Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 20
Invisible : 1
Total : 24
· Solitas · Fried · Andesine
13123 membres inscrits

Montréal: 17 juin 09:00:49
Paris: 17 juin 15:00:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Le bonheur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
663 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
12 juin
  Publié: 8 févr à 11:05
Modifié:  8 févr à 15:23 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Le bonheur selon Gilles Rozet

Il faut faire la différence entre le bonheur de demain, irréel et le bonheur d’aujourd’hui, le bonheur vrai et tangible. Je vais vous parler du bonheur de vivre, du bonheur concret. Celui qui satisfait le corps et l’esprit. Alain a dit dans son livre propos sur le bonheur dans le chapitre VICTOIRES « dès qu’un homme cherche le bonheur, il est condamné à ne pas le trouver… ». En effet, si vous imaginez le bonheur vous ne pouvez pas l’atteindre. Un arc-en-ciel, l’horizon, une étoile, ce sont des choses vraies, tangibles, explicables scientifiquement mais inatteignables. Chercher ou rechercher le bonheur est aussi vain que de vouloir construire une échelle pour atteindre le nuage qui vous conduira au bonheur. Le poète peut vous donner l’impression que c’est possible. Le religieux vous fait croire que cela est vrai et vous donne même des solutions pour y parvenir ; malheureusement pour les fidèles de ces religions, après la mort.

Le bonheur est un mot catalogue qui peut tout satisfaire. Je suis heureux de manger ce plat. C’est le plus beau jour de ma vie. Quel bonheur de vous rencontrer ! Elle a eu le bonheur de rencontrer Eric. Cette jouissance m’a conduit à l’extase. Ce breuvage m’a rendu euphorique. Je pourrais rajouter encore et encore des exemples de joies, de bonheur. C’est un mot catalogue renforcé par le pouvoir de l’argent. Achetez cette voiture elle vous rendra heureux. Prenez un crédit pour ne pas passer à côté du bonheur. Ce n’est pas la définition du bonheur. C’est une peinture dorée que la société de consommation met sur le vulgaire pour nous faire croire à l’importance du mot posséder. Si le bonheur ne se cherche pas, il ne se possède pas non plus car il n’est pas monnayable.

Je ne veux pas discourir de la liesse collective, ni de la béatitude. Le premier est un bonheur fantasme, un moment de partage qui n’appartient pas à l’individu car collectif. De même pour la béatitude, je ne peux en parler car je ne la connais pas. En effet, elle appartient aux sages, aux personnes capables de détachement et de ne plus vivre dans la raison mais dans la pensée pure.

Le bonheur tel que je le vois, tel que je le ressens, tel que je le vis peut prendre plusieurs formes. Le bonheur émotionnel de la joie de tenir son enfant dans ses bras pour la première fois. Le bonheur du premier je t’aime. Être bouleversé par une musique, un chant ou un paysage. Cette multitude de joies, de perceptions qui appartient à chacun vous donne le goût et l’envie de voir le monde beau et bon uniquement par la volonté de le voir beau et bon.

Les émotions peuvent être terribles et ne sont pas toujours prévisibles mais ce sont des alliées extraordinaires pour celui qui aime vivre. Pourquoi brider ses émotions ? Je veux comparer les émotions à l’équitation, par pour raisonner par la comparaison, non juste, pour faire comprendre comment je vis mes émotions. Imaginez un étalon, puissant, fougueux, fier et dominant. Pour réussir un parcours complet d’équitation, vous devez dominer le cheval mais aussi faire corps avec lui pour surpasser les peurs, canaliser les émotions. Accepter l’échec d’un obstacle mal franchi, voir le refus. Accepter aussi la part d’ombre quand le cheval est libre et qu’il se roule dans l’herbe ou la terre. Accepter de ne pas tout maîtriser. L’émotion est animale car elle échappe à la raison et cela est une très bonne chose. La raison est un poison pour le bonheur. La raison vous empêche, peut même vous interdire d’être vous. Le bonheur émotionnel est un bonheur primaire et spontané que les adultes sérieux oublient ou emprisonnent. Ils ont perdu, le don d’émerveillement de l’enfant, la capacité à être heureux de sauter dans une flaque d’eau
juste pour le plaisir de le faire.

Le bonheur émotionnel ne me suffit pas pour être heureux, j’ai besoin de ce bonheur partagé avec une personne aimée et aimante. Le bonheur d’être à deux ne veut pas dire que je condamne les autres possibilités, je parle juste de ce que je connais. La joie d’être avec une femme et être attendri d’une maladresse, bouleversé par un geste ou connaître l’extase de la jouissance. Ne pas être compris, non, être accepté. Partager le rire et la confiance pour communier dans une fête païenne de vie et d’amour.

Le bonheur n’est pas un chemin, ni un objectif, ni un moyen, il ne peut s’acheter ou se stocker. Le bonheur est un état d’esprit. Le bonheur vous conduit nulle part, il ne peut que vous accompagner. Le malheur, lui, vous conduit à la dépression et à la tristesse. Ce n’est pas un objectif. Tout le monde veut être heureux mais les gens dans l’ensemble poursuivent un fantasme ou une idée sans voir, sans prendre en compte la possibilité d’être heureux maintenant, en acceptant le fait d’être vivant et de connaître ses vrais désirs. La raison ne permet pas le bonheur, comme je l’ai dit plus haut la raison est un poison qui détruit le bonheur.

