Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 158
Invisible : 0
Total : 158
13167 membres inscrits

Montréal: 1er juin 01:08:45
Paris: 1er juin 07:08:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Alcool 2 - Traîtresse, mon amie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 27 oct 2008 à 19:41
Modifié:  17 avr 2012 à 13:58 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page


Traîtresse, mon amie

Compagne de ses nuits, amie traîtresse
Tu la guettes sans arrêt, telle une maîtresse
Tu apparais chaque fois qu’elle déprime
Ses angoisses, ses envies, tu les supprimes

Tu ne lui laisses pas un instant de répit
Bien au contraire, tu accentues son dépit
Tu profites largement de ses faiblesses
En l’emprisonnant dans tes griffes de diablesse

Les hommes qu’elle rencontre, tu les écartes d’elle
Insidieusement, sournoisement, tu es cruelle
Quand on s’en aperçoit, c’est toujours trop tard
Et l’on finit inexorablement au mitard

Seule, encore une fois, toujours seule
Elle ne peut retenir l’eau de ses yeux
Elle sait que ces vapeurs sont un linceul
Dont elle recouvrira son corps soyeux



Texte protégé par Copyright


n° 00045583



 
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 27 oct 2008 à 19:46 Citer     Aller en bas de page

...

A un vers près, tu décrivais quelqu'un qui m'est proche (un peu trop sans doute).

Alors je ne sais pas si je dois te dire merci pour elle.

Mais euh... merci.

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 27 oct 2008 à 20:14 Citer     Aller en bas de page

"Seule, encore une fois, toujours seule
Elle ne peut retenir l’eau de ses yeux
Elle sait que ces vapeurs sont un linceul
Dont elle recouvrira son corps soyeux"

Comme c'est dit par ici.

Merci ... hein !

poétiquement, ton lecteur

 
Douce_émeraude

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
1101 commentaires
Membre depuis
2 juillet 2004
Dernière connexion
7 décembre 2014
  Publié: 27 oct 2008 à 20:34 Citer     Aller en bas de page

C'est vrai et "terriblement" beau ...

J'adore ta plume ...

Amitiés,
Douce_Émeraude

  Douce_Émeraude
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 28 oct 2008 à 04:59 Citer     Aller en bas de page

Ton texte est si réaliste. Une de mes amies est touchée par le fléau et ce que tu décris est si vrai. C'est tellement difficile aussi d'assister à ce drame et d'être impuissant...
Bravo pour tes mots. Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16128 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 28 oct 2008 à 08:41 Citer     Aller en bas de page

Le genre de maîtresse qui vous consomme et vous consume à petit feu...

très loin d'être un cas isolé, hélas....

amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 28 oct 2008 à 09:33
Modifié:  28 oct 2008 à 09:35 par fransua
Citer     Aller en bas de page

Le genre d'amour qui ne vous lâche que dans le noir d'une tombe ! Je vais me promener dans les bois, ton poème m'a mis le bourdon....
Je t'enverrai un rayon de lumière dorée depuis le haut de mes rêves
Qui ne connait pas l'envie de se détruire ? Moi aussi parfois et je me suis calmée mais les vieux démons sont toujours là prêts à ressurgir
Je trouve tes illustrations de plus en plus superbes en harmonie totale avec tes mots même quand ils pleurent!

  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 28 oct 2008 à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Un cas malheureusement pas isolé, loin de là. Et j'en connais qui vont pleurer en le lisant. J'envoie le lien tout de suite.
Bien dit, bien décrit, cher Thierry. tout simplement : Merci.
Bekri

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
Viridiane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
1220 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2008
Dernière connexion
19 novembre 2009
  Publié: 28 oct 2008 à 15:19 Citer     Aller en bas de page

comme tu as su mettre des mots sur cette diablesse de maladie. J'en ai eu le souffle coupé.
Merci

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 28 oct 2008 à 15:59 Citer     Aller en bas de page

Tellement realiste et terriblement beau Thierry

Mystic

 
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 28 oct 2008 à 17:51 Citer     Aller en bas de page

Dure réalité pour certaines personne mon cher Thierry, et beaucoup de souffrance pour eux.....

amicalement

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 28 oct 2008 à 19:28 Citer     Aller en bas de page


Eliawe
Il y a des solutions, mais il faut aussi beaucoup de soutien et d'amour.
je lui souhaite plein de courage, ais confiance
Amitiés
Thierry

Hassan
malheureusement, on finit souvent seul, avec cette maladie, que peu de gens comprennent.
Merci de ta visite
Amitiés
Thierry

Douce_Émeraude
He oui, beaucoup trop vrai et trop proche de nous.
On connaît tous un alcoolique, mais que fait-on, la morale ne sert à rien
Bisous
Thierry

Chantal
Bien trop mal, encore et toujours, mais regardes-moi, aujourd'hui, je VIE.
Gros bisous
Thierry

Athenea
"C'est tellement difficile aussi d'assister à ce drame et d'être impuissant... "
On se sent impuissant, surtout ne pas faire de moral, ni d'interdit, mais être là et aimer. Si la personne prend conscience, c'est gagné
Bisous
Thierry

Soleil
oui, il fallait en parler, je crois et comme je suis passé par là, c'est plus facile pour moi.
Bisous
Thierry

Guido
Maîtresse qui m'a bien aidé pendant un certain temps, mais qu'il faut savoir quitter assez vite, avant de trop l'aimer
Amitiés
Thierry

fransua
Merci, ton commentaire est un ravissement.
Je suis désolé de t'avoir bouleversée à ce point
L'ivresse est facile, je réveil difficile.
J'attends ta lumière
Bisous
Thierry

Véro
On peut décrocher, mais c'est difficile.
Moi, aussi, je regarde ces gens là différemment aujourd'hui, avec plus de compréhension
Bisous
Thierry

Bekri
Merci mon ami poète,.
Dans ce monde de plus en plus difficile, on trouve facilement refuge dans l'alcool, mais on ne voit jamais la nasse se refermer
Amitiés
Thierry

Viridiane
Merci à toi
Peut-être parce que je l'ai fréquenté de trop près moi aussi
Amitiés
Thierry

Mystic
C'est la dure réalité qui malheureusement touche désormais beaucoup de monde, les jeunes, de plus en plus jeune. C'est bien triste
Bisous
Thierry

Pierre
Ce qui est difficile, c'est d'en prendre conscience. C'est dure de se regarder dans une glace et de se dire :"oui, je suis un alcoolo"
Merci Pierre
Amitiés
Thierry

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2014
Réponses: 11
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0612] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.