Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 31
· Andesine · samamuse · Brin d'harmonie
13202 membres inscrits

Montréal: 17 sept 04:50:11
Paris: 17 sept 10:50:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Il y a tant de Deuils à Pleurer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 30 avr à 11:21
Modifié:  8 mai à 11:44 par actuaire
Citer     Aller en bas de page


Il y a tant de Deuils à Pleurer



Dans ce monde devenu fou à lier il y a tant de valeurs qui disparaissent comme la neige sous le soleil.

L'air et l'eau pure se raréfient, et nos sols et océans sont pollués par des matières chimiques meurtrières.

L'humanité se croit à tort être le seul propriétaire de notre planète « La Terre Bleue » au détriment des autres types de vivant qui l’habitent. Au point même de vouloir dominer la Nature.

Les pratiques agricoles et la déforestation, sont responsables d'environ un quart des émissions de CO2 mais également de graves dommages directs aux écosystèmes du climat et de la biodiversité.

Notre patrimoine environnemental mondial n’a jamais été aussi gravement altéré. Les scientifiques prédisent une accélération rapide et imminente du taux d'extinction des espèces. Ils s’attendent qu’entre 500.000 et un million d’espèces seront menacées d’extinction dans les prochaines décennies.

Ces projections sont d'ailleurs en accord avec ce que décrivent depuis des années certains scientifiques : le début de la 6e "extinction de masse", la première depuis l'arrivée des hommes sur la planète.


Plus pernicieux encore l'humanité n'est plus une entité homogène et solidaire à cause d'un terrible dysfonctionnement dans la répartition équilibrée des richesses matérielles ou immatérielles.

La fin du rassemblement et de la ressemblance des humains a sonné.

La fraternité entre Egaux a cédé la place à l'égotisme du chacun pour soi.

Nous sommes devenus des étrangers entre nous. Bientôt nous bâtirons des murs de séparation pour se protéger des différences de peau, de religion, de classe sociale. Ne surtout pas se mélanger avec les parias, les sous-hommes de l'humanité.


L'humain se différenciait du monde de l'autre vivant, selon les enseignants d'antan, par sa conscience, ses sentiments et son intarissable libre arbitre.

J’ai parfois la vive impression que ce « Tout si superbement humain » a foutu le camp. Je me demande d'ailleurs comment ils enseignent aujourd'hui notre soi-disant différentiel avec le monde animalier ou floral.

La pauvreté, la famine, les barbaries au nom des dieux, les guerres sans merci, l'inculture, les tueries gratuites, la violence verbale et physique, l'extinction des espèces. L'accueil, triste et douloureux euphémisme, souvent spectacle indigne, lorsqu'il s'applique aux étrangers d'Afrique ou d'ailleurs.



Le temps est venu pour nous rendre à l’évidence que :

« La Beauté, la Bonté, l'Altruisme et l'Empathie

Agonisent dans leurs cris de détresse. »

Et ce malgré l’innommable souffrance qui frappe tant de démunis.



Il est urgentissime de prendre conscience que l'humain détruit la branche sur laquelle il est assis. Et qu’il n’y aura point de plan B en cas de destruction de notre terre, un point infinitésimal perdu dans le système Solaire, espace minuscule dans la galaxie de la Voie Lactée, l’une parmi des milliards d’autres galaxies qui composent l’immensité de l’Univers.

Homme, Femme et Vous tous les Humains… Un brin de modestie s’impose. Non ?

Ecoutez... Vous entendez ce silence qui nous hypnotise !
Absence de conscience ?
Qu’en pensez-vous de ce monde des Humains qui reste sourd, qui persiste et signe ?
Quand aurons-nous la décence d’au moins avouer notre Honte de ce que nous sommes devenus ?
J’ai honte de moi, j’ai honte pour toi, j’ai honte pour nous.

Pleurons car il y a tellement de deuils à faire... !


