Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 168
Invisible : 0
Total : 171
· Tychilios · rené duruisseau · Flora Lynn
13321 membres inscrits

Montréal: 25 oct 14:48:52
Paris: 25 oct 19:48:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sur le tombeau du Maître Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 5 jan 2010 à 07:43 Citer     Aller en bas de page

SUR LE TOMBEAU DU MAÎTRE

Sur la pierre glacée je poserai ma joue
Percée des épines d'une brûlante rose
Pour que saigne ma chair sous un vent de nécrose
Aux instants suspendus d'un éternel bijou

Sur la tombe nacrée par le temps écoulé
Je m'étendrai vaincu par la grâce de l'Homme
Qui semblable à nul autre inclina le fatum
Tel un cold animal un serpent enroulé

Figés par les années Ses mots puissants et beaux
Enrobent mes lèvres d'une croûte sanguine
Incarnant Ses vives déviances divines
Je porte Sa mémoire en humble galibot

Marqué piqué drogué j'absorbe ses péchés
Comme traces charbon sur mon âme sensible
De Ses vers la caresse extasie l'indicible
Tourment déliquescent du mal que j'ai prêché

J'ai aimé du Maudit le tic-tac de l'horloge
Sa première seconde emporta mes pensées
Vers d'autres dimensions aux noirs murs insensés
Son destin d'écorché en assassin s'y loge

Poète impeccable Ses vers sont mes modèles
Caprices vieillissants de cohortes infâmes
Nourries par les regards et l'absence des femmes
Le Mal-Aimé dressa Ses maux en citadelle

Un spectre iridescent près de moi accroupi
Dépose sur mon cœur un soupir ineffable
La grille noire grince et grésille implacable
Rappelant au réel mon esprit assoupi

De la tombe sacrée se propage immortel
Le chant du rejeté mort d'avoir espéré
Un glorieux destin et l'amour à serrer
De Sa pierre glacée nous ferons notre Autel



Aux muses qui nous portent, de chairs ou d'esprits, parfois même des deux.
A nos Dieux immortels.



LYKAN002, le 27 Décembre de l'An de Grâce 2009

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 5 jan 2010 à 08:09 Citer     Aller en bas de page

Merci lykan pour ce partage !!! j'aime très beaucoup dans mes favoris celui-ci

mes amitiés et tous mes voeux 2010

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 5 jan 2010 à 08:33 Citer     Aller en bas de page

(Et à ces Dieux qu'on cherche ?)

Juste parce qu'il faut bien y poser des mots. Et que le "cold" je le trouve dommage (les goûts et les couleurs, hein). Le reste... je le mets au chaud.

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 5 jan 2010 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

En lisant ton poeme, je le ressens comme une dechirure, un trou où s'engouffre les muses pour y puiser leur inspiration comme un peu un vampire qui a besoin de sang pour se nourrir, j'y vois aussi comme un testament, ceux ne sont que mes ressentis de lectrice......chacun y pose ses propres emotions.....



Mystic


ps: j'applique mes bonnes resolutions pour 2010

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15512 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 5 jan 2010 à 10:45 Citer     Aller en bas de page

Un texte grandiose, comme d'habitude...un texte dont la plastique me laisse là...que dire devant cette écriture qui vole tellement au dessus de ce que je suis capable ,( enfin, ma muse ) d'écrire...Alex

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 5 jan 2010 à 13:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de James
Merci lykan pour ce partage !!! j'aime très beaucoup dans mes favoris celui-ci

mes amitiés et tous mes voeux 2010

james



Quel honneur tu me fais là, James.
Reçois mes amitiés en retour.
Et mille mercis avec !

Citation de Eliawe
(Et à ces Dieux qu'on cherche ?)

Juste parce qu'il faut bien y poser des mots. Et que le "cold" je le trouve dommage (les goûts et les couleurs, hein). Le reste... je le mets au chaud.



Juste parce qu'il faut bien y répondre, alors. Avec le recul, je suis sûr que vous aurez compris le pourquoi du comment de ce "cold" qui a au moins le mérite de faire parler de lui.
Et merci beaucoup d'exprimer aussi clairement ce qui vous plait moins. Je suis toujours preneur des critiques.

Citation de Samira
Thucydide disait : "Des hommes illustres ont pour tombeau la terre entière."

Et vos poèmes mon très cher ami semblent puiser dans chaque parcelle de notre terre de richesse, tout le savoir et l'excellence de ce que l'on appelle nos Muses...

Un artiste de manière générale semble être sa propre muse et son propre esclave tant on se sent gouverné par nos mentors...

Votre plume et vos crocs ne cesseront de m'éblouir et de nourrir mes passions pour les lettres...

