Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 41
· Hubix-Jeee
13109 membres inscrits

Montréal: 21 avr 08:28:31
Paris: 21 avr 14:28:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Terre de justice Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
98 poèmes Liste
510 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 29 jan à 02:24
Modifié:  4 févr à 01:32 par Joker
Citer     Aller en bas de page

Fallait-il s’attendre à une élection transparente sur une terre qui a tellement souffert d’injustices depuis des décennies ? Mao disait « de défaites en défaites jusqu’à la victoire », les scientifiques disent « de déséquilibres en déséquilibres jusqu’à l’équilibre ». Pour les mêmes raisons, la balance de Dame Justice au Congo vacille « d’injustices en injustices jusqu’à la justice ». Pour des raisons plus obscures, sur le visage fermé de ma concierge, chaque matin je lis : « de frustrations en frustrations jusqu’à l’orgasme ». Je demande au nouveau président de nous promettre la vérité des urnes, pour les prochaines élections. L’injustice d’accord, à condition que ce soit la dernière. Enfant, nous avons tous dû jurer de ne plus mentir. C’était le prix de notre pardon.

Congo, terre d’injustice tribale, coloniale, raciale, sociale, économique et pourquoi pas électorale ? J’espère que tout cela est à présent relégué dans notre passé, jeté dans les orties de l’Histoire. Une ère nouvelle commence avec l’espoir d’un Congo nouveau, plus savoureux qu’un Beaujolais. D’ailleurs, le nom « Tshisekedi » n’est-il pas un millésime de la politique congolaise ? Bon sang ne saurait mentir.

L’Afrique nous observe. Les occidentaux nous convoitent. La Chine s’installe tout doucement. Les voitures électriques attendent notre cobalt. L’atmosphère a besoin de notre oxygène. Le monde compte sur nous. Il va falloir choisir entre la tradition et la modernité, entre l’oralité et l’écriture ou trouver un mixte des deux, comme ces industriels qui font du Bio sur des terres polluées ou faire semblant comme Nicolas Hulot avec ses huit voitures.

Pour une bonne cause, la morale peut faire preuve de tolérance. Le président Félix Tshisekedi a trouvé un passage sinueux entre son passé d’opposant radical et son futur d’homme d’Etat rassembleur. Pourquoi lui en vouloir ? Même les musiciens font des entorses à l’harmonie. Pour embellir une mélodie, ils jouent souvent des notes étrangères à la gamme ; et nous dansons sans nous en rendre compte. L’honnêteté absolue se trouve-t-elle dans la musique, dans nos assiettes ou dans nos foyers respectifs ? Combien d’animaux se font piéger par des leurres ? Demandez à Nicolas Hulot. Cette fois-ci, nous voulons du concret. Finies les postures, les annonces, la palabre. Nous aspirons à l’avènement d’un rythme effréné de réformes. Il n’y pas que ma concierge qui s’impatiente. Le peuple a soif de progrès. Congo, future terre de justice sociale.

Pourquoi faire de longs discours ? Surtout ne pas crier « au secours » auprès des experts surpayés du FMI, ni quémander les chèques au taux usuraire de la Banque mondiale. Tout est déjà contenu dans notre devise nationale : Paix, Justice et Travail. La paix est encore timide. La justice viendra. Il ne reste plus que le travail.


  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
235 poèmes Liste
7917 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 29 jan à 05:06 Citer     Aller en bas de page

j'ai manqué de disponibilité, pour ton texte aussi riche de prises de consciences, je vais me le remettre en lecture, pour en dégager une série de regards.
à +

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
276 poèmes Liste
4804 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 29 jan à 11:38 Citer     Aller en bas de page

Un texte intéressant - Une des grosses difficultés pour le développement d'un pays, c'est la corruption, donner à chacun une vraie vision du comment vivre ensemble.

Yvon

  YD
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14404 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 29 jan à 16:28 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Joker,

Très belle réflexion et intéressant partage !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
98 poèmes Liste
510 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 30 jan à 04:11 Citer     Aller en bas de page

Merci pour vos commentaires.

J

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 217
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0202] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.