Actuaire
04/2019


  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4511 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 30 avr à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Oh comme je te comprends et signe des deux mains.

Honte à l'humanité, oui, car tous sommes responsables.

Toutes proportions gardées, l’atmosphère a à peu près l'épaisseur d'une peau d'orange. Cela devrait nous faire prendre conscience de sa fragilité.

Mais comme nous ne prenons pas la défense de la terre, pourquoi prendre la défense de ceux qui la détruisent ? Cela semble indifférent.
C'est ce que disent certains, dont Yves Pacallet, dans son livre au titre provocateur : "L'humanité disparaîtra. Bon débarras !"

Pauvres de nous... et pauvres enfants qui vivront certainement des choses bien difficiles.

Les spécialistes de la collapsologie disent que les utopistes sont ceux qui croient que l'on pourra continuer indéfiniment ainsi. Dramatique renversement de perspective !

Merci de ce cri du cœur.

JB

  La vie commence à chaque instant.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 30 avr à 16:07 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

Tout ce que vous écrivez l'est sous le sceau du constat. Faire l'inventaire est nécessaire et celui-ci, sous votre plume mordante, est implacable.
Cela dit, que faire car il y a de quoi sombrer dans l'abattement. La bonté naturelle des personnes, les initiatives individuelles ou locales ne suffisent pas. Chacun se couche le soir sans se demander pourquoi la moitié de l'humanité n'a pas d'eau potable, ni de toilettes, ni de soins médicaux les plus essentiels, ni pourquoi on voit moins de papillons et d'insectes volants ou rampants. On se retourne vers le politique mais plus on se rapproche de Versailles et plus les questionnements se trouvent détournés, mis en balance avec des forces contradictoires et supérieurement organisées. Et alors le repli frileux devant une époque hostile devient une nouvelle tentation...


Merci à vous deux d'avoir allumé la mèche.

Amicalement
jlouis


  Poésie, la vie entière
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 30 avr à 16:27 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir cher Etienne,

Bravo d'avoir abordé ces sujets si délicats !
L'humanité n'est pas très belle à voir à l'heure actuelle mais souhaitons que les enfants de demain vivront un meilleur avenir que nous le pensons !



Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
579 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
6 septembre
  Publié: 1er mai à 11:08 Citer     Aller en bas de page

Un bien triste et alarmant constat !

Peu de respect pour la Terre... pour la nature... pour les animaux...
Beaucoup d'égoïsme, de violence, d'intolérance... de bêtise...

Je retiens :
"La pauvreté, la famine, les barbaries au nom des dieux, les guerres sans merci, l'inculture, les tueries gratuites, la violence verbale et physique, l'extinction des espèces. L'accueil, triste et douloureux euphémisme, souvent spectacle indigne, lorsqu'il s'applique aux étrangers d'Afrique ou d'ailleurs."

Bravo Etienne pour ce cri du cœur !

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 2 mai à 04:30 Citer     Aller en bas de page

Merci ACTUAIRE, comme tu le dis si bien, il y a tant de deuils à pleurer.
Ton texte fort émouvant et criant de vérités, m'a mené à réécouter la chanson de J. Ferrat ( restera t - il encore un chant d'oiseau) et le sketch de R. Magdane ( Le roi des fous ).
Encore plus de tristesse m'envahit de jours en jours.
Je vais puiser ma lecture dans les livres de Théodore Monnot, un vieux monsieur que j'ai eu le plaisir de rencontrer. Un sage parmi d'autres, trop peu nombreux.
Bises ODE 31 - 17

  OM
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
5056 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 2 mai à 08:33 Citer     Aller en bas de page

S'indigner, s'indigner - oui il le faut !!! Mais je crois que toutes les alertes du monde seront insuffisantes. Il est tard, beaucoup trop tard, demain nous serons 10 milliards à occuper l'espace terre, que restera - t-il pour la bio diversité ?. Quand je croise des petits, et leur insouciance naturelle, ce qui est normal, j'ai du mal à soutenir leur regard, comme je dis toujours il y a des siècle où il ne fait pas bon de naître.

