Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 32
· Klafooty · marchepascal · Adria d'Orances · Cerdick
13123 membres inscrits

Montréal: 16 juin 02:56:22
Paris: 16 juin 08:56:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Et que vive l'anarchie ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 26 sept 2018 à 09:12
Modifié:  29 sept 2018 à 17:45 par Emme
Citer     Aller en bas de page



... Une justice égale pour tous, la même que l'on soit riche ou pauvre, malade ou bien portant. Et qu'elle ait les moyens de ses prétentions. Une justice avec une police forte, constituée d'hommes et de femmes valeureux et tout aussi épris de justice.
J'aime bien cette devise : " sans Dieu ni maître ". Qui semble me dire : sans aucune autorité au-dessus de nous. Nous sommes là, entre individus d'égal à égal. Pas de clerc, pas d'esclave. Chacun a son rôle à jouer. Pas de mâle, ni de femelle. Nulle soumission. Chacun a son rôle à jouer. Juste des hommes et des femmes voulant vivre dans une société où la justice applique ses lois au milieu de nous.
La Loi n'est pas au-dessus de nous, elle n'est pas en dessous. La loi est avec nous, dans le sens où elle nous accompagne dans nos vies de tous les jours déjà, et ensuite elle est avec nous parce qu'elle nous protège. Elle n'est pas pour ou contre nous. Elle nous défend. Cela est la Justice. La Justice et la Police, ne sont pas au-dessus de nous. Elles ne sont pas en dessous. Elles sont avec nous. Dans un vivre ensemble sans peur. Cette peur qui nous pousse à réclamer, à désirer une autorité au-dessus de nous, tellement nous sommes lâches et immatures. Incompétents à vivre réellement libres. La Justice est née pour l'Homme. Alors que vive la Liberté ! ...





 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8163 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 26 sept 2018 à 19:32 Citer     Aller en bas de page

ces formes de libertés ne sont pas sans dangers.
les lois, ne sont apparues que parce que certaines incivilités ne percevaient plus les limites des vivres ensembles.
"ni dieu, ni maitres" c'est une réduction un peu simpliste de la formulation complète.
"ni dieu, ni maitres, dans des libertés d'égalités fraternisées"
un raccourcis français (rien à voir avec l'ouïe saise) nous a donné "la laïcité."

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 27 sept 2018 à 14:08 Citer     Aller en bas de page

Sam, ce n'est pas parce que nous vivons sans peur, que cela nous donne la liberté de faire ce qu'il nous plaît. Pour le dire autrement : la liberté vient en étant libéré de la peur. Et lorsque nous n'avons plus peur, les Dieux et les maîtres n'ont plus d'utilité.
A la base, je ne suis pas anarchiste. Mais je me rends compte que cette pensée philosophico-politique s'accorde avec ma sensibilité. Alors peut-être que je le suis. Je me documente. Et non, je ne retiens pas seulement la définition péjorative et négative du mot.

L'Anarchie est absence de Pouvoir, mais pas absence de l'ordre. La question qui se pose est : il.y a t-il de l'ordre sans pouvoir ? Je le pense.

Et comme le dit le poète :
Le poète Armand Robin (1912-1961) définit « l'anarchiste » comme celui qui est « purifié volontairement, par une révolution intérieure, de toute pensée et de tout comportement pouvant d'une façon quelconque impliquer domination sur d'autres consciences »
Tiré de Wikipedia.

Amitié, Sam !

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
452 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 27 sept 2018 à 16:24 Citer     Aller en bas de page

Entièrement d'accord avec toi mais malheureusement, ce n'est qu'une utopie.
Dès le début l'inégalité, l'envie et l'ambition ont été la norme.
Je n'invente rien ...Pour une fois, je fais comme ces puritains hypocrites, je ne fait que me référer à la "très sainte" bible.