Merci de nous livrer ainsi votre art, frappant et superbe !


Mes amitiés intemporelles et éternelles,

Samira.



Chère Samira...

Que dire ? Vous m'élevez bien trop au-dessus de ce que je ne mérite.

J'en suis touché et j'espère pouvoir vous apporter encore un peu de ce que vous me réclamez. Je ferai tout mon possible pour cela.

Toujours en admiration devant vos mots...

Citation de EnModeAlbator
En lisant ton poeme, je le ressens comme une déchirure, un trou où s'engouffrent les muses pour y puiser leur inspiration comme un peu un vampire qui a besoin de sang pour se nourrir, j'y vois aussi comme un testament, ce ne sont que mes ressentis de lectrice......chacun y pose ses propres émotions.....



Mystic


ps: j'applique mes bonnes résolutions pour 2010



Chère Génitrice,

Des ressentis ne se discutent pas, je les lis avec intérêt. L'idée de testament est plaisante cependant, cela me permettrait de mettre un point final ici !
Quant à votre résolution, je vais jouer ma Mystic et dire que mon ego est flatté de cette façon de vous rapprocher de moi. Je sais bien que vous ne pouvez résister à l'attrait de mes yeux verts...

Citation de Alphonse BLAISE
Un texte grandiose, comme d'habitude...un texte dont la plastique me laisse là...que dire devant cette écriture qui vole tellement au dessus de ce que je suis capable ,( enfin, ma muse ) d'écrire...Alex



Alex... Voyons... Nos styles sont très différents mais tes muses n'ont pas à rougir devant la mienne. Pas même une once de rose, vois-tu ! Tu es capable de mots merveilleux et si tu ne le sais pas alors laisse-moi te le dire ici.
Merci pour tes merveilleux compliments, ils me touchent.

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 5 jan 2010 à 16:33 Citer     Aller en bas de page

Citation de dominique bouy
Un texte magnifique entre le sentiment et la sensation, entre symbolisme et la chair, entre l'ombre et l'âme, c'est la déchirure qui nourrit les mots.
Dominique Bouy



Merci beaucoup pour votre appréciation.
L'admiration a autant nourri les mots que la déchirure.

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 5 jan 2010 à 16:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Purazar
Lykan, cette pierre tombale deviendra sûrement une magnifique table, sur laquelle festoieront les âmes libérées...Je lève ma coupe à cette ode funéraire et contemple, sourire aux lèvres, ce sublime vitrail coloré...
PJII



Tant d'âmes ont déjà célébré le sublime poète, s'en sont faits des échos, même maladroits, ils émettent un son dans la nuit, ils hurlent avec des plumes arrachées à certains anges sans visages.
Je t'imagine cette coupe levée et j'aimerais tant pouvoir entendre son timbre... Je ne peux que la deviner, de loin, déformée par ce vitrail coloré qui a peut-être joué au caméléon avec ce spectre qui m'a laissé sa peine en héritage.
Bois à la santé des fous ce soir, lève ton verre, allez, moi je vais directement m'abreuver au goulot, nos deux pensées se connecteront peut-être un fragment d'instant.

A tes côtés,

LK

 
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1027 poèmes Liste
16603 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
25 octobre
  Publié: 6 jan 2010 à 00:52 Citer     Aller en bas de page

Une écriture d'un autre temps, c'est ce qui m'est venu à l'esprit au terme de ma lecture !
Tes vers paraissent tous très travaillés, riches d'un langage soutenu ! Pour rejoindre le commentaire de Dominique, tu as su écrire sur une multitude de ressentiments !
J'aime cet imaginaire au zénith !
merci à toi.
amitiés sincères.
pyc.

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 6 jan 2010 à 08:02 Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
Une écriture d'un autre temps, c'est ce qui m'est venu à l'esprit au terme de ma lecture !
Tes vers paraissent tous très travaillés, riches d'un langage soutenu ! Pour rejoindre le commentaire de Dominique, tu as su écrire sur une multitude de ressentiments !
J'aime cet imaginaire au zénith !
merci à toi.
amitiés sincères.
pyc.



Ce n'était pas volontaire, à part pour le mot galibot, qui est bien d'un autre temps depuis la fermeture des mines, mais comme cela se rapporte à un poète classique, je vais dire "tant mieux si c'est le cas".
Ravi que tu aies apprécié.

Reçois mes amitiés en retour.

LK

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15512 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 9 jan 2010 à 12:28 Citer     Aller en bas de page

Bon anniversaire...Lykan...vide ta boite aux lettres elle est pleine...comme la lune...Alex

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 9 jan 2010 à 17:20 Citer     Aller en bas de page

Merci Alex,
Très gentil d'y avoir pensé.
Pour la boîte, je la trouve tellement peu pratique que je la laisse volontairement pleine.
Ceux qui veulent m'écrire décemment, je leur donne mon adresse mail. Sans limite, en plus !

