Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 24
· Ashimati · Jean-Louis
13069 membres inscrits

Montréal: 21 mai 13:03:04
Paris: 21 mai 19:03:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Carburant faux-cils - Adamantine et Aude Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 7 août 2016 à 12:07
Modifié:  7 août 2016 à 12:11 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page



Depuis des mois Gisèle cherche sa robe bleue
Elle ne la trouve pas et se demande en vain
Où elle l’a rangée, interrogeant Sylvain :
« Tu sais, je la portais aux noces du neveu ? »

Tout d’abord ennuyée soudain, elle s’affole :
Son mari, rougissant, n’ose la regarder...
Soupçonneuse elle approche et découvre, sonnée,
Un peu de mascara sur le coin de son col.

« Je n’aurais jamais cru que tu me tromperais »
Lui dit-elle d’une voix qu’elle voudrait garder sobre
Sylvain la dévisage, se tait et puis après
Soupire doucement, redoutant son opprobre.

« Je n’ai pas dans l’idée de te faire de la peine,
J’ai depuis des années un impérieux désir
Que j’ai tu trop longtemps, en n’osant te le dire,
Mais qu’il faut que j’avoue, pour que tu me comprennes…

Parfois je voudrais être, comme toi, une femme
Et je t’emprunte, alors, ta belle robe bleue.
Je me farde et me mire et me reconnais mieux
Dans cette image floue, entrevue dans mes larmes. »

Ne sachant que répondre Gisèle reste muette
« Je serai la risée de tout le voisinage »
Pense-t-elle et Sylvain se cache le visage,
Émue, elle s’approche et redresse sa tête.

« Je te prête ma robe, mais tu me promettras
D’en prendre soin : la soie en est fragile aux manches
Et nous irons danser en copines dimanche
Sur les bords de la Marne où on nous draguera. »

Dès lors, chaque week-end on peut apercevoir
Deux silhouettes amies, allant, main dans la main
On dit que l'une d'elle a les traits masculins
Et que leurs cris d'amour s'élèvent dans le soir.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
10987 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 7 août 2016 à 12:42 Citer     Aller en bas de page

Très belle idée

Merci à vous 2

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 7 août 2016 à 13:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Très belle idée

Merci à vous 2



Merci Maschoune

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
4329 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 7 août 2016 à 15:59 Citer     Aller en bas de page

Péché avoué amoureusement pardonné
Et si c'était elle qui s'était déguisée en homme ?

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 7 août 2016 à 17:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de QUOIQOUIJE
Péché avoué amoureusement pardonné
Et si c'était elle qui s'était déguisée en homme ?



Va savoir ? L'histoire ne le dit pas.
Merci de ton passage

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
409 poèmes Liste
13025 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 7 août 2016 à 17:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Très belle idée

Merci à vous 2


Merci pour ton passage.



Citation de QUOIQOUIJE
Péché avoué amoureusement pardonné
Et si c'était elle qui s'était déguisée en homme ?


Il aurait sans doute fantasmé sur ses slips kangourous. ..

 
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
3515 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 8 août 2016 à 14:45 Citer     Aller en bas de page

Joli texte à quatre mains !

  Carpe diem...
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9795 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 8 août 2016 à 18:00 Citer     Aller en bas de page

Adamantine et Aude

L'homme dans toute sa splendeur et une femme conciliante ...c'est peut-être ça le bonheur....


bravo à vous deux

Sélénaé

 
Sihläryn

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
739 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
14 mars
  Publié: 9 août 2016 à 12:01 Citer     Aller en bas de page

C'est beau et mignon tout plein

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 9 août 2016 à 12:15
Modifié:  9 août 2016 à 12:15 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de Naej
Joli texte à quatre mains !



Merci. Et encore tu ne sais pas ce qu'on peut faire avec nos pieds !

Citation de SélénaeLaLouveFeline
Adamantine et Aude

L'homme dans toute sa splendeur et une femme conciliante ...c'est peut-être ça le bonheur....


bravo à vous deux

Sélénaé



Dans la vie il faut faire des concessions si on veut vivre en harmonie. Mais pas question que je prête ma robe, moi.
Bisous ma Louve

Citation de Sihläryn
C'est beau et mignon tout plein



Adamantine, surtout, est mignonne. Le coté beau, c'est moi.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
409 poèmes Liste
13025 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 10 août 2016 à 13:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Naej
Joli texte à quatre mains !


Et si on met les mains et la langue ça donne... une très jolie grimace

Citation de SélénaéLaLouveFéline
Adamantine et Aude

L'homme dans toute sa splendeur et une femme conciliante ...c'est peut-être ça le bonheur....


bravo à vous deux

Sélénaé


Aude a toujours été liante ; de mon côté, je me contente du côté con.
Bisous.

Citation de Sihläryn
C'est beau et mignon tout plein


Merci. J'ai toujours adoré les mignonnettes remplies de rhum.



Citation de Aude Doiderose

Adamantine, surtout, est mignonne. Le coté beau, c'est moi.



Ma chère, je ne suis plus mignonne depuis mes 7 ans. je suis canon, sublime, fantastique, délicieuse mais mignonne... non !

 
Aalis


Qu'importe la manière pourvu qu'on ait l'orgasme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
613 commentaires
Membre depuis
7 juin 2014
Dernière connexion
1er février
  Publié: 1er sept 2016 à 00:48 Citer     Aller en bas de page

Cela me rappelle le scénario du film de François Ozon avec Romain Duris, Anaïs Demoustier et Isild Le Besco: "Une nouvelle amie" que j'ai eu le plaisir de voir en décembre 2014.
Votre texte m'a entièrement replongée dans son atmosphère; merci.

Bien à vous deux
Aalis

  Mes définitions: Salope: Don Juan au féminin - Erotisme: Parfum discret du porno - X: Côté pile de la moralité - Hymen: Soi-disant lys (À jeter aux bigots)
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
730 poèmes Liste
21669 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 1er sept 2016 à 06:58 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aalis
Cela me rappelle le scénario du film de François Ozon avec Romain Duris, Anaïs Demoustier et Isild Le Besco: "Une nouvelle amie" que j'ai eu le plaisir de voir en décembre 2014.
Votre texte m'a entièrement replongée dans son atmosphère; merci.

Bien à vous deux
Aalis



Je ne connais pas ce film (je vais peu ou pas au cinéma) mais si j'en ai l'occasion je le regarderai.
Merci Aalis

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
409 poèmes Liste
13025 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 1er mai 2017 à 10:37 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Lipstick et Aalis d'avoir apprécié.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 855
Réponses: 13
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0350] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.