Amitiés

Yvon

  YD
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 7 mai à 08:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
Oh comme je te comprends et signe des deux mains.

Honte à l'humanité, oui, car tous sommes responsables.

Toutes proportions gardées, l’atmosphère a à peu près l'épaisseur d'une peau d'orange. Cela devrait nous faire prendre conscience de sa fragilité.

Mais comme nous ne prenons pas la défense de la terre, pourquoi prendre la défense de ceux qui la détruisent ? Cela semble indifférent.
C'est ce que disent certains, dont Yves Pacallet, dans son livre au titre provocateur : "L'humanité disparaîtra. Bon débarras !"

Pauvres de nous... et pauvres enfants qui vivront certainement des choses bien difficiles.

Les spécialistes de la collapsologie disent que les utopistes sont ceux qui croient que l'on pourra continuer indéfiniment ainsi. Dramatique renversement de perspective !

Merci de ce cri du cœur.

JB



Merci pour ton arrêt Jean-Baptiste

Je pense que les moins jeunes, en termes statistiques, ne sont pas près à modifier fondamentalement leur petit train-train comportemental en matière de pollution et de mise en danger des équilibres climatiques ou bioécologiques de la nature.

Et je porte par conséquence tous mes espoirs sur le jeunes, les moins de 30 ans.
Si eux n'arrivent pas à sensibiliser massivement les humains à modifier radicalement leur relation avec la nature... le collapse va avoir des conséquences dramatiques.

Bien à TOI
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 8 mai à 10:58
Modifié:  8 mai à 12:05 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Louis


Bonsoir,

Tout ce que vous écrivez l'est sous le sceau du constat. Faire l'inventaire est nécessaire et celui-ci, sous votre plume mordante, est implacable.
Cela dit, que faire car il y a de quoi sombrer dans l'abattement. La bonté naturelle des personnes, les initiatives individuelles ou locales ne suffisent pas. Chacun se couche le soir sans se demander pourquoi la moitié de l'humanité n'a pas d'eau potable, ni de toilettes, ni de soins médicaux les plus essentiels, ni pourquoi on voit moins de papillons et d'insectes volants ou rampants. On se retourne vers le politique mais plus on se rapproche de Versailles et plus les questionnements se trouvent détournés, mis en balance avec des forces contradictoires et supérieurement organisées. Et alors le repli frileux devant une époque hostile devient une nouvelle tentation...


Merci à vous deux d'avoir allumé la mèche.

Amicalement

jlouis




Merci Jean-Louis pour votre arrêt et le commentaire appuyé.
Oui c'est vrai qu'en France la prise de conscience effective de l'urgence à modifier nos comportements agressifs à l'encontre de la nature, tant sur les plans de la dérégulation climatique et la mise en danger de la biodiversité et l'écologie des sols des eaux et des airs, semble avoir du Plomb (sourires) dans les ailes par comparaison à d'autres pays dans le Monde.

Il faut dans ce dossier de toute façon agir et réfléchir sur le plan mondial...

Les difficultés budgétaires ainsi que les tensions sociales extrêmement graves qui sévissent depuis des lustres, sans oublier les piètres performances économiques en matières d'exportation, bétonnent à eux seuls gravement les possibilités du gouvernement français à corriger effectivement, au delà des paroles, le niveau de pollution du pays (comme envisagé dans l'accord de Paris).

Voir ma réponse ä Jean-Baptiste en ce qui concerne mon niveau d'optimisme à e sujet...

Bien à Toi,
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 11 mai à 10:04 Citer     Aller en bas de page

Citation de glycine
Un bien triste et alarmant constat !

Peu de respect pour la Terre... pour la nature... pour les animaux...
Beaucoup d'égoïsme, de violence, d'intolérance... de bêtise...

