Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 456
Invisible : 0
Total : 456
13157 membres inscrits

Montréal: 26 févr 23:34:42
Paris: 27 févr 05:34:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2014 semaine 3 : "Les clartés du mystère" :: Froidure et mystère Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
9002 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 29 juil 2014 à 02:27 Citer     Aller en bas de page

En demi-teintes et fond sonore
Scintillent les feux de l'aurore
Leurs lumières se raccordent
Sur les flancs d'éloignés fjords

L'espace n'entend plus ses bruits
L'écho se perd dans l'infini
A l'épreuve de longs silences
Qui glacent le froid et l'absence

Dans cette partie du monde
La neige tombe telle fronde
Elevé dans les tours de Rome
Dieu a-t-il dû quitter ses hommes

Les baptisés l'ont oublié
Ou plutôt, non, l'ont vénéré
Le dur grésil va marteler
Son effigie a trop parié

Dans cette partie du monde
La neige tombe telle fronde
La vie, la mort, tout se confond
Au fil de toutes les saisons

Au bout du pays des druidesses
Qui irait ravauder les pièces
Est-ce que le mystère bâtit
La création encore en vie ?

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
5238 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 février
  Publié: 29 juil 2014 à 04:00 Citer     Aller en bas de page

Brrrr. Je navigue emmitouflé entre des masses de glace en te lisant.
Les sons et les couleurs si particulières de ce paysage blanc me ramènent à ma petitesse.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
9002 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 29 juil 2014 à 05:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Si je ne peux que louer ton humilité, "petit" pourquoi pas ? La "petitesse", c'est autre chose.
Le climat et l'environnement sont certes hostiles, nous sommes grands (enfin certains) dans ce grand univers tout blanc.

Bonne journée,
Catherine

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3723 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
18 février
  Publié: 29 juil 2014 à 06:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cat,
C'est parce que nous avons eu très chaud ces derniers temps que tu veux nous rafraîchir à tout prix ?
Tu as réussi car cette lecture m'a donné froid dans le dos.
Plus sérieusement, j'ai bien aimé l'écriture et la vision de ces contrées ou l'homme réussit à vivre malgré le climat rude et le relief tourmenté.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier 2019
  Publié: 29 juil 2014 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup, moi aussi, même si le fonds est un peu glacial.

Belle soirée.
Bernylys

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 février
  Publié: 29 juil 2014 à 16:58
Modifié:  29 juil 2014 à 16:59 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page


Bonsoir chère Catherine,

Bien que comme chacun(e) te le fasse remarquer, le fond peut paraître un peu froid, mais une de mes origines étant d'un pays où le grand froid est habituel, je n'ai pas ressenti la glace autant que les poète(sse)s précédent(e)s, la chaleur étant dans le coeur de chacun(e)
L'immensité qui se dévoile en tes vers tout comme en ces lieux est extrêmement bien décrite en ta belle plume


Toutes mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
292 poèmes Liste
5290 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
26 février
  Publié: 30 juil 2014 à 08:29 Citer     Aller en bas de page

""Dans cette partie du monde
La neige tombe telle fronde
La vie, la mort, tout se confond
Au fil de toutes les saisons""


c'est ce que j'ai ressenti en visitant la Norvège, nature magnifique mais les traces de l'histoire des hommes pas trop...
le froid, le bois et le feu ne font pas bon ménage....La France est un vrai musée , toutes les étapes de notre histoire s'érige en monuments fabuleux et pour moi les clartés du mystère sont dans ces beaux édifices.

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
9002 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 31 juil 2014 à 08:11 Citer     Aller en bas de page

>Pichardin
C'est bien emmitoufflé qu'il convient de le déchiffrer ! En fait, et de loin, je préfère la chaleur & le soleil.

>adameve
Vos mots sont décidément étoilés ! Merci.

>Bernylys
Le fond de l'air est frais, certes ! Vous reprendez bien quelques glaçons ?

>Sybilla
Ben oui, il faut bien en parler parfois, du froid ! Il y a tout plein de possibilités autour de ce thème. Et, comme tu le dis, le coeur peut être des plus chaleureux.

>Yvon
Peut-être convient-il de creuser quelques carottes pour découvrir ce que la terre veut bien rendre des millénaires passés !

Merci à tous/toutes,
Catherine

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 décembre 2019
  Publié: 1er août 2014 à 13:47 Citer     Aller en bas de page

Ben voilà...tu as trouvé où j'étais. Inutile de te dire que
Un exploit pour la "loveuse de sun" que tu es d'avoir écrit ça ;-).
Kissesenmodeskimots
(mp impossible, ça déc sec...so une autre "voie")
Paka Sister...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
2642 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
24 février
  Publié: 1er août 2014 à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Le mystère de ta poésie ce qui m'intéresse!
Dilué dans tes mots elle m'apostrophe...

