Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 217
Invisible : 0
Total : 218
· La Brune Colombe
13206 membres inscrits

Montréal: 27 jan 15:54:57
Paris: 27 jan 21:54:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2014 (semaine 2) : "Destination inconnue" :: L'inconnu de la Gare Saint Charles Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 23 juil 2014 à 04:05 Citer     Aller en bas de page

Il ressemblait à rien, habillé d'un dimanche
Un pantalon rayé, une veste sans manche.
Ce quai a vu passer tant de personnes étranges,
Qu'importait un chapeau sur des cheveux oranges.

Et puis il s'est assis, attendant un départ,
Devant un piano noir dans ce grand hall de gare.
Au-dessus du piano, un écriteau disait
« Artiste ou amateur, ici, tu peux jouer. »

Les notes sous ses doigts se sont mises à danser,
L'air s'enivrait de sons qui partaient, revenaient
En vrais feux d'artifice d'un quatorze juillet.
Le souffle suspendu, éperdue, j'écoutais.

J'ai oublié le quai, le chapeau et la foule.
M'emportant avec elle, la musique vibrait,
Chargée de lumières, de fêtes et de houle,
Je ne sais où j'allais...J'étais loin, je volais.

Puis tout s'est arrêté, la magie a cessé.
Soudain, il est parti comme il était venu,
Me laissant, dégrisée, sur le quai.... l'inconnu.



Sidonie ….....23 Juillet 2014

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
430 poèmes Liste
13698 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 23 juil 2014 à 05:56 Citer     Aller en bas de page

Un moment suspendu...

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15490 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 23 juil 2014 à 08:30 Citer     Aller en bas de page

Ce texte ma chère Sidonie, il m'a tenu en haleine...j'ai aimé énormément cette sensibilité et ce moment suspendu comme le dit si bien Ishtar..

Merci...je t'embrasse...

Alex

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
758 poèmes Liste
22241 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 23 juil 2014 à 09:38 Citer     Aller en bas de page

Ha les musiciens ! très joli poème

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
290 poèmes Liste
5238 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 23 juil 2014 à 09:54 Citer     Aller en bas de page

superbe, ce poème m'a fait revivre des moments vécus - merci pour le partage.

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
3940 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
12 septembre 2019
  Publié: 23 juil 2014 à 14:04
Modifié:  23 juil 2014 à 14:05 par ballandine
Citer     Aller en bas de page



Extra ! On y est....

Quand un temps s'interrompt ainsi pour vivre l'instant bonheur incommensurable...le vertige , c'est certain grave le coeur pour longtemps !

Un écrit qu'on ne peut oublier



  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 23 juil 2014 à 16:46 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Sidonie,

Un fil suspendu que j'ai aimé lire en ton partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier 2019
  Publié: 23 juil 2014 à 17:04 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup l'ambiance qui se dégage de tes vers, superbement écrits.

Bonne soirée.
Bernylys

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
453 poèmes Liste
8931 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 24 juil 2014 à 02:29 Citer     Aller en bas de page

Un petit moment éphémère magique comme le permet parfois ces pianos laissés à qui veut tenter l'expérience de jouer en public.
Magique et fin ! Bravo.

Catherine

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
4463 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 24 juil 2014 à 11:23 Citer     Aller en bas de page

Beau poème en alexandrin avec césure
J'ai aimé c'est sûr

 
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 24 juil 2014 à 11:32 Citer     Aller en bas de page

Merci pour vos réponses....
Le piano est toujours là, à la disposition de ceux qui veulent bien en jouer.. .ou mal, hélas !

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 25 juil 2014 à 04:25 Citer     Aller en bas de page

j'ai aimé moi aussi lire l'histoire de ce moment privilégié et inattendu, la poésie est bien là

  Critiques acceptées
so sweet

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
627 commentaires
Membre depuis
26 mars 2013
Dernière connexion
26 juillet 2019
  Publié: 26 juil 2014 à 02:28 Citer     Aller en bas de page

J'ai été sur le quai, un beau moment, un beau décor, une belle lecture.

 
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 26 juil 2014 à 03:12 Citer     Aller en bas de page


Merci Xénia, So sweet...

J'adore les quais de gare, les quais d'aéroport, les quais de port.... Ils m'ont inspirée pas mal de textes...

Et le 15 Août ... via .... Aéroport de Marignane..............