Je retiens :
"La pauvreté, la famine, les barbaries au nom des dieux, les guerres sans merci, l'inculture, les tueries gratuites, la violence verbale et physique, l'extinction des espèces. L'accueil, triste et douloureux euphémisme, souvent spectacle indigne, lorsqu'il s'applique aux étrangers d'Afrique ou d'ailleurs."

Bravo Etienne pour ce cri du cœur !
Glycine



Oui chère Glycine c'est un constat des plus alarmant et pourtant sans trop de répondant de la population des pays dits industrialisés. Un jeu de dupe qui risque à terme de créer des tensions insoupçonnables tant sur le plan de la Pauvreté que sur le plan de notre Terre avec sa pollution, sa dérégulation climatique, la mise à mal de la biodiversité et l'extinction d'un nombre exponentiellement croissant d'espèces de vivant.

Bien à Toi chère Glycine

******************************************************



Bonsoir cher Etienne,

Bravo d'avoir abordé ces sujets si délicats !
L'humanité n'est pas très belle à voir à l'heure actuelle mais souhaitons que les enfants de demain vivront un meilleur avenir que nous le pensons !


Belle soirée !
Toutes mes amitiés
Sybilla


Merci de tout cœur chère Sybille pour votre arrêt

Oui je suis du même avis. Mon espoir c'est que les jeunes prennent en main ce dossier et sensibilisent leur parents leur familles de la gravité de la situation. Les anciennes générations restent obnubilées par la surconsommation et un grave manque de respect pour la Nature et la planète en particulier.

Bien à toi

Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 13 mai à 06:07 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117


Merci ACTUAIRE, comme tu le dis si bien, il y a tant de deuils à pleurer.

Ton texte fort émouvant et criant de vérités, m'a mené à réécouter la chanson de J. Ferrat ( restera t - il encore un chant d'oiseau) et le sketch de R. Magdane ( Le roi des fous ).

Encore plus de tristesse m'envahit de jours en jours.

Je vais puiser ma lecture dans les livres de Théodore Monnot, un vieux monsieur que j'ai eu le plaisir de rencontrer. Un sage parmi d'autres, trop peu nombreux.
Bises ODE 31 - 17




Ah Jean Ferrat et restera t'il encore un chant d'oiseau.

C'est bien Ode
de rappeler ce drame... les oiseaux qui nous signifient qu'ils en ont marre de nous les humains. Ils ont déserté nos villes bétonnées et nos fleurs plastifiés, notre ruralité aux odeurs du glyphosate et des pesticides de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel de l'égotisme humain.

Quelle belle référence encore en citant Théodore Monod.
Un vrai humaniste, spécialiste des déserts, un sage, un philosophe et surtout un précurseur dans l'aide humanitaire et des oeuvres de charité pour les démunis, les malades mentaux et tant d'autres domaines tel la biologie, a diversité des espèces.Mort je crois à l'âge de 98 ans il y a maintenant presque 20 ans.

Je partage ta tristesse. Mais je suis surtout vexé, ahuri, désespéré, fâché et furieux par tant d'égotisme de cet espèce qui se dénomme LES HUMAINS... ils sont effrayants.

Bien à Toi chère Ode,
Etienne


  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 14 mai à 10:49
Modifié:  14 mai à 10:51 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Merci cher ACTUAIRE, j'ai lu ce que tu as pu m'offrir en MP concernant Théodore Monnot et je ne connaissais qu'une partie de sa vie. Merci pour ce grand homme et ce qu'il a pu représenter de richesses dans ses découvertes.
Bises ODE 31 - 17
Je relierai souvent ce t écrit si complet pour mon plus grand plaisir.

  OM
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 16 mai à 08:16 Citer     Aller en bas de page

Merci cher Ode.

C'est moi qui te remercie d'avoir éveillé dans ma mémoire les souvenirs d'un très grand homme

Bien à toi,

Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 530
Réponses: 12
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0403] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.