5 U 4 your text

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 29 sept 2018 à 13:54 Citer     Aller en bas de page

Oui Amanda, c'est vrai. Mais dès le début, aussi, l'humanité a cru au " paradis " sur terre. Une utopie aussi. Pourtant, je crois que ce qui est pensable peut être réalisable. Et cela est de l'ordre du possible.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8163 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 1er oct 2018 à 03:00 Citer     Aller en bas de page

oh AMANDA, dans les livres dits sacrés, une vision semblable à de l'anarchie (où la présence du ou (à des maitres) est en nous, sous la reconnaissance de la dite forme de liberté respectueuse des autres libertés, une laïcité insinuée, seulement les dites formulations, sont déformées par les manipulations des prosélytismes. présences lisibles dans la torah, l'évangile, le coran. ce sont nos regards de conditionnés qui ne savent plus les percevoir.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 3 oct 2018 à 10:57 Citer     Aller en bas de page

Ne faisons pas aux autres ce que nous ne voudrions pas qu'ils nous fassent. Cette formulation est un contrat officieux fait pour que les humains vivent ensemble, en société. Ce n'est pas seulement une maxime du domaine spirituel mais surtout le premier des devoirs civiques qui découle d'un bon sens. C'est sur ce contrat que ne peut que s'établir le projet sociétal de cette utopie que l'on nomme Anarchie.
Le paradis est une utopie. Et tout mon être doit tendre vers ce projet de vie à vivre ensemble.

UTOPIE Larousse :
. Construction imaginaire et rigoureuse d'une société, qui constitue, par rapport à celui qui la réalise, un idéal ou un contre-idéal.

. Projet dont la réalisation est impossible, conception imaginaire : une utopie pédagogique.

Bien sûr l'Homme est faible, comme le dit Amanda, mais est-ce une raison pour déjà s'avouer vaincus. Une société ne sera jamais parfaite, mais on peut toujours travailler pour que les inégalités, quelles qu'elles soient, soient de plus en plus inexistantes.
Le capitalisme est-il le seul projet de société que l'on ai à nous proposer. Est-ce là le plus bel idéal que l'Homme porte en lui. Certes, il est une réalité, contrairement aux utopies, mais il nous fait vivre un enfer, à nous les Hommes mais aussi à l'écosystème de la planète toute entière.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8163 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 9 oct 2018 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

est-ce que dans l'anarchie, les contraintes du maître intérieur personnel, peut s'autoriser à envoyer paître, les contraintes extérieures ?
si oui, sur le trône dans les WC, je me sens un peu anarchiste.
toutes ingérences pourraient me faire chier.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 22 oct 2018 à 13:12 Citer     Aller en bas de page

Hi hi hi ! Toute ingérence fait chier, surtout alimentaire. Merci Samamuse pour cette drôlerie.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8163 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 25 oct 2018 à 04:55 Citer     Aller en bas de page

pourquoi a-t-on inventé le suppositoire ?

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 23 nov 2018 à 06:03 Citer     Aller en bas de page

Je donne ma langue au chat.

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Helios
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
274 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 23 nov 2018 à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Claude Glissant


... Une justice égale pour tous, la même que l'on soit riche ou pauvre, malade ou bien portant. Et qu'elle ait les moyens de ses prétentions. Une justice avec une police forte, constituée d'hommes et de femmes valeureux et tout aussi épris de justice.
J'aime bien cette devise : " sans Dieu ni maître ". Qui semble me dire : sans aucune autorité au-dessus de nous. Nous sommes là, entre individus d'égal à égal. Pas de clerc, pas d'esclave. Chacun a son rôle à jouer. Pas de mâle, ni de femelle. Nulle soumission. Chacun a son rôle à jouer. Juste des hommes et des femmes voulant vivre dans une société où la justice applique ses lois au milieu de nous.
La Loi n'est pas au-dessus de nous, elle n'est pas en dessous. La loi est avec nous, dans le sens où elle nous accompagne dans nos vies de tous les jours déjà, et ensuite elle est avec nous parce qu'elle nous protège. Elle n'est pas pour ou contre nous. Elle nous défend. Cela est la Justice. La Justice et la Police, ne sont pas au-dessus de nous. Elles ne sont pas en dessous. Elles sont avec nous. Dans un vivre ensemble sans peur. Cette peur qui nous pousse à réclamer, à désirer une autorité au-dessus de nous, tellement nous sommes lâches et immatures. Incompétents à vivre réellement libres. La Justice est née pour l'Homme. Alors que vive la Liberté ! ...






