Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 226
Invisible : 0
Total : 228
· mido ben · Lucie Granville
13163 membres inscrits

Montréal: 12 déc 11:24:19
Paris: 12 déc 17:24:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Lettre au soleil par Drôle d'oiseau et Adamantine Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 20 mai 2017 à 06:01
Modifié:  21 mai 2017 à 13:32 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page



Les brasiers de Madrid n'ouvraient pas les poèmes
Et nos prières rouges demeuraient sans réponses
A peine un temps perdu à jeter un "je t'aime"
Que nos deux cœurs saignés finissaient à la ronce....

L’étouffante chaleur n’asséchait pas les doutes
Que ces instants volés à la vie, sans un bruit,
Avaient fait naître ainsi, parsemant notre route
De figuiers défendus dont nous cueillions les fruits.

Et nos lèvres turquoises épanchaient les parjures
Comme on trace à son doigt la granule du sable
Tu caressais ma nuque et brossait dans ma hure
Un avenir d'enfants aux sourires semblables...

Nul ne savait ce que nous réservait le monde
Et cette incertitude animait nos ardeurs,
Nos jours étaient semés de violences immondes
Mais nous vivions à deux ces instants de douleur.

Pourtant le ciel d'Espagne s'était chargé d'acier
Qu'on eut cru le soleil perdu pour les planètes
La mitraille nourrissait mille incendies d'été
Sur nos caresses émues et leurs lilas en tête

Garcia Lorca tu peux siffler tes quatre mules
Machado clore le livre où tes vers agonisent
La guerre hurle à chaque détour de nos veinules
Des tabliers de cuirs nous ont chassé la bise...

Miraculeusement nous avons survécu
Quand tant de nos amis ont laissé leur jeunesse,
Victimes anonymes d’une justice nue
Qui avait oublié d’honorer ses promesses.

C’était le temps d’avant, où nous n’étions que rêves
Tout était à construire et nous avions vingt ans...
Mais aujourd’hui au seuil de ma vie qui s’achève
Nichée tout contre toi, je pars en souriant...


 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
22026 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 20 mai 2017 à 09:44 Citer     Aller en bas de page

Un chef - d'oeuvre, merci à tous deux...La fin n'enlève en rien ces moments émouvants et à la fois délicieux, de ce que fut cette vie que nous ne devons pas oublier, les poètes sont là pour nous la raconter, la preuve...
Bises à tout deux
ODE 31 - 17
Un coup de coeur

  OM
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 20 mai 2017 à 10:36
Modifié:  20 mai 2017 à 10:37 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Bonjour chers amis,

c'est avec grand plaisir que je me suis plongé en vos vers :

un poème plein de profondeur, mais aussi empreint d'une certaine nostalgie.

Il y a aussi le cadre espagnol qui ajoute une touche d'exotisme.

Un grand bravo !

Un vrai chef-d'oeuvre, comme le souligne Ode avant moi... !

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 20 mai 2017 à 13:15 Citer     Aller en bas de page

Bravo pour ce duo qui unit par le biais de vos plumes des inspirations Ô combien romantiques !
Ha l'Espagne, berceau de tant de passions brûlantes et de la paella !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
1674 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 20 mai 2017 à 17:39 Citer     Aller en bas de page

Un texte tout simplement magnifique , des alexandrins qui servent de parure à cette histoire d'amour vécue dans une Espagne mise à feu et à sang par la guerre!J'aime beaucoup le clin d'oeil à Garcia Lorca qui en fut la victime ....
Bref lorsqu'on a fini de lire et bien on recommence pour mieux s'en imprégner
Bravo pour vos plumes en symbiose.....

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 20 mai 2017 à 23:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Un chef - d'oeuvre, merci à tous deux...La fin n'enlève en rien ces moments émouvants et à la fois délicieux, de ce que fut cette vie que nous ne devons pas oublier, les poètes sont là pour nous la raconter, la preuve...
Bises à tout deux
ODE 31 - 17
Un coup de coeur



Chère Ode,
Je te remercie pour ces mots. Drôle d'oiseau a imprimer les références historiques. Je me suis juste laissée porter.


Citation de Le Poète Masqué
Bonjour chers amis,

c'est avec grand plaisir que je me suis plongé en vos vers :

un poème plein de profondeur, mais aussi empreint d'une certaine nostalgie.

Il y a aussi le cadre espagnol qui ajoute une touche d'exotisme.

Un grand bravo !

Un vrai chef-d'oeuvre, comme le souligne Ode avant moi... !

Amitiés



Wouaou. Merci Poète masqué. Je suis heureuse que vous ayez apprécié.

Citation de Aude Doiderose
Bravo pour ce duo qui unit par le biais de vos plumes des inspirations Ô combien romantiques !
Ha l'Espagne, berceau de tant de passions brûlantes et de la paella !


