final, comme tu le dis si bien, les femmes avec leur délicatesse n’ont pas besoin de ce genre de complication. Montesquieu disait « Il ne faut point faire par les lois ce qu’on peut faire par les mœurs ».

- Adria d’Orances. L’objet ne porte pas sur la conformité grammaticale qui n’est pas mise en cause, mais sur l’effet à la fois poétique et intellectuel que produit un texte écrit de cette manière.

- In Poésie. Le fait qu’il existe pire dans le domaine restera quand même une faible consolation.

- Sybilla. Le respect de la langue française n’est pas mis en cause et il y a effectivement pire avec les sms.

- Chlamys. L’idée du neutre est en effet assez bonne (à mon avis), la façon de présenter le problème compte beaucoup. Le français doit aussi évoluer c’est certain, mais comparée à ses deux concurrentes directes que sont l’anglais et l’espagnol, on lui reproche souvent sa complexité. Nous devrions en tenir compte.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
11043 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 15 juin à 07:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys
Je suis par ailleurs favorable à ce qu'on enseigne aux enfants que "le masculin est le neutre" et non "le masculin l'emporte"...



J'aime assez ce que tu dis là !

  ISABELLE
Adria d'Orances


“L'érotisme est l'une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
612 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 16 juin à 03:10
Modifié:  16 juin à 03:12 par Adria d'Orances
Citer     Aller en bas de page

Citation de Didier
- Adria d’Orances. L’objet ne porte pas sur la conformité grammaticale qui n’est pas mise en cause, mais sur l’effet à la fois poétique et intellectuel que produit un texte écrit de cette manière.


Didier, ne vous en déplaise, je persiste à penser que s'il y a conformité grammaticale, il n'y a pas problème ; après, ce n'est que question de style et tout dépend aussi si l'on s'exprime en parler courant, en écrit ou en poésie.

Pour ce qui est de la complexité de la langue française, je pense que c'est aussi son charme. Ne sommes-nous pas dans un monde où il faut avoir la tolérence de la différence ?

Adria

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
2457 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 16 juin à 05:45 Citer     Aller en bas de page

Mais il ne m’en déplaît pas ! Si à vos yeux la conformité grammaticale valide tout le reste, l’argument se défend. Après, oui, en effet, il s’agit d’une question de style. A mon sens tout est là. Je trouve particulièrement laides ces phrases où le genre et le nombre s’agglutinent sans apporter d’idées supplémentaires. Elles sont à la limite du ridicule. La répétition doit apporter une vivacité au texte ; une répétition ne doit pas être uniquement une répétition pour dire la même chose que ce que l’on venait déjà de dire. Etc. Bouhou hou.
Le charme de la complexité du français ? Oui, pourquoi pas. Si je comprends bien, le rendre encore plus compliqué augmenterait éventuellement son charme.
Pour la tolérance et la différence, je ne perçois pas leurs rôles en ce qui concerne la grammaire et le style. Pourriez-vous m'éclairer sur ce point ?
Bien à vous

 
Adria d'Orances


“L'érotisme est l'une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
612 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 16 juin à 16:34 Citer     Aller en bas de page

Citation de Didier
Le charme de la complexité du français ? Oui, pourquoi pas. Si je comprends bien, le rendre encore plus compliqué augmenterait éventuellement son charme.


Je n'ai pas formulé le vœu d'une quelconque complication de notre langue pour lui donner du charme. Notre langue, comme toute autre, est le fruit d'une culture, d'une histoire. S'agissant d'une langue vivante il est normal qu'elle évolue avec de nouveaux mots et non qu'elle régresse par la simplification d'une orthographe que notre système éducatif peine à enseigner. J'assimile cela à un nivellement par le bas.

Citation de Didier
Pour la tolérance et la différence, je ne perçois pas leurs rôles en ce qui concerne la grammaire et le style. Pourriez-vous m'éclairer sur ce point ?


Désolée si mes propos sont abscons.
Ma formule concernait votre référence aux langues que sont l'espagnol et l'anglais que vous considérez moins complexes. Personnellement j'estime qu'il faut tolérer la complexité de notre langue et je suis contente de la richesse qui en naît. Cette différence (comparée aux langues plus simples) est un atout, non un handicap

Adria

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
2457 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 17 juin à 13:26 Citer     Aller en bas de page

Chère Adria,
Pour la simplification de l’écriture que vous évoquez, un gros travail a déjà été accompli dans le passé. Sur ce thème Boileau écrivit une célèbre entrée en matière : enfin Malherbe vint. Ce fut aussi l’un des grands regrets de Napoléon de ne pas avoir continué les réformes engagées pour améliorer les constructions de la langue française. A son époque c’était encore possible sans trop de casse. Aujourd’hui c’est probablement trop tard en effet.
Vous considérez la simplification comme une régression. Pour ce qui nous occupe, je vous laisse porter cette affirmation sans contre argumenter. Cette démarche appartient plus à la raison humaine en général qu’à l’écriture qui en provient.
Il faut tolérer cette différence avec les autres langues dites-vous. Que répondre à cela si ce n’est « oui » ! Mais ne démontrez-vous pas en même temps par l’usage de ce mot, l’inverse de votre propos. Tolérer ne signifie-t-il pas supporter avec indulgence, ce qui est exactement l’objet de mon désarroi.
Bien à vous,
Didier

 
Adria d'Orances


“L'érotisme est l'une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
612 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
26 juin
  Publié: 21 juin à 04:28 Citer     Aller en bas de page


Didier,

Tolérer est effectivement un verbe qui permet toute interprétation, c'est une sorte de palindrome d'interprétation.
Probablement aurais-je dû préférer le verbe ''accepter'' dans mon commentaire.

Supprimer les règles trop complexes d'une langue n’est pas une solution. Il faut adapter les méthodes pour en faciliter l’apprentissage, mais surtout pas baisser le niveau.
Après que dire de plus ? Les avis, sur ce sujet abondent, sur le Net et dans les milieux feutrés d'académiciens et autres spécialistes de la langue.

Poétiquement
Adria

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
2457 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 22 juin à 06:20 Citer     Aller en bas de page

Adria bonjour.
Je suis content de vous lire à nouveau, et que vous concluiez fort bien cet échange quelque peu équilibriste. Le sujet est en effet bien trop vaste pour être emprisonnés en trois ou quatre lignes. L’histoire du français est ce qu’elle est, nous en sommes les héritiers. A nous de la continuer en imaginant les meilleures solutions possibles. C’était bien l’objet de ce petit texte.
Bien à vous,
Didier

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 176
Réponses: 13
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0368] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.