Pas un chemin, pas un objectif et encore moins un moyen, ce n’est pas une voiture, une méthode ou même une possibilité.

Le bonheur n’est rien de tout cela. Le bonheur est un état d’esprit qui vous permet de le vivre et de l’accepter quand il est là. Il n’y a pas de grand ou petit bonheur. Il n’y a pas de honte à être heureux. Le bonheur est magique. Il rend heureux les personnes qui acceptent la grâce de cet Ange malicieux. Pour être heureux il faut croire en Dieu. En effet comment peut-on croire au bonheur si on ne croit en rien ? J’aime la définition de Dieu de Spinoza. Dieu est un tout et tout est en Dieu. Spinoza n’a pas l’image d’un Dieu précepteur notant sur un cahier les bonnes et les mauvaises actions de chacun. De plus il a condamné les religions qui sont pour lui avilissantes pour l’homme. En effet, elles ne permettent pas le bonheur par la chape de plomb mise sur les désirs et les émotions. La religion étouffe l’Homme au lieu de le libérer. Je partage aussi l’idée du bonheur d’Épicure, dans la tempérance et la joie dans lequel le désir est respecté.

Le bonheur ne résume pas, ne se décrit pas, ne se poursuit pas, il s’accepte dans la joie et la bienveillance. Pour être heureux il faut garder une âme d’enfant pour savoir s’émerveiller. Vivre en harmonie avec soi est aussi très important. Il est indispensable de s’aimer pour accepter d’être aimé et d’être heureux.

Le bonheur est un compagnon de voyage qui vous accompagne partout. Quand vous ne le voyez plus, ce n'est pas lui qui vous a abandonné. C’est vous qui lui tournez le dos.

Gilles

  gilles
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
663 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
12 juin
  Publié: 13 févr à 12:31 Citer     Aller en bas de page

Bonjour

Je suis très touché de vos messages.

Je ne suis pas vraiment fidèle à ce site malgré l'importance qui l'a eu dans ma vie. C'est le premier texte que j'écris et je suis très honoré d'avoir été lu.

Merci à tous

Gilles

  gilles
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 21 févr à 09:40 Citer     Aller en bas de page

Cher gillesdepont

Voilà un sélection des paragraphes qui m'ont particulièrement marqués lors de ma lecture

"Si le bonheur ne se cherche pas, il ne se possède pas non plus car il n’est pas monnayable.
Posséder est un mot vulgaire, une peinture dorée inventé par la société de consommation... une illusion de strass et de néon... du paraître.

Le bonheur n’est rien de tout cela. Le bonheur est un état d’esprit qui vous permet de le vivre et de l’accepter quand il est là. Il n’y a pas de grand ou petit bonheur. Il n’y a pas de honte à être heureux. Le bonheur est magique.

Le bonheur ne résume pas, ne se décrit pas, ne se poursuit pas, il s’accepte dans la joie et la bienveillance. Pour être heureux il faut garder une âme d’enfant pour savoir s’émerveiller. Vivre en harmonie avec soi est aussi très important. Il est indispensable de s’aimer pour accepter d’être aimé et d’être heureux.

Le bonheur est un compagnon de voyage qui vous accompagne partout. Quand vous ne le voyez plus, ce n'est pas lui qui vous a abandonné. C’est vous qui lui tournez le dos."


Aimer soi-même... et par conséquent les autres... dans la joie de vivre, de la tolérance et de bienveillance pour autrui.

Merci pour ce partage instructif pour chacun d'entre nous !!

Amicalement,
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
1352 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 10 mars à 18:02 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Gilles
J'ai lu vôtre texte avec grand intérêt. Comme moi, je pense pouvoir dire que vous êtes une âme blessée, comme moi, vous êtes allé à la recherche de ce fameux bonheur et essayé de lui donner une définition !!!
Elle n'est la même pour personne d'ailleurs. Tout étant relatif à... si ou mi.
Exercice délicat... mais à chaque problème il y a au moins UNE solution, toujours !
Dans toutes mes réflexions et Dieu sait si j'en ai eu et en ai encore, le bonheur, c'est l'instant présent. Le seul, le vrai dans lequel nous sommes maîtres de la situation qu'elle quel soit. Arrive le choix, celui qui détermine. Mais ce choix est donné à ce moment bien précis, dans ce présent ! Après, il faut assumer bien sûr mais le droit à l'erreur existe. Donc, si le choix n'a pas été le bon, vite le reconnaître et partir sur autre chose.
Souvent ce qui nous manque aussi est la résilience. Nous ne savons pas "rebondir"et mettre à profit nos erreurs pour mieux avancer et mieux se porter, ce qui est un grand tort.
Il y aurait tant à débattre, ce sujet est riche et intéressant.
Grand merci Gilles pour ce superbe partage.

Mawr.
PS : ODIN, tu voulais un peu de fée, mi ni, ni thé ! En v'là
T'inquiète Gilles c'est normal...

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
663 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
12 juin
  Publié: 31 mars à 14:13 Citer     Aller en bas de page

Très touché de vos passages et de vos mots, merci beaucoup.
Une phrase sans verbe car sans action juste avec l'émotion et la joie de la compréhension.

Gilles

  gilles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 252
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0361] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.