Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 29
Invisible : 1
Total : 31
· Tychilios
13123 membres inscrits

Montréal: 16 juin 08:55:23
Paris: 16 juin 14:55:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Du contenu, de la longueur et de l'utilité des commentaires. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Abey
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
74 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2017
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 29 avr à 01:53
Modifié:  29 avr à 07:32 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Du contenu, de la longueur et de l'utilité des commentaires.

Lors d'un de mes passages "incognito", j'ai lu plusieurs commentaires ayant pour sujet les appréciations que laissaient les membres après la lecture d'un texte.
Certains mettent en corrélation la longueur du post et le peu d'investissement des lecteurs en regrettant qu'ils n'expriment point d'idées sur ce qu'ils avaient ressenti ; ajoutant même qu'il y avait de la part de ceux-ci, un manque évident de pensée critique et qu'il y avait, urgence à reconsidérer le commentaire.

En ce qui concerne l'investissement, je ne vois pas ce qui permet de dire que la longueur est un facteur permettant de mesurer le degré d'investissement de celui ou celle qui a pris la peine de laisser une trace de son passage, surtout si, comme le font certains, on y intègre tout ou partie du poème lu.
On se trouve là, face un préjugé, semblable à celui concernant la performance sexuelle des hommes en fonction de la taille de leur organe reproducteur et non de la façon dont ils l'utilisent.
Non, ce n'est pas parce que c'est long que c'est forcément bon.

Je ne connais rien à la peinture abstraite ou surréaliste et pourtant, je me déplace facilement pour aller voir des expositions.
La majorité des toiles me laissent perplexe mais, à chaque fois, il y en a deux ou trois, dans le lot, qui me font m'arrêter pour les contempler plus longuement et si le peintre présent me demande ce qui m'attire ou essaie de m'expliquer ce que représente son tableau, je lui réponds de ne rien dire afin de ne pas briser l'enchantement, quitte à passer pour une béotienne.
Il en est de même pour les chansons en langues étrangères, dont les textes sont pour moi incompréhensibles, mais dont certaines me touchent au point de me faire avoir la chair de poule lorsque je les écoute.
Bien sûr, il y a la mélodie mais la musique seule n'a pas le même effet.
Ce qui provoque mon émotion est l'ensemble, l'harmonie entre les notes et la voix de l'interprète.
Et j'avoue, que lorsque je suis sous le charme, je ne cherche pas à en connaitre le pourquoi ; préférant en savourer l'instant.
Il s'agit du même mal que de tomber amoureux ou amoureuse. Y en a-t-il beaucoup qui ont analysé aussitôt après, de façon rationnelle, ce qui a provoqué une accélération de leur rythme cardiaque ?
Non, les intervenants ne manquent pas d'esprit mais quand l'émotion domine laissons-la nous submerger et ne demandons pas au lecteur ou à la lectrice de fournir une explication logique sur leurs ressentis, dans un commentaire ou analyse de texte de trois pages minimum, comme on nous le demandait au lycée.

Le nombre de commentaires laissés ici est, selon moi, ridiculement bas par rapport au nombre de lectures, mais il n'est pas si évident de se dévoiler, ne serait-ce pour dire qu'on aime. Ceci expliquant peut-être cela.
Alors, ne décourageons pas ceux qui osent le faire, même si parfois c'est par pur copinage ou dans l'espoir qu'on leur renvoie la balle. Mais ceci est un autre débat.

Quant à savoir si l'équipe de gestion doit reconsidérer sa position, cela la regarde. Moi, je ne me prononcerai pas.

Abey.D

Message à l'intention de l'équipe de gestion.
J'ai publié ce texte dans la rubrique texte d'opinion , par défaut. S'il ne s'agit pas de la bonne rubrique, je vous saurai gré de le déplacer dans celle qui convient.