Marchepascal




    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 2 août 2014 à 03:08
Modifié:  2 août 2014 à 03:09 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

J'aime ton écriture qui plaquent des images, et tes mots toujours ressemblent à des coups de pinceaux...

Malgré la froidure... J'ai des images de soleil de minuit..
Peut être parce que ces pays "froids" m'attirent plus que les pays "chauds"...

L'hérédité aidant, je ne supporte pas la grande chaleur... et par quelques 35° ... ces pays "froids" me font rêver...

Biz

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
1349 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
5 février
  Publié: 3 août 2014 à 02:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Catherine, ce très beau poème me retrempe dans les contrées glaciales que j'ai parcouru dans ma jeunesse. J'ai ressenti à nouveau à travers tes mots, l'immensité, le silence, la solitude, et surtout la sensation que ma vie marquait un temps d'arrêt.
Merci pour cette magnifique lecture matinale. Je vais me couvrir et encore rêver......

Sincères amitiés

Alweg.

  alweg
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
9002 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 4 août 2014 à 03:51 Citer     Aller en bas de page

>Raga
Oui, tu as vu ? Tout arrive ! Le froid et moi pourtant ne sommes pas super pote-heu !

>Pascal
Je suis heuruese de t'apostropher avec mon froid glacial !

>Sidonie
Contente que ce texte plaise autant. Ce qui me touche parce que je ne jure que par le grand chaud soleil.

>Alweg
Oui, c'est tout çà que je voulais évoquer. Ces grands espaces tout blancs, tout grands, qui nous dépasse peut-être un peu. Ca pousse aux questionnements.

Merci à tous,
Catherine

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 9 août 2014 à 04:38 Citer     Aller en bas de page

L'espace n'entend plus ses bruits
L'écho se perd dans l'infini
A l'épreuve de longs silences
Qui glacent le froid et l'absence


Magnifique strophe de ce très beau poème... rempli de réminiscences lointaines de maux de cœur qui sont revenues à la surface lors de ma lecture
Dans mes favoris...
Mes amitiés poétiques chère Catherine.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
9002 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 12 août 2014 à 14:03 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Actuaire,

J'espère que tu t'est remis des haut-le-coeur, le froid ne laisse pas indifférent !
Merci de l'avoir glissé dans tes favoris. Une attention qui me touche.

Catherine

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
701 poèmes Liste
14963 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 5 nov 2014 à 11:24 Citer     Aller en bas de page

Dans cette partie du monde
La neige tombe telle fronde
La vie, la mort, tout se confond
Au fil de toutes les saisons

Au bout du pays des druidesses
Qui irait ravauder les pièces
Est-ce que le mystère bâtit
La création encore en vie ?

Au moi de juillet j'etais vraiment ailleurs, busy busy et j'ai pas lu ce bijou, Cath.
Je trouve que cette fois ton coeur a vraiment dansé en peignant ces vers...
Superbe !


lilia


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
9002 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 5 nov 2014 à 15:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lilia,
Merci pour le "bijou". C'est un peu fort, certes, comme terme. Venant de toi, je le prends comme un très beau compliment vu qu'habituellement, je ne suis pas très contemplative.

Bisous,
Cath

 
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3448 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
25 février
  Publié: 5 nov 2014 à 15:57 Citer     Aller en bas de page



Citation de Catwoman


Les baptisés l'ont oublié
Ou plutôt, non, l'ont vénéré
Le dur grésil va marteler
Son effigie a trop parié

Dans cette partie du monde
La neige tombe telle fronde
La vie, la mort, tout se confond
Au fil de toutes les saisons

Au bout du pays des druidesses
Qui irait ravauder les pièces
Est-ce que le mystère bâtit
La création encore en vie ?



Beau, dans la maîtrise, dans le choix des mots, dans le fond...
J'aime,

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1606
Réponses: 17
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Couleur terre brûlée (Poèmes par thèmes)
Auteur : Aude Doiderose
"degrés" ou de force (petit loufoque pantoum) (Loufoques)
Auteur : ode3117
Pas d'exil pour mon bonheur ! (Poèmes par thèmes)
Auteur : Galatea belga
Billet d'houx (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase
Cet amour-là.... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Sidonie
Le secret (Poèmes par thèmes)
Auteur : Lacase
Ma merveilleuse Muse! (Autres)
Auteur : josette
(Poèmes par thèmes)
Auteur :
Molière (Autres)
Auteur : ode3117
Je te sais (ashimati & Feu) (Collectifs)
Auteur : FeudB
Pendant que les chants brûlent (Poèmes par thèmes)
Auteur : Catwoman
Tic Tic Tic (Poèmes par thèmes)
Auteur : ladysatin
Un rêve d'icare (Autres)
Auteur : Marcel42
Dialogues muets (Poèmes par thèmes)
Auteur : RiagalenArtem
(Poèmes par thèmes)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,0878] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.