Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 525
Invisible : 0
Total : 526
· La Brune Colombe
13139 membres inscrits

Montréal: 7 avr 22:52:22
Paris: 8 avr 04:52:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Ma vie en dessin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 10 oct 2008 à 13:47
Modifié:  10 oct 2008 à 13:48 par Echo
Citer     Aller en bas de page

D'un crayon tremblant
J'esquisse mon visage.
D'un doigt hésitant
J'estompe mon image.

Ce sont mes désillusions
Qui se déversent sur papier,
Ma mort, mon lot de passion,
Là où larmes et encre ont coulé.

C'est à travers ces traits
Que je revis mon histoire.
Je gomme mes ratés
Et les taches d'espoir.

Je prends un pinceau.
Je rajoute de la couleur.
Je mélange avec de l'eau,
Mes émotions, mes humeurs.

Les dessins font semblant
De rebâtir toute ma vie,
L'encre ne devient pas mon sang
Et ce sont le mensonge et le déni...

Qui dévorent mes nuits.

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20742 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
21 mars
  Publié: 10 oct 2008 à 14:24 Citer     Aller en bas de page

Je sais ce que c'est, tout cela... Et pourtant, et pourtant... Quelque part...


C'est le seul moment où l'on se sait sincère avec nous même...


J'aime énormément...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 11 oct 2008 à 04:54 Citer     Aller en bas de page

Merci lunastrelle...
Ça fait très plaisir, c'était un sujet qui me tenait à coeur.

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 11 oct 2008 à 12:34 Citer     Aller en bas de page

Enchanté de faire ta connaissance à travers ce beau poème.... merci pour ce partage

Ce sont mes désillusions
Qui se déversent sur papier,

.... et on en a tellement parfois, mais le soleil brillera à nouveau ....

amitiés

Clovis67

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 11 oct 2008 à 15:02 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup clovis67.
Et le soleil brille déjà.

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Racyne


Cacher son âge c'est effacer ses souvenirs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
199 commentaires
Membre depuis
8 octobre 2008
Dernière connexion
30 décembre 2010
  Publié: 12 oct 2008 à 05:28 Citer     Aller en bas de page

Il ne faut pas peindre ce qu'on voit, il faut peindre ce qu'on sent. La ligne du dessin doit toujours être un peu la ligne du coeur... prolongée.

Un beau poème
Bravo

  Sait-on vraiment qui on est ? L’essentiel est le plaisir de se découvrir.
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7272 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 12 oct 2008 à 07:13 Citer     Aller en bas de page

Très beau texte, j'ai aimé me perdre sur ta feuille
Amitiés
Thierry

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 12 oct 2008 à 08:12 Citer     Aller en bas de page

Racyne et Ashimati...
Vos commentaires me font un plaisir fou!
Le dessin a une place importante dans ma vie, c'est un moyen de m'exprimer et de décompresser...comme écrire de la poésie.
J'aime énormément vos textes!!!
Merci.

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Sourire
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
46 commentaires
Membre depuis
30 septembre 2008
Dernière connexion
5 novembre 2013
  Publié: 15 oct 2008 à 17:07 Citer     Aller en bas de page

Splendide poème.
J'aime comment les rimes sonnent naturelles...

 
Echo


"le bonheur n'est jamais grandiose" On verra bien...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1068 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
9 juin 2013
  Publié: 21 nov 2008 à 17:19 Citer     Aller en bas de page

Oui Sourire...
La poésie est toujours naturelle quand elle vient du fond du coeur.
Merci à toi de ton passage sous mes lignes.
Echo

  Là où l'on brûle les livres on finira bien par brûler les hommes...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 766
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0387] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.