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 décembre 2019
  Publié: 26 juil 2014 à 03:45
Modifié:  26 juil 2014 à 03:48 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Moi aussi j'aime les gares et les aéroports mais on n'a jamais -qd on voyage pas mal- le temps de s'arrêter à ces instants de magie...les gens sont souvent gris, neutres, beiges, ils sourient pas, pire ils font la tronche alors quand il y a qqun qui détonne, qui fait le show forcément ça te porte...comme ce texte poétique dont j'ai aimé la progression, le personnage et tes émotions, rareté d'un pur plaisir de joie. C'est bref mais précieux qd même.
C'est fugace mais ça vous emporte plus qu'un long vol vers de contrées exotiques.
(j'avais lu déjà ms je ne laisse plus que peu de "comment's" vu l'état de mon ordi et la connnexion qui laisse plus qu'à désirer).
Bref big Sidonie.
Kisses...
Riagal

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
2623 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 26 juil 2014 à 07:42 Citer     Aller en bas de page

Le spectacle permanent des gares, y défile l'homme dans sa démarche nous parle de tant d'horizons!
Et le piano qui est là prêt à vibrer nos cœurs passionnément...

Ta poésie a ce pouvoir de nous rappeler ces moments magiques de la vie!



Marchepascal




    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
103 poèmes Liste
5156 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 26 juil 2014 à 18:12 Citer     Aller en bas de page

Dans ma gare St Laud aussi
Il y a un piano portant également le même type d'écriteau.
A l'occasion, dit au chapeau sans manche de venir faire un saut.
Belle partition sur le thème.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 28 juil 2014 à 03:06 Citer     Aller en bas de page

Riagal.. J'aime bien regarder les gens autour de moi, même dans les transports en commun.. Il y a toujours des personnes qui sortent de l'ordinaire... Beaucoup ne savent pas, surtout les jeunes, à quel point ils se privent de "richesses" de se couper du monde , comme ils le font, avec leur phone portable et leurs machins dans les oreilles....
Marchepascal,
L'Oncle ... Volontiers mais je le connais pas...

Merci à vous trois.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 31 juil 2014 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

Sidonie a plus d'un cadeau
Qu'elle cache sous son manteau
Quelques alexandrins trop beaux
Pour un clown blanc sans chapiteau...

la rue sait parfois nous offrir des rencontres étonnantes de quoi égayer son quotidien par trop banal

Bisous Madame

  pampille
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 31 juil 2014 à 05:23 Citer     Aller en bas de page


Merci Pampille d'avoir apprécié mon côté exhibitionniste ...

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
25 décembre 2019
  Publié: 24 avr 2015 à 07:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Un instant, un instantané de vie, intenses, qui emmènent dans une autre dimension...Tu te laisses griser par les notes, comme on se laisse griser par les images que tu développes, et qui nous font facilement imaginer la force du moment.
J'ai grandement aimé faire cette lecture.
amitiés sincères.
pyc.

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2032
Réponses: 21
Réponses uniques: 17
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

(Poèmes par thèmes)
Auteur :
Portrait dans le style Renaissance (Poèmes par thèmes)
Auteur : Aude Doiderose
Esquisse par Xenia et Ishtar (Collectifs)
Auteur : Adamantine
Mythowomen par Aude Doiderose et Adamantine (Collectifs)
Auteur : Adamantine
Le vent fera-t-il mon chemin? (Poèmes par thèmes)
Auteur : Rousselaure
Sur le quai… (ticket pour l’horreur) Acrostiche (Poèmes par thèmes)
Auteur : HH
Silence (Poèmes par thèmes)
Auteur : marchepascal
Le jardin aux roses fanées (Poèmes par thèmes)
Auteur : Celle qui rêve
(Collectifs)
Auteur :
(Poèmes par thèmes)
Auteur :
Il est une île (repost) (Poèmes par thèmes)
Auteur : Aude Doiderose
Chaude soirée (Textes érotiques)
Auteur : Aalis
Rien à tartiner (Citations personnelles)
Auteur : Galatea belga
Cette lettre clôt notre chapitre. (Lettres ouvertes)
Auteur : Ossette
Des liens ... Nos liens (empyrea & Lullaby) (Collectifs)
Auteur : Lullaby

 

 
Cette page a été générée en [0,0835] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.