Ma chère, la véritable paëlla est excellente (y mélanger viande et poisson est une véritable hérésie). Et tant que tu ne nous compares ni à la moule, ni au poulet, ça me va.

Citation de Pieds-enVERS
Un texte tout simplement magnifique , des alexandrins qui servent de parure à cette histoire d'amour vécue dans une Espagne mise à feu et à sang par la guerre!J'aime beaucoup le clin d'oeil à Garcia Lorca qui en fut la victime ....
Bref lorsqu'on a fini de lire et bien on recommence pour mieux s'en imprégner
Bravo pour vos plumes en symbiose.....



Merci Pieds en Vers.
Comme je l'ai indiqué, Drôle d'oiseau a instillé peu à peu cette atmosphère et la référence à Garcia Lorca est la sienne. Je me suis glissée dans le "moule" préparé et écrire en duo a été facile.
Merci d'avoir été sensible à ce poème.

Citation de Lipstick Cindy
J'ai bien aimé

Ha l'Espagne berceau de la tauromachie et de Torquemada


... et des Sanfermines, d'Albéniz, Barenboïm, Salvador Dali, Velazquez, Goya, Miró, De Falla, Granados, Rodrigo... et tant de choses encore...
Merci de ton passage sous nos mots.




 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 21 mai 2017 à 08:39 Citer     Aller en bas de page

Citation de Trist@nic
Assez improbable cet alliage de talents fondus au brasero de soleil et sang, en rouge et or dans une arène où la mise à mort n'épargne pas les cœurs sensibles !
La fin paisible laisse cependant un beau message d'Espoir...
Il ne faut jamais préjuger ni condamner la créativité, révélatrice profonde des peurs et aspirations.
Il suffit de poser "l'être au soleil"

Amitiés



Merci beaucoup Tristanic d'avoir laissé ces mots sous les nôtres. Je remercie aussi Drôle d'oiseau de s'être prêté à ce duo.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
307 poèmes Liste
17842 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 21 mai 2017 à 13:35 Citer     Aller en bas de page

Un texte gorgé de sang dans tous les sens du terme.

C'est vrai que sa lecture est une experience en soi, un réel voyage

Bravo

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 22 mai 2017 à 03:14 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bestiole
Un texte gorgé de sang dans tous les sens du terme.

C'est vrai que sa lecture est une experience en soi, un réel voyage

Bravo



Je suis contente que tu aies passé un agréable moment de lecture ma VinieJolie. Merci pour tes mots.


Citation de Lipstick Cindy
Citation de Lipstick Cindy
J'ai bien aimé
Ha l'Espagne berceau de la tauromachie et de Torquemada
.....................................................
... et des Sanfermines, d'Albéniz, Barenboïm, Salvador Dali, Velazquez, Goya, Miró, De Falla, Granados, Rodrigo... et tant de choses encore...
Merci de ton passage sous nos mots.


Y a plus de la moitié de tes énumérations que je ne connais pas je vais aller voir mon copain Google je sais tout
Tu sais l'Espagne c't' loin de chez moi et j'ai pas encore voyagé beaucoup mais comme j'aime pas la violence contre qui que ce soi et l'intolérance et le fanatisme je me documente et pour moi ce pays y m'évoque que ces images brutales



Google est aussi un de mes proches amis L'Espagne est un pays que j'aime profondément et comme beaucoup d'autres, son histoire est faite de violences, de guerre, d'amour et de courage. Sa culture est riche et, comme ce n'est pas (trop) loin de la France, j'ai eu l'occasion d'y aller à de très nombreuses reprises. Le continent américain m'est totalement étranger (mis à part ce que je lis dans les journaux et que je vois à la télé) mais je suis persuadée qu'il est bien plus riche que ce que l'on veut bien nous montrer. Peut-être aurai-je la chance de le découvrir un jour...

 
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
642 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 27 mai 2017 à 07:24 Citer     Aller en bas de page

C'est un joli poème coloré en alexandrins, j'aime beaucoup le premier quatrain. Cette histoire d'amour comme un souvenir qui commence à l'époque de la guerre civile espagnole. Elle se termine sur une touche de tendresse que l'on imagine des années après.
bravo

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13609 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
12 décembre
  Publié: 27 mai 2017 à 10:30 Citer     Aller en bas de page

Citation de Fried
C'est un joli poème coloré en alexandrins, j'aime beaucoup le premier quatrain. Cette histoire d'amour comme un souvenir qui commence à l'époque de la guerre civile espagnole. Elle se termine sur une touche de tendresse que l'on imagine des années après.
bravo



Merci d'avoir été sensible à notre duo. Cela me touche.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 912
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0372] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.