 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9821 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 10 jan 2010 à 12:50 Citer     Aller en bas de page

Lykan

Ah !! si nos muses n'existaient pas que ferions nous ?

j'ai apprécié ma lecture ce poète à la plume forgée avec de beaux sentiments j'adoreeeee

Sélénaé

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 10 jan 2010 à 14:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sélénaé La Louve
Lykan

Ah !! si nos muses n'existaient pas que ferions nous ?

j'ai apprécié ma lecture ce poète à la plume forgée avec de beaux sentiments j'adoreeeee

Sélénaé



Que ferions-nous ? Bonne question, à laquelle je n'ai d'ailleurs pas de réponse... Ce que nous ne ferions pas est plus simple à savoir par contre ! Déjà, je ne serais pas en train de communiquer avec toi. Ce qui serait un peu dommage, non ?

Merci pour ta visite.

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 12 jan 2010 à 05:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Windstein
Mais quel est donc ce Maître qui mérite pareil épitaphe ?
J'ai pensé à Rimbaud (maudit), à Apollinaire (mal-aimé) mais je n'y lis pas leur style.

Ton dernier quatrain est glaçant. L'Autel, à mes yeux, renvoie toujours à un culte. On n'est jamais loin de celui de la personnalité. Et celui qui se croit rejeté, est fidèle au reflet de son propre miroir. Personne ne rejette personne, si ce n'est soi-même, ce que l'on sait très bien faire.

Un modèle, certes, pour s'en inspirer, est toujours une bénédiction. Appelle cela muse si cela te chante. Mais si l'on en devient l'esclave, ce ne peut être bon.

Je préfère serrer dans mes bras le désir de liberté, le seul chant que je tiens pour sacré et immortel.
Quant aux dieux, ma foi, on en a fait de beaux livres.

Bizzz JB



JB,

J'ai exagéré tous les sentiments dans ce poème. Quand je parle de "modèle", il faut juste y voir une immense admiration. Il est bien clair qu'un fanatisme aveugle ne mène à rien de bon.

Quel est donc ce maître ? Il peut être celui que l'on veut et ne pas reconnaître son style est un beau compliment, n'être qu'une pâle copie serait frustrant quand bien même je sais l'immense intervalle qui me sépare de la perfection.

Quant aux dieux immortels... Ceux qui me connaissent savent ce que j'en pense. Là aussi ce n'était qu'une image. Les muses ? Oui, il y en a. Souvent elles se déclinent sur le mot "amour".

Merci pour ton commentaire instructif.

LK

 
Marquise des Ombres


C'est en rêvant de paradis perdus que le réel devient tragique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
23 février 2009
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 17 jan 2010 à 11:50 Citer     Aller en bas de page

Je tombe à genoux devant le tombeau du Maître
Pour déposer sur le marbre une rose noire
Au petit corps taché de sang laissant paraître
Toutes les nuances de mon fol desespoir...


Cher Lykan, laissez-moi attraper mes sombres jupons afin de plonger dans une révérence qui vous rendrait grâce. Ces vers sont sublimes. Si je parle d'un désespoir, il est celui d'écrire personnellement pour mieux poser mon regard sur un poème comme celui-ci. Outre une métrique maîtrisée, un style singulier et les nombreuses références, j'aime ce que votre poème évoque. Je le trouve, comment dire... puissant ! J'ai un petit faible pour la cinquième strophe qui me fait penser à L'horloge de C.Baudelaire. Vous savez ce que cela signifie à mes yeux... L'image du spectre est sûrement ce que mon esprit tend le mieux à illustrer, cette ombre évanescente et pourtant éternellement présente pour ceux qui la recherchent...

Merci pour ce moment suspendu cher ami,

Bien à vous,

Marquise

 
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 19 jan 2010 à 07:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Marquise des Ombres
Je tombe à genoux devant le tombeau du Maître
Pour déposer sur le marbre une rose noire
Au petit corps taché de sang laissant paraître
Toutes les nuances de mon fol desespoir...


Cher Lykan, laissez-moi attraper mes sombres jupons afin de plonger dans une révérence qui vous rendrait grâce. Ces vers sont sublimes. Si je parle d'un désespoir, il est celui d'écrire personnellement pour mieux poser mon regard sur un poème comme celui-ci. Outre une métrique maîtrisée, un style singulier et les nombreuses références, j'aime ce que votre poème évoque. Je le trouve, comment dire... puissant ! J'ai un petit faible pour la cinquième strophe qui me fait penser à L'horloge de C.Baudelaire. Vous savez ce que cela signifie à mes yeux... L'image du spectre est sûrement ce que mon esprit tend le mieux à illustrer, cette ombre évanescente et pourtant éternellement présente pour ceux qui la recherchent...

