Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 452
Invisible : 0
Total : 453
· Peïo Sybarite
13178 membres inscrits

Montréal: 5 juin 05:08:12
Paris: 5 juin 11:08:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Choses faites ou à faire (51-100) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 1er mai à 02:49
Modifié:  3 mai à 19:46 par Quitterie
Citer     Aller en bas de page

50) Froisser une feuille de citronnier entre mes doigts, la porter à ton nez et te demander si tu connais le pays où fleurissent les citronniers
51) Trouver un rostre de narval en me promenant sur une plage, le ramasser, et poursuivre ma promenade en souriant tristement sur l'étrange cruauté des mers : les licornes n'existent pas
52) Éternuer devant mes enfants et profiter de la vitesse explosive de l'air expulsé pour transformer mon éternuement en un délicieux barrissement de petit éléphanteau apeuré en mettant mes mains en porte-voix. Encourager mes enfants à faire de même. Les réprimander ensuite s'ils font cela en période de Covid-19
53) Glisser ce matin dans ta trousse de toilettes le tanga rose que je portais hier pour que tu penses à moi, ce soir, dans ton hôtel de Lille
54) Sourire ce soir, en pensant à toi, au souvenir de ces fesses dont j'accompagnais hier le va et vien : ce n'était pas les tiennes et c'est de bonne guerre
55) Personnaliser les crêpes que je prépare pour les enfants en les ornant de motifs grâce à ma célèbre technique de cuisson oléo-scarifiante
56) Pleurer d'émotion, en rire beaucoup
57) Pour mon grand projet de puzzle d'une oeuvre artistique, vérifier si le tableau IKB 104 ne serait finalement pas plus pertinent que l'IKB 100
58 ) T'embrasser dans le cou quand tu mets tes chaussettes et faire basculer nos deux vies sur le matelas
59) Écouter le frottement du sable à mes pieds sur la plage
60) Exagérer la prononciation des « b » à la place des « m » lorsque je suis enrhubée ; prétendre qu'il n'en est rien
61) Me faire plaisir, sans toi
62) Tenir la main d'un ouistiti
63) Mordre la vie, avant qu'elle ne me morde
64) Photocopier une page blanche en plusieurs exemplaires pour en avoir toujours en stock si l'envie saugrenue me prend un jour d'écrire un roman picaresque
65) Murmurer une berceuse pygmée à l'oreille de mon plus jeune enfant
66) Rejoindre tout là-haut le vol des grues sauvages
67) Vivre cachée derrière l'une des oreilles de mes enfants pour mieux rire et pleurer avec eux quand je ne serai plus
68 ) Penser à toi, maman, et à toi, papa, pour ne pas faire les mêmes erreurs que vous
69) Polir en les tournant au fond d'une poche de mon manteau d'hiver ces trois amandes que nous avions ramassées cet été en bordure d'un chemin
70) Siffler comme un bonhomme mon admiration concupiscente au passage d'un mec bien gaulé
71) Faire un bras de fer avec mon fils, perdre et frémir de frayeur et de fierté confuses devant sa force herculéenne
72) Consoler ma fille en lui passant la main dans les cheveux et en lui caressant le visage parce qu'elle a oublié son doudou au cinéma
73) Faire semblant de m'endormir et de me réveiller en sursaut pendant une réunion ennuyeuse
74) Hennir à la vue d'un bel étalon de rue
75) Être embauchée comme lectrice dans une fabrique de cigares, le regretter
76) Révéler enfin à la face du monde médusé l'intimité des liens qu'entretient le yodel avec les coucous
77) Publier un cahier de coloriage créatif pour enfants sages consacré aux zèbres, aux pandas et aux dalmatiens
78 ) Jouer un jour en soliste l'allegro moderato d'un concert d'Albrechtsberger (j'ai toujours du mal à prononcer son nom) consacré à la guimbarde
79) Être jeune et jolie, comme avant
80) Sauver une guêpe de la noyade
81) Planter une graine de baobab et la regarder grandir
82) Caresser un hérisson
83) Filmer la vie d'un éphémère
84) Ne pas oublier de mettre «I like it like that» dans la playlist de mon enterrement
85) Montrer ma pleine lune au soleil à un Google Car et assurer ainsi la postérité de mon postérieur sur Street View
86) Être une grande cantatrice pour interpréter et siffler The good, the Bad and the Ugly*
87) Danser à contretemps
88 ) Me couvrir de gloire et d'honneur par des actions modestes et invisibles dont personne n'aura jamais vent
89) Jouer au bilboquet et toujours réussir, comme avec toi
90) Perdre méthodiquement aux jeux de société avec mes enfants pour voir cet éclat dans leurs yeux et ce rire à leurs lèvres
91) Chercher des hippocampes dans une prairie marine
92) Sauver le monde
93) Faire semblant de tomber quand je cours devant mes enfants pour les faire rire et les rendre un peu tristes aussi
94) Apprendre les noms de toutes les constellations célestes, les oublier instantanément devant la couleur de tes yeux
95) Refuser tous les jours les rimes amour / à mort, automne / monotone, m'y résoudre parfois, mais avec ironie
96) Glisser soudain ma main chaude à ton entrejambe dans des escaliers où tes pas me précèdent
97) Vivre en apesanteur, trouver ça vite relou
98 ) Rire, chanter et danser en faisant des gâteaux avec mes enfants (combien de temps encore cela durera-t-il ?)
99) Trouver un nouveau pot pour mes plantes carnivores
100) Encourager et laisser à chacun le soin d'explorer la voie de sa propre vérité