Merci

 
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
110 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 29 avr à 02:31 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Alors "oui" pour l'ensemble, mais avec un petit bémol :

Citation de Abey
Le nombre de commentaires laissés ici est, selon moi, ridiculement bas par rapport au nombre de lectures


Pour moi le nombre de "Visites", sous-entendu de "Lectures", doit être pris en compte avec précaution et modération. Car un visiteur peut très bien cliquer sur une publication et refermer après seulement quelques phrases ou quelques vers. Parce que le texte ne l'intéresse pas pour quelques raisons que ce soit.
Il est alors, selon moi, préférable de se fixer sur les commentaires et faire le tri en laissant de côté les appréciations de simple formalité.

  CdK
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8163 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 29 avr à 02:54 Citer     Aller en bas de page

- merci de cette évocation ABEY, je suis pourtant compliqué dans mes formulations, mais là je dois reconnaitre que je n'ai pas saisi ton inconfort.
- déposer des textes qui seront lus et très vite abandonnés au bout de 15 à 30 jours, ne donne pas envie de surcharger les mémoires de stockages du serveur de LPDP.
- ne pas avoir de réactivités aux écrits, peut aussi ne pas motiver pour d'autres offrandes.
- les commentaires font l'objet de libertés qui sont à respecter.
- il se peut que certaines réponses ne soient pas celles qui soient attendues.
- les MP sont un moyen de faire vivre des curiosités sans devenir des ingérences abusives.
- certains pseudos disparaissent, et de ces départs certaines personnes emmènent avec leurs départs leurs contributions, ce sont là aussi des libertés à respecter.
- je dois être en hors sujet, merci de me faire lire ce que n'ai pas su saisir de certaines formulations.
- à bientôt.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16103 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 29 avr à 03:10
Modifié:  30 avr à 03:48 par Guid'Ô
Citer     Aller en bas de page

Je suis assez d'accord avec ce que je viens de lire, globalement "c'est pas faux" comme dirait Perceval...

Tout ressenti ne nécessite pas de mots pour s'exprimer et quand aux commentaires convenus, ils valent les a priori que l'on peut avoir sur certains poètes dont on ignore ce qu'ils sont vraiment par ailleurs...

Il en va de "l'art" comme de la politique ou des religions, chacune ou chacun ont leurs bonnes raisons de s'exprimer...

Moi j'ai bien aimé cette plume qui a osé ces mots là...

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
généralissime


Les femmes sont au bout du rouleau et l'homme au font du trou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
245 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2014
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 29 avr à 03:50 Citer     Aller en bas de page

Je ne laisse presque jamais de commentaires et pourtant je lis avec plaisir. Le problème ne vient pas de là, peut être dans mes commentaires.
Je préfère commenter un poème que je n'aime pas, qu'un poème que j'aime bien. La raison vient que je peux apporter quelque chose.
Ma façon d'écrire est de tester des styles, et de tester l'auditeur, je peux comprendre que certains ne laissent pas de commentaires parce qu'ils n'ont rien à dire.
Cela peut être comme les commentaires d'un recueil de poème, on ne va qu'en prendre une partie et pas la totalité, et on va dire que l'ensemble est comme ça. C'est comme pour les individus, les basques sont comme ça, mais un individu basque peut avoir une individualité propre. (j'ai pris les basques ça peut être les normands).

Donc oui, tous les poèmes devraient avoir un commentaire, mais lpdp est là pour donner plaisir au gens de lire pas d'écrire, si on vient sur ce site c'est que l'on aime les poèmes. L'écriture vient après la lecture pour apporter une nouvelle version ou apporter quelque chose qui manque.