Merci pour ce moment suspendu cher ami,

Bien à vous,

Marquise



Chère Marquise,

Je vois qu'il y a toujours autant de délicatesse dans vos commentaires. Vous déposâtes sous ce poème un suave quatrain teinté du noir de cette rose que vous évoquez. J'aime. Beaucoup. Votre posture également.

Quant au reste ! Je ne doutais pas une seconde que vous deviniez sans effort l'identité de celui à qui je fais référence ici. C'est toujours délicat d'ailleurs, un hommage poétisé à notre humble niveau à un Maître Poète. Mais souvent on ne choisit pas. C'est le poème qui nous choisit et faire du mieux que l'on peut est alors la seule solution acceptable.

En espérant qu'il nous soit un jour accordé le privilège de croiser ce spectre...

Bien à toi.

LYKAN

 
Merkava3
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
58 commentaires
Membre depuis
17 février 2009
Dernière connexion
7 juillet 2012
  Publié: 22 jan 2010 à 18:09 Citer     Aller en bas de page

Oh mais c'est vraiment ravissant,des mots exquis, magnifique point. Effectivement, nous vénérons le même Dieu non? Merci au passage pour vos commentaires toujours bien utiles, j'ai essayé de corriger le problème de métrique, fruit de mon incompétence et non volontaire, de Terre Promise, grâce à votre remarque pertinente. A très bientôt et bravo bravo.

  Merkava3
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1566 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 25 jan 2010 à 14:21
Modifié:  25 jan 2010 à 14:22 par Lykan
Citer     Aller en bas de page

Citation de lalix
Oh mais c'est vraiment ravissant,des mots exquis, magnifique point. Effectivement, nous vénérons le même Dieu non? Merci au passage pour vos commentaires toujours bien utiles, j'ai essayé de corriger le problème de métrique, fruit de mon incompétence et non volontaire, de Terre Promise, grâce à votre remarque pertinente. A très bientôt et bravo bravo.



Vénérer un Dieu ? Ces mots heurtent quelque peu mon oreille, la vénération et la déification tenant bien trop du fanatisme à mon goût. Disons plutôt que nous partageons une grande admiration, je préfère. Après, il faut savoir se détacher de ses modèles, au risque de ne devoir rester éternellement qu'une pâle copie...

Merci pour vous mots, ils sont très encourageants. Même pas une petite critique ? Cela m'aurait aussi fait plaisir, pour progresser comme vous l'avez remarqué. Je m'en vais d'ailleurs de ce pas lire votre nouvelle version.




 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 26 jan 2010 à 04:19
Modifié:  26 jan 2010 à 08:28 par Idou
Citer     Aller en bas de page

encore du grandiose dans la sensibilité qui germe dans tous tes mots de poète, qui poussent comme une racine sèche dans la violence désertique de ton âme tourmentée ... mais donnant toujours des fleurs surprenantes, aventureuses adoucissant ton vers d'un grand coeur amoureux !!

merci ...

tu sais déjà que j'aime !!

  Seirén - ©
Merkava3
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
58 commentaires
Membre depuis
17 février 2009
Dernière connexion
7 juillet 2012
  Publié: 26 jan 2010 à 14:03 Citer     Aller en bas de page

Oui, bon pour la vénération, j'exagérais pour plaisanter. Bon alors j'ai appris il y a quelques jours (un , même, je crois!), qu'à l'hémistiche, quand un mot se termine par "e" et aussi "ée", il vaut mieux que le mot suivant commence par une voyelle, m'enfin, c'est un petit détail. Mais comme maintenant je le sais, je partage.

  Merkava3
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2609
Réponses: 27
Réponses uniques: 12
Listes: 3 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Peaux de chagrin (Autres)
Auteur : Tilou8897
Au Bord De Tes Rivages (Autres)
Auteur : togué
Et tourne le manège (avorté.. ou pas terminé) Claire & Tilou (Collectifs)
Auteur : Tilou8897
Symbiose (Autres)
Auteur : Lykan
L'essence de mon être (Autres)
Auteur : Anchentria
L'être fée Secret (Autres)
Auteur : Astre
La brûlure (Autres)
Auteur : JCboy
Aveux décousus (nullepart avec sa Rose ) (Collectifs)
Auteur : Nullepart (Ailleurs)

 

 
Cette page a été générée en [0,0549] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.