__________
* Le Bon, la Brute et le Truand

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12256 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 1er mai à 03:17
Modifié:  1er mai à 03:18 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

J'aime cette liste Quitterie, à la fois tendre et émouvante, drôle et coquine, poétique et parfois teintée de tristesse... (j'aime beaucoup le point 67 ).

Merci pour ce moment, j'y reviendrai !

Prends soin de toi et de tes proches

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 1er mai à 05:45
Modifié:  1er mai à 05:52 par Quitterie
Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
J'aime cette liste Quitterie, à la fois tendre et émouvante, drôle et coquine, poétique et parfois teintée de tristesse... (j'aime beaucoup le point 67 ).

Merci pour ce moment, j'y reviendrai !

Prends soin de toi et de tes proches



Merci de t'être attardée sur ma modeste liste ! Le point 67 est, en effet, d'une importance capitale, tout comme les autres !

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
5956 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 1er mai à 06:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Quitterie

Tu aurais pu pousser jusqu’à 101 pour nous révéler que tu cherchais à adopter des chiots dalmatiens.
Et toi Mashoune tu n’as pas poussé jusqu’au 69 pour des raisons que je.... non rien
Pour ma part le 51 me rappelle une certaine Annie avec l’anis bien à n’user que si on s’insère ment!
D’autres me plaisent aussi mais vaut mieux pas que je développe 🤪

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
9438 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 2 mai à 06:46 Citer     Aller en bas de page

ça devrait être facile avec le confinement.
GBBD

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2555 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
4 juin
  Publié: 2 mai à 07:13
Modifié:  2 mai à 07:14 par Didier
Citer     Aller en bas de page

Il y a quelques pensées très savoureuses. Bien vu !

 
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 2 mai à 11:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de rimarien
Bonjour Quitterie

Tu aurais pu pousser jusqu’à 101 pour nous révéler que tu cherchais à adopter des chiots dalmatiens.
Et toi Mashoune tu n’as pas poussé jusqu’au 69 pour des raisons que je.... non rien
Pour ma part le 51 me rappelle une certaine Annie avec l’anis bien à n’user que si on s’insère ment!
D’autres me plaisent aussi mais vaut mieux pas que je développe 🤪


C'est vrai, mais je crois n'être pas une fétichiste des chiffres. Merci pour cette lecture !

Citation de samamuse
ça devrait être facile avec le confinement.
GBBD


J'imagine que c'est une question de perspective...

Citation de Didier
Il y a quelques pensées très savoureuses. Bien vu !


Elles sont nécessaires, car la vie est aussi faite de quelques amertumes. Merci pour cette lecture !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 121
Réponses: 6

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1032/13175

8.7%
 
 90 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.6%
 
 78 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.8%
 
 50 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.8%
 
 163 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.7%
 
 18 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.7%
 
 110 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.2%
 
 198 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.5%
 
 325 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0397] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.