Bravo pour ton texte plein se sagesse, qui fait référence à un idéal anarchiste dont l'idée fait frémir aujourd'hui tellement on le confond avec violence et nihilisme. Il faut rendre à César ce qui lui appartient et à Proudhon sa Philosophie égalitaire et humaniste. Toutes mes libertaires salutations J.C. A bientôt

 
alinus babiscus


Les être-anges poètes dévorent nos démons
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
311 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2012
Dernière connexion
4 décembre 2018
  Publié: 24 nov 2018 à 12:31
Modifié:  24 nov 2018 à 12:39 par alinus babiscus
Citer     Aller en bas de page

Liberté ou égalité, il faut choisir.

Personne n'est égal, ni en intelligence, ni en force, ni en charisme, ni en beauté...

Et au cours du temps, dans le principe de la liberté absolue, les produits de ces inégalités se vendent à des prix différents pour un mérite équivalent.

Les inégalités deviennent de plus en plus grandes et persistantes. Les forts, intelligents et charismatiques vendent leurs produits plus chers que les petits, maigres et peu adaptés au monde. Et naturellement, ils deviennent plus riches en biens.

Dès lors, les derniers deviennent jaloux du destin des premiers. ''Quelle misère de devoir travailler deux fois plus que mon voisin pour tirer le même prix de mon produit, car je suis moins fort et intelligent que lui. Oh Dieux, mon effort n'est-il pas aussi méritant que celui de mon voisin, alors que je travaille autant que lui ?''.

Cette jalousie qu'il porte aux Dieux et par transparence aux hommes, il la portera avec lui à travers la médisance et la haine. Qui accepterait de vivre comme une hyène soumise au chef de meute sans jamais chercher à se rebeller ?

Certains s'arrêteront là, acceptant avec dépit leur condition d'être moins beau, moins grand, moins doté pour se débrouiller dans la jungle humaine que ses congénaires. Il y aura ceux qui résignés, se muteront dans le silence, recherchant quelques moments de bonheur. D'autres iront trouver un autre monde où ils se sentiront mieux : la nuit pour voyager ou la nuit pour prier.

D'autres, aux gênes plus rebels, s'indignant de leur condition voulue par les Dieux, s'insurgeront contre ces inégalités. Ils prendront les armes, contre ce futur prédestiné, contre ceux qu'ils percoivent comme leurs bourreaux.

De là naitront les lois. Des lois autoritaires, protégeant les puissants du meurtre, du vol ou de la rebellion. Des lois autoritaires, protégeant le faible de l'esclavage, de la torture et de l'indifférence.

Toute loi est dictature, toute loi est une atteinte à la liberté. La nature ne s'en prive pas de ces lois génocidaires. Qui irait escalader une montagne sans s'attacher ? Cruelle nature qui condamne à mort ses imprudents.

Pourquoi, dès lors, l'homme s'en priverait, si la nature elle-même montre l'exemple que la liberté totale n'est pas dans ses gênes ? Si elle-même a compris que l'absence de lois serait en elle-même une loi plus cruelle encore...

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 22 déc 2018 à 14:33 Citer     Aller en bas de page

Merci Tychilios pour ton commentaire. A très bientôt ! Amitié

alinus babiscus, merci pour ce long argumentaire qu'il m'a plut de lire. Même si je ne partage pas ce point de vue. Je te ferai une réponse dans une publication, si j'en prends le temps. A bientôt ! Amitié

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 433
Réponses: 13
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0853] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.