  L'avenir appartient à ceux qui finissent leurs phr
glycine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
8 août 2018
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 29 avr à 04:08 Citer     Aller en bas de page

Pour moi, tout est question de plaisir : plaisir d'écrire...
et plaisir d'offrir... des mots, des images, des sentiments, des émotions, des souvenirs, des rêves...
Qu'importe le nombre de commentaires, leur longueur...
Les mots sont faits pour voyager... et grâce aux sites de poésie, cela est possible...
J'ai une pensée pour les visiteurs anonymes qui ne sont pas inscrits sur le site et qui lisent nos poèmes...
en ressentant de la joie ou de la tristesse...
car le plaisir est aussi d'offrir des instants d'évasion et des émotions à des personnes qui ne se manifesteront jamais...
et qui pourtant sont touchées par les poèmes postés...
touchée comme je l'ai souvent été en vous lisant avant de m'inscrire...
Vive la Poésie !

 
Adria d'Orances


“L'érotisme est l'une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
607 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 29 avr à 06:17
Modifié:  29 avr à 06:18 par Adria d'Orances
Citer     Aller en bas de page

Un débat qui n'est pas inutile et vous le lancez fort bien Abey mais il n'y a pas vraiment non plus de réponse.
J'ai lu des choses censées dans tous les commentaires précédents, comme je l'imagine dans les commentaires à suivre.
La poétesse et le poète ont leurs raisons d'écrire et de publier, la lectrice et le lecteur ont aussi leurs raisons de lire, de ne pas lire et de commenter ou non de la manière souhaitée.
Tout juste doit-on condamner certains excès qui vont jusqu'à la limite du respect voire à l'insulte. L'équipe de gestion semble très bien s'y employer.

Si la question du commentaire sous mes textes ne se pose pas diront certains, ils se trompent. J'ai choisi cette possibilité car le site l'autorise et j'en explique le pourquoi dans mon profil. Néanmoins, c'est méconnaître la quantité de messages privés que je reçois et qui sont, tout autant, des commentaires.

Adria

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8163 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 29 avr à 14:37 Citer     Aller en bas de page

j'ai apprécié les commentaires qui ont été laissés.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4219 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 29 avr à 15:45 Citer     Aller en bas de page

Je réponds, pas à titre de modérateur.

Ma réponse est une recopie de la case Autre de mon profil :
"L’auteur écrit, pour lui avant tout. Ce qu'il écrit devient miroir pour le lecteur qui lira une toute autre histoire, filtrée par son ressenti, ses images, ses goûts… ses expériences. Lire est une réécriture. Et commenter est une strate supplémentaire ajoutée par le lecteur, qui le plus souvent conduit assez loin du texte d’origine, aux yeux de l’auteur."

Bizzz JB



  La vie commence à chaque instant.
Abey
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
74 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2017
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 30 avr à 02:23 Citer     Aller en bas de page

Je ne ferais pas long, ni ne disserterai, je vous dis simplement merci d'avoir réagi.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8163 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 3 mai à 03:06 Citer     Aller en bas de page

oh ABEY,
pourquoi cette fuite que tu te crois être imposée ?
nos originalités sont a accueillir avec leurs apparences du premier contact, avec leurs richesses plus ou moins longuement exprimées ensuite, et pour ouvrir des continuités, titiller des invitations à des réactivités ou à des expressions perçus dans les réflexions suscitées.
grosses bise de SAM

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
4219 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 4 juin à 05:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de Abey
Le nombre de commentaires laissés ici est, selon moi, ridiculement bas par rapport au nombre de lectures, [...]



Logique, vu que toutes les visites ne sont pas le fait de membres, loin de là. Les visiteurs ne peuvent commenter.

JB

  La vie commence à chaque instant.
Abey
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
74 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2017
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 11 juin à 03:02 Citer     Aller en bas de page

C'est exact.
Je fais moi-même de courts passage incognitos qui me permette de lire quatre à cinq poèmes.
Ce n'est qu'à partir du moment où l'un d'eux m'interpelle que je me connecte pour laisser un commentaire.
Et encore, je ne le fais pas toujours immédiatement afin de pouvoir en laisser sous les différents textes qui ont attirés mon attention, même s'ils datent déjà un peu

Comme c'est le cas aujourd'hui.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 283
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0611] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.